L’amour, c’est…

9
Oum Soumeyya © Le couple en question. Qu'Allah les protège!

Oum Soumeyya ©
Le couple en question. Qu’Allah les protège!

As salamou ‘aleykoum mes chères sœurs!

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un couple que j’ai rencontré au Hajj. Ceci est un article que j’ai écrit en décembre 2012. Après autant de temps, je désire le publier sur mon site. Souvenirs, souvenirs…

La première fois que j’ai rencontré ce couple, je n’ai pas eu l’occasion de trop leur parler, mais j’ai pu alhamdoulillah discuter quelques temps avec eux. Sur la photo, ce sont eux, de dos, par respect pour eux. Il y a quelques mois, j’avais aperçu sur Internet la photo d’un vieux couple très mignon avec un beau sourire, peut-être que vous l’avez déjà vue. Il se serraient dans les bras et cet amour ressortait de l’image. Un amour pudique. C’est une image qui m’a beaucoup marquée. On croit souvent que c’est une chose que l’on voit uniquement dans les films. Mais non, moi je l’ai vu en vrai, de mes propres yeux. J’étais assise dans le masjid de l’hôtel, pour me recueillir un peu et lire du Coran. J’ai tout à coup aperçu un vieux monsieur malade, seul, qui ne savait pas trop comment s’y prendre avec l’ascenseur. Il était un peu perdu et il n’a pas échappé à mon regard. Je me suis dirigée vers lui. Il savait parler, mais il a la maladie de Parkinson, c’est ce qu’on m’a dit. Il sait à peine parler et a des difficultés pour marcher. Je lui ai demandé où est sa femme, puisqu’en général, je les voyais toujours ensemble. Il m’a murmuré :

‘On devait aller manger’.

Je lui ai donc demandé l’étage de sa chambre. Ils sont d’Allemagne, Nürnberg je pense, et chaque pays a son étage. Il m’a dit ‘le troisième’. Je suis donc montée jusqu’au troisième avec lui. Il y avait un siège pas loin des ascenseurs. Je me suis dit : ‘Parfait, il va s’asseoir là, pendant que je vais aller chercher son épouse, elle est sûrement à la réception.’ Tout à coup, une sœur est apparue de je ne sais où, je lui ai dit ‘reste ici avec lui, je descends et j’arrive tout de suite inchaAllah’. Je suis descendue et alhamdoulillah, elle était là. Je lui ai dit:

‘Votre mari était en-bas, quand je ne vous ai pas vue à ses côtés, je me suis inquiétée, je l’ai donc accompagné, il est au troisième étage, près des ascenseurs.’

Nous sommes montées ensemble. Elle est si mignonne, avec des petites pommettes et un sourire qui m’a donné de l’énergie. Arrivées à l’étage, elle s’est approchée de son mari et elle a commencé à lui caresser sa barbe avec tant d’affection…

‘Où étais-tu, je t’attendais, on allait aller manger’.

Elle se tourne vers moi et me dit :

‘Il aime beaucoup prier, il a voulu descendre au masjid’.

Elle le regardait… Avec amour… Tellement d’affection… Je lui ai dit :

‘Qu’Allah vous récompense, que vous soyez récompensée par le Paradis’.

Sa réponse ?

‘Moi, c’est avec lui que je vais aller au Paradis.’

Là, de toute mes forces, je me suis retenue, jusqu’à ce qu’ils montent dans l’ascenseur, je me suis tournée et toutes les larmes de mon corps ont glissées sur mes joues. Quelle patience ! Quelle fierté ! C’est une femme qui a la tête haute, qui n’a aucun complexe. J’ai pensé à eux durant toute la nuit. Et chaque matin, je me disais ‘inchaAllah je vais les revoir’. Quelques jours plus tard, je les ai revu à la réception, et là, c’était encore plus fort pour moi… Le vieil homme, assis sur sa chaise roulante. La dame, debout, et à côté d’elle, un plateau. A la main, une cuillère à soupe. C’était l’heure du repas de son époux. Elle lui donnait son repas avec tellement de tendresse, d’affection, en lui caressant la barbe, en lui tapotant son épaule, le regardant profondément dans les yeux, aucunement gênée de montrer ses sentiments envers son époux alors que la réception était remplie de monde. Elle lui essuyait sa bouche aussi. Une image qui ne s’effacera jamais de ma mémoire inchaAllah, pour qu’ils soient un modèle pour tous les couples de la planètes inchaAllah ! Là, à peine je les ai vu, j’ai accéléré le pas pour sortir en pleurant… Certains ont peut-être compris, d’autres peut-être ne l’ont pas compris, mais seul Allah sait ce que j’ai ressenti. J’aime beaucoup mon époux. Mon époux m’aime beaucoup. Nous qui croyions que notre amour était fort… Lorsque j’ai vu ce vieux couple, je me suis dit que nous ne sommes rien à côté d’eux. Ils m’ont donné beaucoup de leçons avec leur sincérité. Qu’Allah les protège. Une dame, aussi forte. Une dame aussi courageuse, venue au pèlerinage, avec un mari malade… La dernière fois que je les ai vu, et je regrette de ne plus les avoir revu, mais c’est le destin, c’était à la Kâba. Concentrée, avec beaucoup d’attention, la tête haute, fière, elle poussait la chaise roulante de son époux : ils faisaient un tawaf en couple… Si lui, malade, aime beaucoup prier, s’incliner devant Allah et Le remercier, malgré ses problèmes de santé, qui sommes-nous, nous ? Nous qui avons la santé, nous qui sommes jeunes ?

C’est la plus belle histoire d’amour que je n’ai jamais vue de mes propres yeux ! Magnifique ! Qu’Allah permette à tous les couples de s’aimer comme ça, avant qu’il ne soit trop tard. Et d’accomplir un pèlerinage ensemble… Avant qu’il ne soit trop tard…

Dites amine.

Sans oublier: le conseil que j’aimerais vous donner. Lorsque vous êtes en froid avec celui que vous aimez, regardez-le dans les yeux et imaginez-vous qu’il n’est plus là demain. Profitez pleinement de chaque moment que vous passez ensemble. Ne vous brisez pas le cœur pour des simplicités et des détails. La vie est courte. Une maladie, un accident, ou même la mort. Des choses qui arrivent à un moment où on ne s’y attend pas. Malgré que notre fin à nous tous est claire. Il suffit juste de s’en rappeler de temps en temps. Qu’Allah renforce les liens de tous les couples.

Ecrit par: Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

9 commentaires

  1. as selam aleykii.
    amiiiine c’est troop bo Allahumma Barik!

    PS: tu a fait ton hadjj en 2012?? et avec milli gorus? (lecharpe verte de la dame )
    moi et mon mari l’avons fait en 2012 avec milli görüs .

    • Wa aleyki selam ma soeur Oum Esma!

      Oui!!! En 2012!!! Avec M.G aussi, je pense que tu étais dans le groupe des français Mouzdalifa I / Mouzdalifa II ?? Ou quleque chose comme ça? Tu ne vas pas me croire, mais nous sommes les Belges qui se sont incrustés dans votre groupe parce que vous suiviez la sounna, peut-être que tu te rappelles de nous??

  2. selam aleykii oukhty.
    soubhan Allah. nous n’etions pas dans le groupe des francais nous on etait avec les turc mais on s’ est fait notre groupe a part aussi vu que comme tu dit la sunna n’etait pas presente kheir insha Allah.
    certes on s’ est pas trop melangé du coup..

Laisser un commentaire