Les reportages d’Oum Soumeyya : qui se cache derrière Apprends-moi Ummi (1)

5
Crédit photo: Apprends-moi Ummi

Crédit photo: Apprends-moi Ummi

 

As salamou aleykoum mes chères soeurs ! Ces jours-ci, vous allez découvrir une maman exceptionnelle. C’est une maman qui fait l’école à la maison. www.apprends-moi-ummi.com, vous connaissez ?

Peut-être que oui ! Aujourd’hui, vous allez en découvrir plus sur notre soeur qui se trouve derrière ce magnifique projet.

Avant de lui laisser la parole, petit lexique ‘apprends-moi ummi’ <3

Loukoums = surnom de ses enfants

les mollusques = autre surnom des loukoums ))

Nour = la princesse

Adam = le prince n° 1

Uways = le prince n° 2

Apprends-moi ummi = l’héroïne de cette histoire

Abou Loukoum = le papa et le soutien de cette héroïne

Maintenant, on peut se lancer inchaAllah ))


***Depuis quand pratiquez-vous l’IEF?***

J’ai débuté il y a un an, en octobre 2013.

J’avais scolarisé loukoum girl 15 jours, et j’y ai vu tous les effets néfastes. Du coup, je l’ai immédiatement retirée de l’école.

On a débuté les cours à la maison dans la foulée et elle a beaucoup aimé. Son petit  frère a suivi mã shã’a Llãh.

J’espère continuer cette aventure avec eux in shã’a Llãh

***Avez-vous fait des rencontres intéressantes durant votre parcours?***

Oui j’ai pu rencontrer des personnes qui pensaient comme moi (notamment lors de la formation à la pédagogie Montessori) et Allahumma barik ca fait beaucoup de bien de voir que des non musulmans sont 100% IEF et anti écoles!

Sinon lors du dernier événement que j’ai organisé à looping Kids (Garges-lès-Gonesse) j’ai pu rencontrer plusieurs umminettes faisant l’IEF et c’était un réel bonheur.

***En France, quelle procédure administrative faut-il suivre pour pouvoir faire l’IEF? Faut-il que la maman ou le papa aient une formation particulière?***

Il faut savoir que la procédure est obligatoire à compter de six ans. Avant six ans elle ne l’est pas car l’instruction ne l’est pas non plus.

{attention pas d’amalgame : que ce soit avant ou après six ans, l’ECOLE n’est PAS obligatoire! L’instruction l’est, mais à compter de six ans}

La loi impose une double déclaration pour ceux qui ont fait le choix de l’IEF : auprès de la mairie et auprès du directeur académique des services de l’éducation nationale (anciennement inspecteur d’académie), chaque année, à chaque rentrée scolaire.

Conformément à l’article L131-10 du code de l’éducation, le contrôle pédagogique a lieu tous les ans à partir du 3ème mois suivant la déclaration.

La loi délimite un cadre de l’année scolaire ; du mois de septembre au mois de juin. Les contrôles doivent donc se dérouler pendant ce temps défini.

– Cela ne veut pas dire que l’on est obligé de suivre à l’identique un emploi du temps d’un enfant scolarisé, ou d’appliquer les horaires et vacances scolaires.

– nous ne sommes pas obligés de suivre les programmes de l’éducation nationale.

L’obligation réside dans la progression de l’enfant dans les apprentissages, qui doit l’amener à la maîtrise des exigences du socle commun à l’issue de la période d’instruction obligatoire, c’est-à-dire à ses 16 ans.

Au cours de la période d’instruction, le directeur académique ne doit pas évaluer le niveau de l’enfant mais vérifier s’il a bien reçu un enseignement, en prenant en compte les choix éducatifs des parents. Il doit contrôler la progression de l’enfant dans le cadre du programme défini par les parents et non en se référant au niveau scolaire d’une classe d’un établissement public ou privé sous contrat.

Le directeur académique peut demander de consulter les supports sur lesquels nous travaillons avec l’enfant mais il ne peut en aucun cas en imposer.

Le lieu du contrôle ne se trouve pas exclusivement dans leurs locaux, il peut être «notamment au domicile des parents de l’enfant » (art. L 131-10 du code de l’éducation)

On a notre mot à dire :
Certaines familles préfèrent que le contrôle se déroule dans les locaux de l’éducation nationale. D’autres préfèrent leur domicile, pour une consultation plus accessible des ressources pédagogiques, le directeur académique peut demander de voir l’espace aménagé pour l’apprentissage de l’enfant s’il en existe un, mais en aucun cas ne peut exiger de visiter l’ensemble de l’habitat.

Concernant les personnes qui peuvent exercer le contrôle, elles doivent nécessairement faire partie du corps de l’éducation nationale. Si la convocation ne mentionne pas qui sera présent lors de ce contrôle, on peut demander par courrier avec AR qui se présentera.

Certaines familles témoignent que des assistantes sociales sont envoyées au même titre que le directeur académique pour procéder au contrôle pédagogique. Le directeur académique est libre de confier le contrôle à qui il souhaite y compris à une assistante sociale qui fait partie de l’éducation nationale. Sa présence n’est plus justifiée si elle agit dans « le cadre d’une enquête à caractère social », enquête qui doit être exclusivement diligentée par la mairie compétente « uniquement aux fins d’établir quelles sont les raisons alléguées par les personnes responsables, et s’il leur est donné une instruction dans la mesure compatible avec leur état de santé et les conditions de vie de la famille. Le résultat de cette enquête est communiqué à l’autorité de l’État compétente en matière d’éducation.» (art. L131-10 du code de l’éducation).

A noter : aucune personne agissant dans l’exercice d’un contrôle pédagogique peut demander le carnet de santé, se retrouver seul avec l’enfant, demander des informations sur les revenus, tester l’enfant…

Enfin, non il ne faut pas que le parent ait un parcours scolaire particulier ni des diplômes précis. Il faut savoir qu’un parent ce n’est pas un enseignant. On accompagne l’enfant et l’encadre. Et puis ça nous permet de réviser aussi ^^

Après, si le parent doute, il peut prendre confiance en s’appuyant sur un programme avec des cours à distance.

***Comment se préparer à l’IEF? Quels ouvrages sont nécessaires? Quel matériel conseillez-vous aux futurs parents IEF?***

En ouvrage, je ne saurai conseiller car je m’appuie principalement sur des supports que je réalise moi-même, comme des fiches éducatives.

Tout dépend du niveau, mais si l’on part sur des supports existants, alors dans ce cas-ci prendre ceux qui suivent le programme d’éducation nationale.

Question matériel : le bon coin! => http://www.leboncoin.fr/

On achète tout sur ce site-ci (économies) et Allahumma barik une vraie richesse!

***IEF: faut-il sans  cesse se former pour se remettre à niveau?***

Et non! Aucune formation n’est requise pour faire l’IEF! Des connaissances. De l’organisation. De la méthodologie.

Et pour ceux qui doutent : il existe plusieurs cours par correspondance.

Je n’ai qu’un malheureux bac +2, j’en suis capable, et vous? ))

**Certains parents pourraient croire que le niveau des enfants en IEF est beaucoup moins élevé que le niveau des autres. Que leur répondriez-vous?***

L’avantage avec l’IEF c’est que l’enfant avance à son rythme et ne suit pas un programme imposé. À l’âge des loukoums, la soif d’apprendre est immense. Comme des petites éponges qu’il faut abreuver Subhana Llãh. J’ai fais évaluer loukoum girl en février 2014 : elle avait le niveau d’une enfant de GRANDE section maternelle alors qu’elle n’aurait dû être qu’en petite section. Loukoum boy, à deux ans et demi, avait son même niveau.

Aujourd’hui ils ont 4 et 3 ans, ils sont en apprentissage de lecture et d’écriture alors que ce programme n’est qu’à compter de six ans (CP).

Niveau des enfants IEFiens moins élevé que ceux des autres?

***Comment faire lorsque vos enfants ont un grand écart d’âge? Une classe pour tous? Comment gérer cela?***

Mes loukoums ont un an de différence et suivent le même programme.

Néanmoins, dans les débuts, je leur faisais cours individuellement et chacun avait son moment et son programme. Je pense qu’il faudrait octroyer le cours d’un enfant en matinée par exemple et le cours de l’autre enfant l’après-midi. De plus ils ont besoin de ce moment seul d’attention envers eux.

***Quelles ont été les remarques de votre entourage lorsque vous avez pris la décision de faire l’IEF?***

Ma mère l’a plutôt bien pris. Ma sœur aussi. C’est mon père qui ne l’a jamais compris et admis. Il m’a tournée le dos pour ne plus me parler.

Ça fait déjà un an que cette situation pénible est présente, khayr in shã’a Llãh. Qu’Allah le guide et lui ouvre les yeux.

Étant convertie, c’est d’autant plus difficile d’imposer ses choix.

Certaines personnes musulmanes ont pu nous dire aussi « l’IEF c’est pas la meilleure solution » ou encore « pour le moment c’est bien mais pas pour plus tard« .

Comme je le dis, ce sont mes enfants et personne ne peux savoir ce qu’il y a de mieux pour eux. Avoir enduré pour eux, pour au final les jeter au mal? Je ne peux pas…

En tant que parent, éducatrice et responsable, je me dois d’apporter le meilleur à mes loukoums, pour eux, comme pour moi. Je rendrais compte sur leur éducation et elle passe par là. Ils sont petits, ils n’ont pas encore le discernement ni la raison pour connaître le mieux pour leur personne.

Mais cela leur convient très bien actuellement puisqu’ils me répètent chaque matin « ummi les consignes! »

Fî amãni Llãh,

Apprends-Moi Ummi

(la suite pour bientôt inchaAllah…)

Les utilisateurs qui ont trouvé cette page en recherchant:

  • emploi du temps umm nour
Partagez.

À propos de l’auteur

5 commentaires

  1. as salamou alaykoum akhawate
    qu’Allah ‘Azawadjal récompense la soeur et ses enfants pour leurs efforts qu’Il fasse de ses descendances les savants de demain
    baraka Allahou fik pour ce beau témoignage très positif ( même si je n’avais pas de doute sur le fait qu’un enseignement fourni par la maman soit d’autant plus constructif, respectueux et remplis d’autres bienfaits).

  2. Salam aleikoum oukhti,
    Soubhanallah le monde est petit :)
    Qu’Allah ta’ala vous préserve toi, notre soeur d’Apprends-moi Oummi et toutes les autres. Qu’Il vous accorde le meilleur ici-bas et dans l’au-delà.
    Hafidakomollah

  3. Retour de ping : Les reportages d’Oum Soumeyya: Oum Zaza et l’Ief (1) | Oum Soumeyya

Laisser un commentaire