« Chère soeur, je n’assisterai pas à ton mariage… »

6
Crédit photo: Aliexpress

Crédit photo: Aliexpress

As salamou aleykoum mes chères lectrices ! Aujourd’hui, vous aurez l’occasion de lire une lettre écrite par notre soeur Oum Soumayya. Comme beaucoup d’autres, elle est éprouvée par une chose qui touche beaucoup de personnes : les mariages familiaux contraires au Coran et à la Sounna. Moi-même, j’ai été éprouvée par cela, sur une période de 6 mois, et je n’ai pas honte de le dire : trois mariages très récents, dont deux de ma famille très proche, des gens qui ont le même sang que moi, je n’y ai pas assisté.

Alhamdoulillah ! Je ne le dis pas par orgueil. Loin de là. Je vous révèle ceci uniquement pour que vous sachiez qu’il est possible de ne pas assister à des mariages mixtes. Je suis restée sur mes pas jusqu’au dernier jour. Certaines personnes essayaient de nous convaincre. Les mariés étaient tristes de ne pas nous voir mon époux et moi à leur mariage, mais Allah connaît très bien mes intentions. Si l’une de ces personnes lit cet article, elle a sûrement un pincement au coeur. Mais c’était pour leur bien. Deux personnes en moins dans la longue liste d’invités face à une longue liste de péchés. Des comptes en moins à rendre grâce à deux personnes qui n’ont pas assistés à la cérémonie.

Il est très facile de prononcer l’attestation de foi, d’avoir le nom ‘musulman(e)’ sans obéir aux règles d’Allah. Cette vie est remplie d’épreuves. Il n’est pas si facile de mériter le Paradis en tant que musulmans. Les épreuves continueront toujours. Qu’Allah nous aide à rester sur Son chemin. Qu’Il nous protège du chemin du Diable le Maudit.

Sur ce, je vous laisse lire la lettre que notre soeur Chahinez a décidé d’écrire à sa belle-soeur pour lui confier des choses importantes. Des fois, il vaut mieux écrire et déposer sur papier ce que l’on a sur le coeur.

« BismiLlAh ar rahman ar rahim…

Ma chère soeur,

Si je t’écris aujourd’hui c’est pour te parler d’une chose très importante Qu’Allah va t’accorder dans quelques semaines inchaAllah.

Sache tout d’abord que mon intention est pure et que mon coeur est sincère lorsque je t’écris.

Depuis que je vous ai rencontrées, tes soeurs et toi, je vous ai aimées al hamdoullillah, je vous considère comme les grandes soeurs que je n’ai pas eues et celles Qu’Allah m’a aujourd’hui accordées.

Je t’ai vue rêver de l’homme de tes rêves, celui qui fera de toi la femme la plus heureuse du monde.. Allah Soubhanou a répondu aujourd’hui à tes demandes et t’a accordé al hamdoullillah un homme pieux qui te chérira et fera de toi une femme comblée,  qui t’aimera et te respectera autant que l’a fait notre prophète sallallahou ‘alayhi wasallam envers ses épouses inchaAllah.  Mais ma soeur ce n’est que le début de ta belle histoire..

Et le commencement de ta relation spirituelle avec ton futur mari ne se fera que le jour où Allah vous unira inchaAllah. Tout le reste n’est que futilités, et tu t’en rendras bien compte la première fois que tu te réveilleras aux côtés de ton époux et que tu sentiras son regard se poser sur toi, un regard qui en dit long sur les sentiments qu’il éprouve envers sa femme fi’Llah. Tu verras c’est très différent de ce qu’on ressent avant le mariage. La passion se transforme en véritable amour Qu’Allah aura autorisé et rendu licite.

Là où je veux en venir – et tu l’auras sans doute compris – c’est à la manière dont tu vas organiser ton mariage. Je ne prétends pas détenir la vérité, je ne veux pas t’imposer mes propres choix et encore moins m’opposer à l’idée que tu as du mariage. En effet, toute femme rêve de se marier dans un cadre idyllique, parée de sa plus belle robe blanche, entourée de toutes ses copines et fêter ça dignement en passant la soirée à danser et s’amuser comme une folle. Mais on n’est pas comme toutes ces femmes, tu n’es pas l’une de ces femmes. Allah Soubhanahou a fait de nous des trésors, Il nous a donné notre chasteté et nous a demandé de la garder. Il nous a donné une beauté et nous a demandé de la cacher. Enfin Il nous a offert une religion et nous a ordonné de la privilégier. Tu es une perle rare ma soeur et Allah et son Prophète sallallahou ‘alayhi wasallam nous ont donné toutes les cartes pour ne pas tomber dans les ruses de Sheytan ar Rajim.

Le mariage est la moitié de la foi, tu le sais… mais la cérémonie ne doit pas être ajib et semblable à celle des mécréants car « quiconque imite un peuple en fait partie… ».

Si j’ai choisi avec ton frère de faire un mariage qui se rapprocherait le plus de ce que notre Prophète sallallahou ‘alayhi wasallam nous a indiqué, c’est parce que j’ai lu, j’ai vu et j’ai appris la difficulté de réaliser une union dans le bien. Même si au final il y a eu des choses qui ont été à l’encontre de notre volonté. Allah est grand et Il a vu que notre intention était pure. Et il est vrai que les actes ne valent que par leurs intentions même si l’intention sans l’action n’est rien.

Mes craintes étaient celles-ci :

  • Pense seulement au nombre de péchés que tu risques d’avoir pour chacune des invitées qui se mêlera aux hommes. Fais le calcul. En imposant la mixité, tu ne peux pas y échapper.

 

  • La musique est haram, ce n’est plus à prouver. Autant il est difficile d’y échapper dans la vie courante tellement Sheytan est rusé, mais chacun aura ses péchés. Autant lors d’un mariage c’est la personne qui l’impose encore une fois qui est dans l’illicite.

 

  • La dépense d’argent. La baraka d’Allah se trouve dans les choses les plus simples. Certes un mariage même petit coûte cher ici mais souviens-toi qu’on aura à répondre de chaque centimes dépensés en dehors du sentier d’Allah ta’ala. Comment justifier auprès de notre Seigneur ces centaines d’euros dépensés pour faire danser des gens dans la mixité??

 

  • L’ostentation. Plus le mariage est grand et beau et plus on se sent sur notre nuage gonflé d’orgueil.. on risque le mauvais oeil (Qu’Allah nous en éloigne) et on attise la haine et l’envie des hassidines.

Et d’autres choses encore. Sache ma soeur que toutes ces réflexions je me les suis faites à moi en premier lieu wAllah et je les ai aussi faites à ton frère lorsqu’on a du prendre une décision. Je te le répète, je ne prétends pas détenir la vérité mais je me suis basée sur le Coran et la Sounna authentique sur des hadiths sahih. Je n’invente rien, je ne veux pas te blâmer ou me sentir supérieure à toi. Au contraire, seul Allah sait ce qu’il y a dans les coeurs, mais le coeur du croyant sans ses actions ne vaut pas grand chose.

J’ai commis des péchés, peut être même plus que toi Allahu ehlem, mais al hamdoullillah Allah m’a guidée et je me suis repentie de mes actions passées. Est-ce Qu’Allah a accepté mon repentir? Seul Lui sait.

Mais je te parle réellement en tant que soeur fi’Llah à qui Allah à redonné la foi dans son coeur.

Je ne peux pas garder ça pour moi car ce serait cautionner ce que Sheytan à reussi à ancrer dans les poitrines or je le condamne. Le rappel est obligatoire dans notre magnifique religion et j’espère vraiment bi’IdniLlah l’avoir fait de la manière la plus douce possible. Si ce n’est pas le cas, je te demande de m’excuser du plus profond de mon coeur et je demande à Allah de me pardonner car mon intention n’a jamais été de te blesser ou de te vouloir quelconque mal. Sinon je te regarderai faire sans rien dire. Sache que je te veux que du bien et je ne veux pas que tu entames ta nouvelle vie avec une montagne de péchés seulement pour une fête que les gens critiqueront car Sheytan sera présent et les poussera à médire les uns sur les autres, et là encore, tu auras été la source.

Réfléchis-y bien et demande-toi ce qui compte le plus à tes yeux. Qu’Allah mette la baraka dans ton couple ou juste passer un bon moment avec tes amis et ta famille?

« Certes, si tu délaisses une chose pour Allah, Il te la remplacera par une chose bien meilleure. Et Seul Lui sait… ».

Je n’attends pas de toi que tu changes d’avis comme je te l’ai dit, je n’attends même pas de toi une réponse wAllah ma soeur. Tu peux lire le message et le supprimer mais Allah sait que j’aurais fait mon devoir de te dire ce que j’ai sur le coeur. Car c’est ma crainte envers Lui qui parle, j’ai peur pour toi et pour ton futur mari. Ne tombez pas dans les vices de ce bas-monde, ce qui vous attend plus tard est certes meilleur.

Je t’aime ma soeur, wAllah je t’aime fi’Llah, je t’aime comme une soeur et je ne voudrais pas qu’il t’arrive le moindre mal ni dans ce bas-monde ni dans la vie après la mort.

Qu’Allah ta’ala t’accorde un mari pieux et vertueux ainsi qu’une descendance pieuse qui transmettra les valeurs de notre cher Prophète sallallahou ‘alayhi wasallam.

Ta petite soeur qui ne te veut que du bien. »

Les utilisateurs qui ont trouvé cette page en recherchant:

  • ne pas aller au mariage de sa soeur
Partagez.

À propos de l’auteur

6 commentaires

  1. oum oukkacha sur

    Salam alayki
    mach a allah elle a su trouver les mots c’est tellement dur de parler aux musulmans la plupart s’énerve et se fache quant on leur dit la vérité cest stressant mais nécessaire. Il n’y a rien de plus beau qû un mariage simple sans grands artifices juste les gens quon aime un bon repas baraka ! al hamdoulillah jai vecu et voulu sa donc je ne le regrette pas. Parcontre le duff est autoriser et il ne faut pas se linterdire. On s autorise se qui est autorisé on s’interdit ce que est interdit . Rhlass ! Qubla mes soeurs.

  2. Salem ahleykoum
    Ton article ma mis les frissons et les larmes au yeux tu m’a convaincu à moi aussi je voulais faire un mariage mixte inchalla mais j’hésite Allah m’a fait tombe sur ta page et sa ma soulager de te lire machalla ???????????? tu ma donner de la force

Laisser un commentaire