Fornication vs. Mariage

5
Image

Crédit Photo: www.moncoindejardin.fr

As salamou ‘aleykoum mes sœurs. Aujourd’hui, nous allons aborder un thème qui vous brisera le cœur. Cependant, je pense qu’il faut en parler afin d’éviter toute fin dans le péché.

Il y a quelques semaines, nous entendons une mauvaise nouvelle des voisins :

‘Deux jeunes ont été retrouvés dans la salle de bain. Ils ont été intoxiqués par le monoxyde de carbone. Ils étaient nus. Une fille et un garçon. Ils étaient jeunes. Ils ont été retrouvés, selon l’autopsie, six heures après les faits. La fille était près de la porte, elle a voulu sortir et s’enfuir cependant elle n’a pas pu, elle s’est écroulée près de la porte. Ils sont tous les deux décédés.’

J’aimerais ajouter un détail qui est important à mes yeux : ces deux jeunes, une fille et un garçon ont 16 ans. Ils sont tous les deux musulmans.

Vous avez le cœur brisé n’est-ce pas ? Oui, ça fait très mal au cœur. Lorsque j’ai entendu ces faits, j’aurais bien voulu me boucher les oreilles et ne rien entendre. Essayez d’imaginer l’état des parents. La souffrance de la maman de la fille. La peine de la maman du garçon.

Nous avons un réel problème dans notre communauté. De nos jours, nous avons peur de faire le rappel aux jeunes. Nous n’osons plus. On ne nous laisse pas toujours la possibilité de faire ce rappel. Beaucoup de personnes voyaient ces deux jeunes ensemble. La fille allait souvent ‘dormir’ chez le garçon. La famille du garçon savait très bien tout cela, ils étaient tous au courant. Personne ne bougeait le doigt pour secouer ces jeunes et leur montrer qu’ils sont dans la fornication. A 16 ans, les jeunes sont prêts pour la fornication,. Cependant, lorsqu’on leur parle de mariage : les jeunes ne sont jamais prêts. Ils ont peur des responsabilités, un enfant pourrait arriver à un moment où on ne s’y attendait pas, des beaux parents, des courses à faire, le garçon doit travailler, la femme doit remplir son rôle,… Plein de choses, un poids sur les épaules des jeunes. « Ils sont encore jeunes, très très jeunes. » Oui, bien sûr ! Ils sont tellement jeunes qu’ils connaissent tout dès leur jeune âge. Ils sont tellement jeunes qu’ils savent tous forniquer. Cependant, ils ne sont pas encore prêts pour le mariage ? De qui se moquent-ils ces gens ? Mais au fait, quelle est la définition du mariage pour les parents de ces jeunes ? Était-ce trop de préparer une chambre pour ces jeunes afin qu’ils logent chez les parents du garçon dans le halal ? Ajouter un peu plus d’eau dans la soupe aurait-il été trop vu ? Nous avons beaucoup de choses à changer dans nos mentalités mes sœurs. Une petite fête en famille, le mariage à la commune et le mariage religieux. Était-ce trop ? Allah impose des règles que nous nous devons de suivre. Et ces règles, Allah nous demande de les suivre pour notre bien.

Aujourd’hui, les gens ont imposés de nouvelles règles. Ils ont fait surpasser leurs règles au-dessus de celles d’Allah. Pour les êtres humains, il faut d’abord faire des études, terminer ces études, avoir beaucoup d’argent, acheter un appartement hyper équipé, mettre beaucoup d’argent de côté pour pouvoir pendant ce temps-là bien connaître la fille que le garçon voudrait épouser. La connaître, dans tous ses détails. Connaître tous ses traits. Connaître ses goûts. Être tellement proche d’elle et être sûr que c’est bien la bonne personne. Cheytane est entré sur scène depuis bien longtemps. Les gens sont aveugles. Et dire que des personnes ont osé dire après la mort de ces jeunes :

‘Enterrez-les ensemble. Ils voulaient mourir ensemble. C’était leur plus grand souhait. Même la mort ne les a pas séparés. Ils étaient ensemble même à l’autopsie et même dans l’avion. C’est le père de la fille qui n’a pas voulu qu’ils soient enterrés ensemble’.

Vous vous rendez compte ? Un péché, des choses qui devraient nous faire rougir, qu’on ne devrait même pas aborder devant nos enfants, qui devraient nous faire baisser les yeux de honte nous sont présentées comme une histoire d’amour fantastique que l’on n’oubliera jamais. Inna lillâh wa inna ilayhi raji’oune ! Les séries, ces débilités remplies de débauches sont à l’origine de ces mentalités corrompues. Nous avons beaucoup perdu mes sœurs. Réveillons-nous. Avant qu’il ne soit trop tard.

Aujourd’hui, j’aimerais vous demander une seule chose : parlez de mariage à vos enfants. Ne montrez pas ce concept comme un tabou. Parlez-en. Parlez-en tellement que cela encouragera votre enfant de faire facilement le pas vers vous le jour où il désirera se marier. Faites tout pour que votre enfant, que ça soit votre fille ou votre fils, place sa confiance en Allah. Ne négligez pas vos filles parce que elles aussi ont besoin de se marier. Il/elle peut très bien se marier avant la fin de ses « grands projets de vie ». Ils logeront chez vous dans le halal. Et lorsqu’ils auront plus les moyens, qu’ils auront un peu d’argent de côté, s’ils le désirent, ils déménageront dans leur propre appartement. N’oublions pas que la nouvelle génération est de plus en plus faible face à ces péchés. Des enfants hypersexualisés devant des péchés hyperbanalisés. Qu’Allah protège nos enfants et notre descendance. Si vous, vous n’arrivez pas à trouver le ‘bon moment’ et le ‘courage’ pour aborder ce thème, leurs pulsions et leurs corps vous devanceront. D’autres s’en chargeront avant vous et expliqueront tout ceci en détail à vos enfants. Et les conséquences peuvent être fatales. Faites le pas avant qu’il ne soit trop tard.

Ecrit par : Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

5 commentaires

  1. Wa ‘aleyki salam wa rahmatoullah,
    Je ne trouve pas de mots à dire si ce n’est qu’Allah nous guide… Je n’ai pas su retenir mes larmes. Avoir une mauvaise fin, c’est la chose que je crains le plus. Mourir sur le péché sans avoir pu se repentir, sachant qu’au moment de l’agonie le repentir n’est pas accepté… Et dans ce cas-ci, tout l’entourage est au courant du péché que ces jeunes ont commis, c’est donc encore pire. Qu’Allah nous accorde une bonne fin.
    Dans cette histoire, comme tu l’as si bien dit, les parents sont aussi fautifs que les jeunes. Ils devront tous en rendre des comptes devant Allah. Qu’Allah guide la oummah!

  2. Slm 3aleykoum. Al hamdouliilah j’ai 20 ans je porte le voile depuis très très longtemps grâce à Allah. J’entame aussi de longues études dans le but de venir en aide aux femmes de la communauté musulmane (gynécologue obstétriciennne). Et oui comme toutes les femmes (car oui je suis une femme et plus j’en jeune fille) je souhaite me marier . Mais comment et avec qui ?? C’est très difficile alors que ça devrait être facile. Les parents qui ne veulent pas laisser partir leur fifille est sans doute le pbl qui me fait le plus peur. Un jour j’ai entendu mon père dire à ma mère si elle part (se marier) je ne sais pas ce que je deviendrai. J’aime beaucoup beaucoup beaucoup mes parents et eux aussi m’aiment énormément mais à qui vont ils marier leur fille ? A un homme de 30 ans ? ( je ne cherche pas un père de substitution) je souligne un autre pbl nos frères qui font aussi des études pourquoi ne viennent ils pas demander nos mains ? Ou préfèrent ils attendre d’avoir 30 ans et prendre une jeune de 20? J’en reviens à mes parents. Ils sont très dans la religion al hamdouliilah donc s’attendent à ce que un jeune Pieux viennent frapper (le jour où ils accepteront qu’il est temps pour moi de faire mon propre nid). Mais où sont ils ces jeunes pieux travailleurs ?? Le matériel ne m’intéresse pas. Seul mon père travaille et avec un salaire de 1900 euros il arrive très bien à nourrir une famille de 8 personne al hamdouliilah je ne meurs pas de faim et mon père m’offre ce que je veux. Donc il faut dire à ces jeunes hommes que non les musulmanes ne sont pas matérialistes !!! Qu’ils arrêtent de lire des chroniques de Facebook où la jeune fille prétend tomber amoureuse d’un gars riche. Je ne me plains pas du célibat mais je suis pour le fait que les femmes enfantent jeunes (je me suis tjr dit plus jeune qu’à 20 ans j’aurai un bébé) il faut être en pleine forme pour élever des enfants et attendre encore me paraît fou. Donc comment faire comprendre à mes parents que le moment est venu sans les froisser et qu’ils doivent trouver quelqu’un de bien à leur fille? Parce que j’oubliais ils ont hatte de marier mon grand frère qui n’a que 21 ans… XD

  3. Wa aleyki selam ma chère soeur Zahra! Tout d’abord, bienvenue sur le blog!)) Barakallahou fiki pour ton témoignage.
    Moi, le conseil que je te donnerai (les conseils des autres soeurs sont les bienvenus), c’est d’aller droit au but. Je ne connais pas la mentalité de tes parents, cependant, ça ne sert à rien de tourner autour du pot, parce que certains parents ne comprennent pas. Dans mon entourage, une jeune fille voulait se marier, pour ses parents, elle était encore jeune. Ce qu’elle a fait, à chaque occasion, elle a parlé de mariage et a donné en exemple des filles de son propre entourage qui n’ont pas pu se marier à cause de leur âge avancé, puisque les parents ont fermé la porte à toutes demandes…
    Et bien sûr, n’oublie pas les invocations! Avec la soeur dont je te parle, ça a fonctionné. Au début, ça peut être difficile, parce que les parents pensent seulement à leurs fils. Cependant, ils oublient que nous, les femmes, nous avons le désir d’être maman. C’est une chose qui est mise de côté, puisque les études de leur fille est devenu leur obsession. Dommage qu’ils oublient que leur souhait n’est pas forcément celui de leurs enfants. Et puis, ça n’a aucune différence avec ce que leurs parents à eux leur ont fait: prendre des décision à leur place (pour le mariage ou autre).
    Il y a beaucoup d’arguments. Il est plus judicieux de passer par la maman d’abord qui fera passer le message en l’adoucissant. Et s’ils sont trop ‘fermés’ à ce genre de chose, parles-en à une tante qui en parlera à ta maman. La seule solution: la communication!

Laisser un commentaire