La négligence face à nos enfants

8
Crédit Photo: Shelterness

Crédit Photo: Shelterness

As salamou ‘aleykoum mes chères lectrices ! Aujourd’hui, je désirerais aborder un sujet qui me tient à cœur en tant que maman. J’aimerais vous parler de récompense.

Il y a environ un mois, je reçois un coup de fil de la part d’une amie qui m’explique :

« J’ai organisé une petite fête pour ma fille parce qu’elle sait lire le Coran maintenant. Nous avons invité les amies de ma fille ainsi que leurs mamans. Mais je suis triste parce que nous avions convenu que chaque maman doit acheter un cadeau pour tous les enfants. Une maman devait donc acheter 8 cadeaux en tout. Au final, tous les enfants, qui savaient tous lire l’Arabe convenablement, allaient être heureux de leur exploit. Ce qui m’a le plus attristée, ce sont les mamans qui ont négligé cette fête que j’ai organisée. Elles ont acheté un crayon uniquement. Elles auraient au moins pu acheter une gomme à côté du crayon. Je ne les juge pas, mais c’est par pure négligence parce que ce sont des femmes qui font attention à d’autres choses. Les enfants aussi étaient tristes. »

La dame dont je vous parle ne fête pas l’anniversaire de ses enfants. Comme vous le savez, en Islam, nous ne fêtons pas les anniversaires. Nous ne sommes pas une communauté qui copie les autres. Nous sommes une communauté unique avec ses propres fêtes. La fête du sacrifice (Aïd el Kebir), la fête du Ramadan (Aïd el Fitr). Et nous avons bien sûr le jour du Vendredi.

Le problème est qu’en tant que musulmanes, nous n’offrons (presque) jamais de cadeau à nos enfants. Oui, nous leur cuisinons de bons plats, oui nous leur achetons des vêtements, mais un cadeau, c’est autre chose. Un cadeau, ça se donne autrement. Un cadeau, ça se donne avec un grand sourire, dans un beau petit emballage. Un cadeau, ça ne se donne pas pour une occasion que l’on copie des mécréants. Les mécréants ont des fêtent telles que Noël, le Nouvel An, la Saint-Nicolas. Des fêtes commerciales qui, malheureusement, éblouissent beaucoup d’enfants musulmans. Des lumières, des cadeaux, des décorations. Pour quelle raison sont-ils attirés par de telles occasions ? Parce que leurs parents ne leur montrent pas la valeur de nos fêtes islamiques. Avez-vous déjà récompensé votre enfant parce qu’il a étudié une nouvelle sourate ? Ou parce qu’il a appris à prendre ses ablutions ? Ou même parce qu’il a bien travaillé à l’école?

J’aimerais te poser une question m sœur : à quand remonte le dernier cadeau que tu as acheté pour ton fils/ta fille ? Sais-tu que ce sont des choses qui restent dans la mémoire des enfants et qui peuvent changer sa pratique religieuse notamment? Je me rappelle très bien : lorsque j’étais petite, j’avais terminé de lire le Coran entièrement. L’imam de notre mosquée avait organisé une fête pour nous. Il avait invité tous les papas à la mosquée. Il nous avait offert un beau Coran avec une couverture rouge, un walkman, une rose et un foulard rose que nous avions porté ce jour-là. Le Coran je l’ai toujours. Chaque fois que je l’ouvre pour le lire, ce sont de beaux souvenirs dont je me rappelle.

Le conseil que j’aimerais vous donner aujourd’hui : peut-être que vous n’avez pas les moyens, que vous avez des difficultés financières. Cependant, sachez qu’aujourd’hui, il est possible de dénicher de beaux petits cadeaux pour un petit prix. Gagner le cœur de votre enfant et l’attacher à sa croyance, à sa religion, à sa famille n’est pas difficile. Un jour, j’ai rendu visite à une connaissance. J’ai voulu offrir un cadeau à son petit fils. C’était un beau petit tapis de prière bleu joliment emballé. Il était tellement content. Ce plaisir de déchirer l’emballage et avoir une surprise jusqu’à la découverte du cadeau. Ses yeux pétillaient. Il disait ‘j’ai envie de prier moi !’ et je lui ai montré. Un cadeau peut faire des miracles. Il ne doit pas forcément avoir une connotation religieuse. Un verre coloré, des crayons et un livret, un jilbeb de prière pour une fille, un khamis pour votre fils, des perles, un livre, un autocollant pour le mur de sa chambre, une carte postale que vous enverrez par la poste vous-même et qu’il/elle recevra un matin émerveillé, une fleur, une rose avec laquelle vous l’attendrez à la sortie de l’école, un poisson, un set de bricolage,des boucles d’oreilles, un puzzle… la liste est longue ! Votre enfant n’enviera jamais les mécréants si vous faites le nécessaire. Il n’aura pas envie de fêter son anniversaire pour avoir plein de cadeaux si vous lui comblez ce besoin. Vous seriez surprise de voir à quel point votre enfant peut être heureux avec peu de choses. Le plus important, c’est que vous prépariez ce cadeau avec soin et amour. Et n’oubliez pas : donnez le cadeau que vous lui aurez acheté avec le papa. Ceci augmentera le respect que votre enfant a pour son père. Une famille qui s’aime, c’est une famille soudée.

Qu’Allah protège nos enfants en ces temps de troubles !

Écrit par : Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

8 commentaires

  1. Selam aleyküm!

    Quand je me replonge dans mon enfance, je me rappelle combien la Saint-Nicolas était une chose de j’enviais aux enfants belges. Nous avions droit, à la maison, à des confisseries spécialement préparées pour nos fêtes. Et, malgré cela, l’envie me guettait de fêter également la Saint-Nicolas. Imaginez donc la situation des enfants qui n’ont pas eu le bénéfice de cadeaux de la part de leurs parents…

    Comme tu le dis si bien ma soeur, il ne doit pas forcément être question de cadeaux onéreux. Il peut s’agir d’un petit carnet fleuri avec un crayon assorti, par exemple. Cela ne coûte pas plus de 3 euros. Mais le fait de contenter l’enfant n’a pas de prix!

  2. Wa aleykoum selam ma soeur Minikkelebek! Tu as raison, et je pense vraiment que ce sont des choses faites expressément. Je me rappelle très bien, lorsque j’étais en première année (Il y a plus de 20 ans et je m’en rappelle encore), pendant 2 semaines, tous les jours, mon institutrice nous offrait des cadeau avant Noël. Elle les déposait sous le sapin avant que nous arrivions. Elle fermait les rideaux, allumait les guirlandes du sapin et comme un rituel religieux, elle nous déposait nos cadeaux sur nos tables. Nous en étions éblouis (il y avait beaucoup de musulmans dans la classe). Si ça ce n’est pas fait exprès? Quoi de plus simple pour gagner le coeur d’un enfant? Et des fois, elle me posait cette petite question ‘Tu ne faites pas la Saint Nicolas à la maison?’ J’étais un enfant qui avait du caractère et je savais parfaitement que nous avons nos propres fêtes, je luis avais même répondu que Saint Nicolas n’existe pas. Cependant, un enfant, c’est faible. L’institutrice le sait. Il faut être très vigilant. Qu’Allah protège nos enfants et nos descendances!

  3. Assalamu alaykum
    d’autant plus que l’échange de cadeaux fait parti de la sunna
    Le Prophète (alayhi salat wa salam) a dit (traduction approchée) : « Echangez entre vous des cadeaux, car cela accentuera votre amour les uns envers les autres. » [Al-Boukhari]
    Personnellement dès que je peux récompenser mes enfants avec un cadeau je le fais, et de les voir si heureux allahumma berek, c’est un bienfait.

    • Wa Aleykum salam ma sœur PrettyMuslimah!
      Tout à fait, barakallahou fiki pour ce rappel important! Et ajoutons qu’un enfant n’oublie jamais les cadeaux qu’on lui offre. Même si c’est un petit cadeau. Petite anecdote: la mosquée avait organisé un événement pour les enfants, et ce jour-là, j’étais assise à côté d’une fille. Celle-ci s’est tout à coup levée parce que son papa l’a appelée. Elle revient quelques minutes plus tard avec deux barres de chocolat. L’une pour elle, l’autre pour moi. Je m’en rappellerai toujours. D’autant plus que cet homme (qu’Allah lui fasse miséricorde) est décédé noyé… Chaque fois que je m’en rappelle, je fais des invocations pour lui… Un enfant, ça n’oublie rien…

  4. Dans l’école coranique de mon fils qui n’a que 6 ans, pour les récompenser de leur année de travail et d’apprentissage il y a une sortie au Parc Astérix de prévu :) Les enfants comptent les dodos et surtout ils aiment aller à l’école!! Le fait de les encourager par une sortie, une attention ou un cadeau les faits se sentir importants et c’est bon pour la confiance en soi. Qu’Allah préservent nos petits anges.

  5. Retour de ping : La négligence face à nos enfants ...

  6. as selam aleykunna.

    de notre coté chaque nouvelle sourate apprise c’est THE cadeau quelle choisie delle meme.
    je trouve vraiment tres important de recompenser chaque effort de nos amanas encore plus si c’est des sujet de dine.

    comme cela nos amanas n’auront rien a envier au fete de mecreant bien au contraire …

    • Wa aleyki selam!

      Très belle méthode! Les cadeaux, ça marche toujours! Même avec les adultes )) Et puis, les enfants, ça n’oublie pas! Je me rappelle encore de l’imam de la mosquée qui nous avait acheté des cadeaux parce que nous avions étudié des sourates. Ca marque à jamais…

Laisser un commentaire