La langue des femmes: le Tordien | écrit par Sema Marasli

12
Crédit photo: Forwallpaper

Crédit photo: Forwallpaper

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères lectrices ! Aujourd’hui, vous lirez un article un peu spécial. Il a été écrit par une auteur musulmane turque : Sema Marasli. Ses écrits sont tellement beaux qu’à partir d’aujourd’hui, inchaAllah, je les traduirai et les publierai sur le Blog d’Oum Soumeyya afin que vous en profitiez vous aussi. La langue ne devrait pas être une barrière.

En guise d’introduction, j’aimerais vous dire que cet écrit est aussi bien destiné aux femmes qu’aux hommes. Aux femmes pour qu’elles tentent de comprendre leur comportement et faire un retour sur elles, et aux hommes pour qu’ils aient plus de facilités à déchiffrer leur épouse.

Bonne lecture!


Mon fils se mariera dans une semaine. En tant que père responsable, je me dois de lui donner des conseils. Cependant, je ne peux pas le faire à la maison, dans le cas contraire, sa maman ne me laissera pas parler, elle continuera et terminera mes phrases à sa façon. J’ai appelé mon fils lorsque j’étais au travail :

“Ce soir, je te propose que nous mangions ensemble dehors” lui ai-je proposé. Maintenant, je suis en train de l’attendre dans ce beau petit restaurant au bord de la mer. Je le vois arriver mon fils, il tient sa beauté de moi. Après une brève introduction, je me lance.

– Mon fils, la semaine prochaine, tu te maries. En tant que papa, je me dois de te montrer le chemin sur certains sujets. (Mon fils a d’un coup rougi comme lorsqu’il faisait une bêtise durant son enfance. Je me demande bien ce qu’il a cru que j’allais lui expliquer!)

-Papa, j’ai 26 ans, je connais désormais certaines choses.

– Oh, tu serais bien étonné, je suis sûr que même les thèmes sur lesquels tu crois tout savoir, tu auras des lacunes. Mais de toute façon, je ne vais pas aborder ces thèmes. J’aurais bien voulu, mais je ne suis pas aussi moderne.

Il a soufflé. Pendant ce temps-là, nos repas son arrivés. Il est temps de discuter avec mon fils durant un moment de plaisir.

– Mon fils, combien de langues sais-tu parler ?

– L’anglais, le français, le turc. Cela fait trois langues.

-Aujourd’hui, je vais t’apprendre une quatrième langue. Cette langue s’appelle le Tordien. C’est une langue parlée par les femmes. Tu peux aussi l’appeler ‘la langue des femmes’. (Il a ri. Lorsqu’il rit, il a une petite fossette qui lui apparaît sur la joue, comme moi).

– Les femmes ont-elles une langue particulière?

– Bien sûr. Si tu connais cette langue, vivre avec une femme sera la plus belle joie de la terre. Cependant, si tu ne connais pas cette langue, ta vie peut vite se transformer en cauchemar. C’est la raison pour laquelle un homme qui désire être heureux avec une femme doit impérativement apprendre le Tordien.

– Oui mais, pourquoi cette appellation de Tordien ?

– Parce que lorsque les femmes parlent, généralement, elles n’iront pas droit au but. En tordant les choses, elles tentent de s’exprimer. C’est la raison pour laquelle je l’ai appelée le ‘Tordien’.

-‘Le Tordien est-elle une langue difficile papa ?’ a-t-il demandé en rigolant.

-Ecoute-moi bien, c’est un thème très important, mais tu a l’air de te moquer de moi. Prends-moi un peu au sérieux. Si tu veux être heureux avec une femme, tu te dois de connaître cette langue. Parce que les femmes parlent le Tordien en tordant le sens les mots, et elles attendent de toi que tu comprennes ce qu’elles ont voulu vraiment dire. Si tu comprends la philosophie de cette langue,elle te sera facile, si tu ne la comprends pas, tu auras des difficultés. Imagine que tu aies une épouse d’origine chinoise et que tu lui répètes souvent en français ‘Je t’aime’, mais celle-ci ne comprends pas le français. Le ‘Je t’aime’ français que tu lui dis n’a aucun sens pour elle. Mais elle te comprendra parfaitement lorsque tu lui diras en chinois que tu l’aimes.

– Oui papa, tu as raison. Je t’écoute sérieusement. Mais j’ai une question à te poser : selon toi, pourquoi les femmes ne parlent-elles pas la même langue que nous, les hommes ? Pourquoi n’arrivent-elles pas à exprimer directement ce qu’elles veulent dire ?

– Je pense que ceci a plusieurs explications. Tout d’abord, comme elles sont des êtres sensibles, elles ont peur d’entendre une réponse négative et d’être blessées, et donc, elles utilisent les mots en fonction de cela. Deuxièmement : comme les femmes ont été créées pour être mère, leur pouvoir et talent de communication est énorme.

– Dans ce domaine, elles ont donc un pas d’avance sur nous, les hommes ?

– Mon fils, un pas n’est rien. Elles ont dix pas d’avance sur nous. Réfléchis : elles comprennent ce qu’un bébé ou un enfant qui ne sait pas parler veut dire grâce aux expressions de leur visage. Le pire, c’est que comme elles comprennent les choses directement, elles pensent que nous les hommes, nous avons aussi ce don. C’est la raison pour laquelle elles nous disent un bout de phrase et attendent. Et même, des fois, elles s’énervent de devoir nous expliquer certaines choses. Elles s’attristeront en se disant : « Pourquoi dois-je lui clarifier cela, et lui n’y pense pas ? ».

– Oui papa, elles se fâchent.

– Bien sûr mon fils qu’elles se fâchent. Les femmes sont sensibles, portent attention aux détails, elles ne zappent jamais les petites choses. Elles attendent donc de nous que nous soyons comme elles. Cependant, les hommes sont différents. Nous les hommes, nous nous concentrons sur les généralités, elles aux détails. Nos cerveaux fonctionnent ainsi.

– Que devons-nous faire alors, n’y a-t-il pas de solution ?

– Bien sûr qu’il y en a une mon fils. Tu dois apprendre cette langue qui est le Tordien. Nous sommes ici pour cette raison. Es-tu prêt ?

– Je suis prêt papa.

– Le Tordien est une langue qui a un lexique très large. Une chose que nous les hommes expliquons en dix mots, s’expliquera en Tordien avec un minimum de cent mots. Lorsque tu écoutes quelqu’un parler cette langue, tu dois être patient. Illustrons ceci par un exemple : imagine que ton épouse se soit achetée une robe ce jour-là. Elle ne te dira jamais ‘Aujourd’hui, j’ai acheté une robe’. Elle commencera par ‘je suis sortie pour aller m’acheter une robe’ continuera avec le nombre de magasins qu’elle a du faire, le nombre de robes qu’elle a essayées, les soldes, les connaissances qu’elle a croisées en chemin, les affaires qu’elle a faite durant son achat, et finalement, elle t’aura raconté un très long récit.

– C’est en quelque sorte une langue du récit ?

– Tout à fait. En tant qu’homme intelligent, ne lui dis jamais “ne me raconte pas un récit, viens-en à l’essentiel, n’y va pas par quatre chemins. ». A l’instant où tu prononceras cette phrase, ceci est ta fin. Cela reviendra à lui dire ‘je ne t’aime pas’. Dans les deux cas, elle le comprendra de cette façon.

– Quel est le lien entre ‘je ne t’aime pas’ et ‘vas-y droit au but’ ? Rien à voir papa !

– Bien sûr qu’il y a un lien. Lorsque tu n’écoutes pas une femme qui parle, elle croira que tu ne l’aimes pas.

– C’est important ça. Tu veux dire que dans le Tordien, écouter est synonyme avec aimer.

– Tout à fait. Continuons. Le Tordien est une langue remplie de sous-entendus. Lorsqu’une femme parle, elle aime sous-entendre des choses. Elles pensent aussi que nous les hommes, nous parlons avec des sous-entendus et elles essayent de déchiffrer ce qu’on a voulu leur dire à travers nos regards. Alors que les hommes n’ont pas ce talent de sous-entendu. Notre intention à nous se situe dans les choses que nous disons. N’oublie jamais ceci : lorsqu’une femme te pose une question sur elle, ses vêtements, ou sa famille, tu peux être sûr qu’elle attend un compliment de ta part. Si tu commences, avec maladresse, à critiquer, tu es foutu ! Elles n’oublieront jamais ce que tu leur as dit. Lorsqu’elle te dit ‘Je dois perdre quelques kilos’, au lieu de lui répondre ‘tu es belle comme ça aussi’, il faut lui dire ‘Mon coeur, tu es de toute façon très belle, je pense vraiment que tu n’as pas besoin de faire régime. Ca serait inutile’.

– Tu veux donc dire qu’une femme est toujours belle, tout se qu’elle met lui va bien et la mère de toute femme est adorable, et que le père de toute femme l’est aussi, c’est bien ça ? Quoi qu’ils me fassent ?

– Très bien mon fils ! Tu comprends très rapidement. Tu me ressembles beaucoup. Lorsqu’une femme a des soucis avec ses propres parents, elle les critiquera elle-même mais n’acceptera jamais que tu les critiques. Si tu le fais, elle le comprendra comme une insulte à son encontre.

– Et elles ne l’oublieront jamais, n’est-ce pas ?

– Tout à fait ! Il y a des années, j’avais eu le malheur de dire à propos de ta grand-mère ‘Elle est un peu radine’. Aujourd’hui, elle me répète encore ‘Tu n’aimes pas ma mère’ et lorsque sa mère nous achète une chose, elle le rentre littéralement dans mes yeux et le dépose à l’endroit le plus visible et le plus stratégique de la maison.

– Dans ces domaines, je pense que je tiendrai ma langue, mais ces sous-entendus me semblent difficiles à comprendre.

– Ca semble difficile, mais avec un peu de travail, tu peux comprendre. L’essentiel est de comprendre les sous-entendus, sans jamais dire ‘Tu as voulu dire cela ?’

– Je comprends. Tu dois comprendre sans lui montrer que tu as compris.

– Beau résumé mon fils ! Par exemple, hier durant l’après-midi, ta mère m’a appelé et m’a demandé ‘Le soir, tu rentreras le ventre plein ?’ Tu me connais, je suis toujours à la maison pour le souper. Je mange très rarement dehors, et si je le fais, je la préviens. Bien sûr, j’ai directement compris ce que ta mère a voulu dire. Elle a voulu me faire passer le message suivant : « Mange dehors, j’ai pas envie de cuisiner aujourd’hui ». J’ai compris, mais je lui ai jamais dit ‘Que veux-tu dire par cela ?’.

– Hier elle était très fatiguée, nous avons fait des courses pour le mariage.

– Ceci peut s’expliquer pas plusieurs éléments. Elle peut être fatiguée, être allée chez une amie et avoir mangé là-bas, commencer son 1500’ième régime, et ne pas vouloir cuisiner ce jour-là. Mais elles ne l’exprimeront jamais directement comme nous les hommes en disant simplement : ‘mon chéri, je n’ai pas faim moi, mange dehors.’ Ou alors ‘je suis fatiguée, en rentrant, achète quelque chose que l’on mangera ensemble à la maison’. Comme si, si elle disait cela, elle ne sera plus une bonne femme au foyer, comme si son rôle de femme sera entaché, et comme si cela le ferait perdre son statut. Elle doit absolument l’exprimer avec son Tordien. Et tu es obligé de le comprendre si tu ne veux pas être reçu avec un visage glacé. Je lui ai donc dit ‘Non, je vais manger à la maison, mais si tu veux, je peux acheter quelque chose de dehors et nous mangerons ensemble à la maison, qu’en penses-tu ?’ ‘D’accord’ m’a-t-elle répondu. Elle aime beaucoup manger du Döner, tu le sais bien, je lui ai donc acheté du Döner. Elle en était heureuse.

– Dis papa, n’y a-t-il pas de phrases courtes dans cette langue appelée le Tordien ?

– Bien sûr qu’il y en a, mais à ta place, je n’opterai jamais pour cette alternative. Si ta femme ne te parle pas, ou te parle avec des phrases télégraphiques, c’est qu’il y a un réel problème. Par exemple, disons que tu la vois un peu triste, et tu lui demandes ‘Qu’est-ce qu’il se passe ?’ et qu’elle te répond ‘Rien.’ Ne la laisse surtout pas en te disant qu’elle n’a aucun problème. Dans le cas contraire, dans quelques instants, elle commencera à pleurer en te disant que tu es très inattentionné avec  elle.
-Donc en Tordien, lorsqu’elle te dit ‘Rien.’, cela revient à dire ‘Y a beaucoup de choses, j’ai besoin d’attention.’ C’est bien ça ?

-Oui. Nous les hommes, lorsque nous disons ‘Il n’y a rien’, soit il n’y a vraiment rien et nous voulons simplement nous reposer la tête, soit nous avons un souci mais nous voulons dire ‘Pour l’instant je n’ai pas envie d’en parler’. Dans tous les cas, nous ne voulons pas parler. Mais comme les femmes voient l’attention comme une marque d’amour, elles voudront dire “Si tu m’accordes de l’importance, occupe-toi de moi et je t’expliquerai le problème ». Rarement, il se peut qu’elle ne veuille rien te raconter, dans ce cas, tu ne dois pas l’étouffer en insistant trop pour qu’elle te raconte.

– J’ai un ami qui m’avait dit que lorsqu’une femme te dit ‘D’accord’, ceci est un signe de danger.

– Il a raison. Les mots suivants qui sortent très sèchement de la bouche d’une femme ont toujours été dangereux : ‘ok’, ‘d’accord’. En Tordien, cela revient à dire ‘Là, je te dit ‘d’accord’, mais je vais me venger le moment venu’. Dans les plus brefs délais, elle te punira. Mais bien sûr, à côté du ‘d’accord’ sec, il y a aussi le ‘d’accord mon coeur, ok mon chéri’. Ici, tu n’as aucun souci à te faire.

– C’est une langue difficile papa…

– Non non, n’aie surtout pas peur. C’est une langue comme les autres. Au début tu dois un peu y travailler, la pratiquer. Des fois, tu feras des erreurs, tu devras faire attention, et puis ça deviendra automatique. Le côté facile de cette langue se situe dans le fait que tu ne dois pas parler le Tordien, tu dois juste le comprendre.

– Oui mais comprendre n’est pas aussi facile.

– N’aie pas peur, ce n’est pas si difficile. Je suis en train de t’apprendre ses règles les plus importantes. Continuons ! Lorsqu’une femme est dans l’obligation d’exprimer un souhait, comme nous n’y avons pas pensé, elle se fâchera sur nous les hommes, et lorsqu’elle te parlera, elle te culpabilisera, sans se rendre compte qu’elle est en train de t’accuser. Elle pensera qu’elle est juste en train de faire des reproches.

– Comment ça?

– Par exemple, si ton épouse te dit ‘Ca fait longtemps que nous ne sommes pas sortis’, ne culpabilise surtout pas, puisque cela signifie qu’elle aimerait se promener avec toi, et comme tu n’y as pas pensé en premier, elle est blessée. Son but n’est pas de t’accuser. Ne te défends surtout pas en disant ‘L’autre jour, nous nous sommes déjà promenés’. Dis-lui juste ‘D’accord ma chérie, tu as raison, j’aimerais bien aussi sortir avec toi, nous le ferons dans les jours à venir’ et le sujet sera clos. Et bien sûr, le plus rapidement possible, tu te dois de tenir ta promesse.

– Des détails petits mais importants.

-Tout à fait. Par exemple, si ton épouse te dit ‘J’ai froid’, elle n’attendra pas que tu lui dises ‘Mets des vêtements plus épais’ ou que tu allumes le radiateur. Son seul souhait est juste que tu la prennes dans tes bras.

– Dommage qu’on nous apprend pas le Tordien à l’école. Plus tôt on aurait commencé, plus tôt on l’aurait compris.

-Tu as raison, moi aussi je m’y suis pris tardivement pour te l’apprendre. Mais comme on dit ‘il vaut mieux tard que jamais’.

– J’aurais du prendre des notes… Cette langue comporte beaucoup de détails.

– A toi de voir mon fils, si tu vas oublier des éléments, prends note. J’aurais du moi aussi venir avec mes notes. J’espère que je ne vais pas oublier des points. Ah, j’y pense. L’expression que les femmes détestent le plus est ‘ça m’est égal’. Lorsque tu lui dit ‘Peu importe’, ‘C’est pareil pour moi’, les femmes le comprennent comme “Je m’en fiche complètement, fais ce que tu veux”.

– Et l’expression la plus chère à leurs yeux ?

– A ton avis ?

– Je pense que ça doit être “Je t’aime”.

– Oui, les femmes désirent souvent entendre l’expression “Je t’aime”. En tant qu’hommes, nous ne devons surtout pas penser « De toute façon, je le lui ai déjà dit, elle le sait très bien ».

– Le Tordien est-il uniquement une langue parlée papa ? J’ai l’impression que cette langue doit avoir un lexique non-verbal.

-Ton intelligence ressemble à la mienne mon fils. J’arrivais justement à ce point. Le comportement a également son importance. Les femmes accordent de l’importance aux petites choses. En soirée, sur le canapé, prends-la dans tes bras. En journée, pour lui montrer que tu penses à elle, envoie-lui un petit message. Fais-lui des petites surprises. Quand elle cuisine, aide-la, prépare la salade, ou même désigne-toi volontaire pour préparer le thé.

– Donc quand je rentre, je ne peux pas me reposer durant toute la soirée.

– Ce ne sont pas des choses difficiles.Lorsqu’on les énumère, tu as l’impression que c’est beaucoup, néanmoins, ce sont des choses qui ne te prendront ni du temps, ni de l’argent. Porte une attention particulière à ces petites choses, ainsi ta femme se comportera avec toi comme si tu étais un roi, elle ne te fatiguera jamais. Si un homme ne fais pas attention à ces petites choses, il passera son temps à se disputer avec sa femme. Pourquoi passer ton temps dans les disputes, lorsque tu peux le passer dans l’amour ? Une femme fera tout pour son mari, mais si tu restes passif et attends toujours tout d’elle, un jour viendra où elle explosera.

– D’accord papa, je ferai attention à ces points. Je te remercie papa. Je n’oublierai jamais ce que tu viens de faire pour moi. Si tu ne m’avais pas appris le Tordien, je ne veux même pas y penser…

-Tu as de la chance mon fils. Moi, je n’avais pas un père comme le tien. J’ai appris tout cela en faisant des erreurs et en me corrigeant avec les années. Tu as de la chance, tu as eu droit à tout cela, sans passer par le mode ‘essai’. Utilise cette langue dans des bons jours inchaAllah, apprends-la à ceux qui le désirent, et qu’ils l’utilisent avec joie et bonne humeur. Qu’ils l’utilisent pour avoir le sourire aux lèvres.

Traduit par : Oum Soumeyya

Texte original en turc, écrit par Sema Mara?l?, tiré de son livre ‘E?imle Tan??may? Unutmu?uz’ (‘Nous avons oublié de faire connaissance avec mon époux/se…”)

Partagez.

À propos de l’auteur

12 commentaires

  1. Waouw machaAllah super texte, très instructif et j’aime beaucoup la manière dont c’est tourné ! SoubhanAllah je me suis reconnue dedans, c’est peut être pas juste une légende le fait qu’on ait notre propre langue.. en tout cas très belle découverte de cet auteur, très hâte de lire autre chose de lui inchaAllah ! Merci pour la traduction. BarakAllahu fiki oukhty lkarima.

    • Wa fika barekallah petite soeur! Un autre beau texte qui va nous servir à nous toutes vous attend, c’est pour bientôt inchaAllah )) N’oubliez pas de lire ce texte avec votre époux ))

    • D’accord avec toi! Comme quoi: nous sommes mystérieuses lol c’est pas facile d’être un homme, lorsqu’on ne connait pas la langue de son épouse. Et pareillement: d’être une femme sans connaitre la langue de son époux.
      Wa fiki barakallah!

  2. Zeyna oum Abdenour sur

    Selem Oumsoumeyya, comment te remercier pour ce travail ?
    Très instructif pour les deux partis. Pour ma part, j’ai arrêté de parler Tordien depuis longtemps, quand j’ai vu que j’étais incomprise, c’est moi qui ai vite appris à parler sa langue…
    Mais au fait comment s’appelle leur langue ? ^_^

    • Wa aleykiselam ma soeur Zeyna,
      Je suis heureuse que ces articles ont servi à beaucoup de lectrices d’Oumsoumeyya )) alhamdoulillah! La commûication dans le couple passe par la compréhension de l’autre. Ici, on nous révèle des choses que l’on ne sait pas forcément, même après des années de mariage. Comme quoi, la vit nous apprend tous les jours ))

  3. Assalamou aleikoum oukhti fillah,
    Qu’Allah ta3ala te récompense pour ce grand effort de traduction, cet extrait est très intéressant.
    Hafidakillah

  4. Asalam aleykoum
    Masha’Allah. Super texte. C’est tout moi. Moi qui croyait etre seul a parler cette langue, cet article me rassure. Lol. Moi je dit on parlerais pas beaucoup si on parlais comme les homme, ca serais silence radio a la maison.
    Barakallah ofik okhti

    • Wa aleyki selam wa rahmatoullah wa barakatouh ma soeur Hanane!

      Tout à fait: silence radio! lol Ils pensent beaucoup, et nous, nous parlons beaucoup (parfois pour ne rien dire )) ) Comme on dit: Allah a bien fait les choses. L’équilibre du couple ))

  5. assalam aleykunna wa rahmatullah !allahuakbar allahuakbar allahuakbar javais peur comme la dit uen soeur detre etrange jusqua ce jour, je culpabiliser et me trouver immature

    jazaki llahu bi kheyran sincèrement est allah est al shahid, al khabir, as sami3 al basir j’en ai pleuré de rire )) encore une contradiction de mon langage tordien, jai pleurer d’émotions et cela ma fait sourire car en dirait quil parlait de moi, a la limite de me dire ce ne serait pas mon tendre epoux qui laurait ecrit?))

    comptez sur moi pour transferez et faire sourire les couple de ce bel islam!

Laisser un commentaire