Travail de recherche : L’éducation, la pudeur et le genre (1) | Oum Soumeyya

3

Travail de recherche : L’éducation, la pudeur et le genre – Oum Soumeyya

Crédit photo: Dana-esteline

Crédit photo: Dana-esteline

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères soeurs !

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter un projet que j’ai débuté il y a quelques temps et qui arrive à sa fin alhamdoulillah. Ces derniers temps, nous avons beaucoup entendu parler de la théorie du genre. Une chose qui m’a brisé le coeur. Nos enfants ne sont pas les leur. Pourtant, ils font tout ce qu’ils peuvent pour que nos enfants soient déboussolés, déséquilibrés et tombent dans une perte d’identité totale.

En tant que maman musulmane, je devais faire quelque chose. J’ai déjà abordé ce thème dans plusieurs articles, cependant, ceci me semblait insuffisant. Il me fallait un travail de recherche complet. Je me suis donc rendue à la librairie, j’ai fait de nombreuses lectures d’auteurs musulmans à ce sujet, et de nombreuses recherches. Alhamdoulillah. Je précise que mes sources sont uniquement basées sur des auteurs musulmans soucieux de l’éducation religieuse de nos enfants. Parmi ceux-ci, une psychologue-psychiatre, et deux pédagogues qui ont réellement abordé le problème et nous ont proposé des solutions. Allah m’a permis, après ces nombreuses heures de travail, ce manque de temps et cette recherche de temps pour terminer mon projet entre les tâches ménagères, ma petite Soumeyya et tout le reste, de clôturer ce travail. Alhamdoulillah !

Ce qui m’a poussé à entreprendre ce travail de recherche, c’est le manque de solutions. La théorie du genre est le problème. Mais où sont les solutions ? Ce travail nous expose le problème et nous donne les solutions.

Je vous publierai ce long travail en plusieurs épisodes inchaAllah afin que vous puissiez appliquer ce que vous lisez et que vous puissiez digérer et partager l’information. Après le dernier épisode, inchaAllah, je vous transmettrai une brochure réalisée par mon époux, afin que vous puissiez imprimer celle-ci et la distribuer autour de vous, et pourquoi pas dans les mosquées et les écoles islamiques ?

Je vous demande juste un petit service : partagez au maximum les liens de ces articles afin que nos soeurs, mamans et futures mamans se documentent dans le but de ne pas commettre des erreurs qui seront une cause d’un déséquilibre identitaire chez leur enfant. Les papas doivent également lire tout ceci. Il est très facile de se retirer et observer les choses comme un téléspectateur. Je le souligne : les papas ont un grand rôle dans cela ! Nous sommes tous responsables.

N’oubliez pas de prendre des notes ! ))

Qu’Allah vous garde, qu’il protège nos enfants de tous ces troubles.

Votre soeur Oum Soumeyya


Qu’est-ce que l’éducation à la pudeur ?

L’éducation à la pudeur est une éducation qui doit être donnée à l’enfant par les parents. L’éducation à la pudeur est beaucoup plus vaste et englobante que ce que les Occidentaux appellent l’éducation sexuelle. L’éducation sexuelle ouvre les yeux de l’enfant sur sa propre sexualité, les changements sentimentaux et physiques qu’il aura durant son développement corporel et sexuel et durant son adolescence.

L’éducation à la pudeur, quant à elle, englobe un concept beaucoup plus vaste : celle-ci concerne les questions se rapportant à la sexualité mais avant tout l’apprentissage des parties intimes et privées de chaque être humain, l’apprentissage de la protection de sa vie privée, le respect de la vie privée des autres, et l’apprentissage de la mise de limites entre lui et les autres.

Cette éducation donnée aux enfants est primordiale puisqu’elle permet à ceux-ci de se protéger aussi bien moralement que physiquement. Parce qu’un enfant ne se rendra pas toujours compte de ce qui lui arrive, mais comme il aura reçu cette éducation, il saura qu’il y a des choses qui ne tournent pas rond et va réagir. Ceci va protéger l’enfant de grands dangers.

Pourquoi l’éducation sexuelle est-elle contraire à nos valeurs ?

Durant l’éducation sexuelle, surtout donnée dans les écoles, et ce, très tôt alors que les enfants ne sont pas prêts à recevoir ce genre d’informations, les réflexes comportementaux de base de l’enfant seront détruits.

Montrer des images, expliquer des choses impudiques devant autant d’enfants (filles et garçons) est un manque de pudeur. L’enfant rougira et le professeur lui dira ‘ne rougis pas mon enfant, toutes ces choses sont des choses normales’. Les enfants en parleront entre eux après les cours, pendant les pauses et ceci peut aller jusqu’à faire des blagues et même des expériences entre eux…

Le but de l’éducation à la pudeur est d’apprendre à vos enfant à être décents et pudiques. Cette éducation à la pudeur commence au sein de la famille.

Comment s’y prendre ?

Lorsque l’enfant apprend à aller au petit pot:

  • C’est la maman qui doit s’occuper de l’enfant et de son nettoyage. Le papa ne doit pas s’occuper de cette étape.

  • il faut apprendre au plus vite à l’enfant à se nettoyer seul afin que ce contact avec les parties intimes de l’enfant soient évitées.

  • A partir de 5-6 ans, l’enfant doit être indépendant pour la toilette. Que ça soit pour y aller ou pour se nettoyer.

  • À partir de 4 ans, l’enfant doit gagner certains réflexes. Grâce à ces réflexes, l’enfant comprendra et ressentira si la personne qui s’approche d’elle a de mauvaises intentions ou non. Il ne faut pas apprendre les choses suivantes clairement à l’enfant, mais lui faire gagner ces réflexes.

À partir de 4 ans

  • l’enfant doit s’habiller et se déshabiller dans une autre pièce où il n’y a personne d’autre que la maman. Ainsi, si quelqu’un essaye d’enlever ses vêtements, l’enfant ne se laissera pas faire, il se sentira mal.

  • Lorsque vous montrez de l’affection à l’enfant, n’exagérez pas dans votre démonstration d’amour. Certains parents font mal à leur enfant lorsqu’ils montrent de l’affection. L’enfant se dira alors qu’il est impuissant face à un adulte, il se laissera donc faire.

  • Ne touchez jamais les parties intimes de l’enfant même pour lui montrer de l’affection. L’enfant doit savoir que ces parties ne peuvent pas être touchées.

  • À partir de cet âge, les parents, frères et soeurs, ne doivent jamais se trouver nus ou sans sous-vêtements devant l’enfant. Ainsi, l’enfant comprendra avec réflexe que si une personne est nue devant elle, il y a des choses qui ne tournent pas rond. Il se sentira très mal et commencera à pleurer ou crier.

  • Si vous vous laviez avec votre enfant avant qu’il ait ait atteint l’âge de 4 ans, à partir de 4 ans, soyez habillée lorsque vous lavez votre enfant.

  • Lorsque vous apprenez à votre enfant à aller au pot, ne le regardez pas faire ses besoins. Montrez-lui que vous ne regardez pas, que vous l’attendez derrière la porte, que vous fermez vos yeux.

  • Apprenez à votre enfant à être seul aux toilettes et à n’accepter personne avec lui. Qu’il ne regarde pas les autres et qu’il ne se laisse pas regarder.

  • Lorsque vous avez un enfant qui porte toujours des langes, ne le changez pas devant les autres. Ne vous dites pas que votre autre enfant ‘doit voir, pour comprendre que les filles et garçons sont différents’. Pas du tout, plus il regardera, plus il se posera des questions et voudra en savoir plus.

Apprenez à vos enfants les éléments suivants dès leur jeune âge et n’attendez pas leur adolescence pour leur transmettre ces informations

  • apprenez les grandes ablutions à vos enfants dès qu’ils ont 7 ans.

  • Séparez leurs lits, et faites qu’ils ne dorment jamais dans le même lit. Dans la mesure de vos possibilités, séparez les chambres des filles et des garçons.

  • Lorsque votre enfant s’habille, apprenez-lui à s’habiller seul et dites-lui que personne ne doit le voir s’habiller.

  • Lorsqu’il va aux toilettes, l’enfant ne doit être vu pas personne. C’est un endroit privé.

  • L’enfant ne doit jamais rentrer dans la chambre à coucher de ses parents sans leur autorisation.

  • Apprenez à votre enfant que ses parties intimes ne peuvent être montrées à personne. Qu’il ne peut voir les partie intimes de personne. Et que ce sont des choses dont on ne doit pas parler. S’il a des questions, il peut les poser à ses parents. La fille posera les questions à sa maman. Le garçon posera les question à son papa.

  • A parti de 4 ans, descendez au minimum le contact avec le corps de votre enfant ou l’enfant d’une autre personne. Demandez-leur par exemple la permission lorsque vous voulez leur faire un bisous. S’il accepte, donnez-leur, sinon ne leur donnez pas. Leur corps leur appartient.

  • Frappez à la porte de la chambre de votre enfant avant d’y entrer. Ainsi, vous aurez mis en pratique ce que vous voulez lui apprendre : ne pas entrer dans votre chambre, ni celle de quelqu’un d’autre sans autorisation.

Concernant les parents

Une éducation familiale erronée et le manque d’importance donné à l’éducation à la pudeur au sein de la famille peut causer beaucoup de maux. La chambre des parents est un endroit privé. Les enfants ne peuvent en aucun cas rentrer dans la chambre de leurs parents lorsque ceux-ci sont en train de se reposer ou dormir. Ils doivent frapper à la portent et attendre ce ‘entre’ pour pouvoir entrer. Sinon, ils ne peuvent en aucun cas y entrer. Le corps de chaque membre de la famille est également confidentiel et privé. Les parents ne doivent en aucun cas se promener dans la maison avec leurs pyjamas ou des vêtements indécents et/ou des vêtements qui tracent exagérément les traits de leurs corps. Les enfants doivent eux aussi respecter cette règle. Lorsque la maman, le papa et les autres membres de la famille prennent une douche/un bain, ils doivent toujours fermer la porte. Lorsqu’ils ont terminé de prendre leur bain, ils ne doivent en aucun cas sortir en peignoir ou à moitié habillés. Ils doivent en sortir habillés.

Lorsqu’on analyse l’enfance de ces jeunes qui souffrent de troubles d’identité sexuelle, il apparaît qu’ils viennent d’une famille qui n’accordait pas vraiment d’importance à la pudeur ni à l’intimité, et même une famille qui défendait la liberté sexuelle. Il apparaît aussi que durant leur enfance, ils partageaient le lit et la chambre de leurs parents, qu’ils ont été témoin de scènes privées de leur mère et père.

(à suivre…)

Ecrit par Oum Soumeyya

Sources:

Adem Günes, Pédagogue, Mahremiyet egitimi.

Banu Yasar, Psychologue et psychothérapeute, Kizlari Kiz Gibi, Erkekleri Erkek Gibi Yetistirmek.

Ali Cankirili, Pédagogue

http://www.islamihayatdergisi.com/konular/detay/ocukta-mahremiyet-eitimi

http://www.psikodestekcocuk.com/cocuklarda-mahremiyet-egitimi.html

Partagez.

À propos de l’auteur

3 commentaires

  1. Assalam ‘aleyki ukhtie

    Qu’ALLAH te récompense pour ton travail et qu’IL fasse qu’il soit bénéfique pour notre oumma incha’ALLAH
    J’ai découvert ton blog il y a quelques jours et j’aime beaucoup tes articles depuis je passe régulièrement pour lire.

    A très bientôt incha’ALLAH

  2. Retour de ping : Travail de recherche : L’éducation, la pudeur et le genre (2) | Oum Soumeyya | Oum Soumeyya

  3. Retour de ping : Travail de recherche: l’éducation, la pudeur et le genre (3) | Oum Soumeyya | Oum Soumeyya

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.