Travail de recherche: l’éducation, la pudeur et le genre (4) | Oum Soumeyya

0
Crédit photo: Dana-esteline

Crédit photo: Dana-esteline

(suite…)

La formation de l’identité sexuelle chez les enfants

Chez les garçons

Les parents doivent chacun de leur côté se comporter de sorte que leur comportement montrera à l’enfant les particularités des rôles de chaque parent. Les rôles ne doivent pas est interchangés dans la famille. Dans les familles où les rôles de l’homme et de la femme sont inversés, les enfants peuvent vivre une hésitation d’identité. Dans les foyers où la maman est trop autoritaire et le père trop passif et sans rôle, les garçons auront surtout des difficultés d’identification saine. Le garçon verra probablement le rôle le plus dominant comme le plus fort et prendra la mère pour modèle. Il aura des caractéristiques plus féminines. Et comme il prendra la mère pour modèle au lieu du père, dans le choix de ses amis, il optera également pour les filles avec lesquelles il aura un contact plus facile. Comme il sera habitué aux comportements féminins, il n’aura pas de mal à s’entendre avec elles. Cependant, dans le jeu avec les autres garçons, il aura du mal à vouloir jouer et s’entendre avec eux.

Chez les filles

Concernant les filles, lorsque le papa a une manière d’être passive et sans effet, elles n’auront pas une très bonne opinion des autres hommes. Elles verront les hommes comme des êtres qu’il faut guider sans cesse et qui ont besoin de l’aide d’une femme pour pouvoir accomplir n’importe quelle tâche. Elles développeront sans doute un caractère dominant tout comme leur mère. En prenant la mère pour modèle, elles intégreront un caractère qui sera exagérément protecteur, dominant et qui aime orienter.

Le fait que chacun des parents ne se comporte pas en accord avec leurs propres rôles respectifs engendrera des conséquences qui ne sont pas saines pour le développement sexuel de leurs enfants.

De plus, il ne faut pas attendre que vos enfants se comportent comme une personne du sexe opposé. Il ne faut surtout pas encourager ces comportements. Par exemple, leur dire : ‘C’est très bien, tu es une fille comme un homme !’, ou alors ‘c’est un garçon très calme, il est comme une fille’. Il faut absolument éviter tout rapprochement de ce genre. L’enfant ne pourra jamais acquérir une identité sexuelle saine dans un environnement où le sexe opposé est sans cesse rabaissé ou rejeté ou même glorifié.

Que faire lorsqu’on remarque chez l’enfant un désir intense d’être comme le sexe opposé ?

Dans cette situation, la plus grande erreur que les parents commettent est de réprimander, rabaisser et même punir l’enfant. Les parents qui voient chez leur enfant une attirance à la ressemblance au sexe opposé ne doivent pas se précipiter. Ils doivent tout mettre en oeuvre pour ne pas commettre d’erreurs. Un problème qui peut être résolu facilement à ses débuts peut prendre une très grande ampleur si vous commettez une erreur dans votre approche. Culpabiliser l’enfant est une erreur, mais rester les bras croisés en acceptant cette situation est également une grande erreur.

Avant l’âge de quatre ans, si votre enfant a un intérêt pour le port de vêtements et accessoires destinés au sexe opposé, ne vous affolez pas directement. Si vous vous affolez trop, l’enfant aura encore plus d’intérêt pour la ressemblance au sexe opposé. Il n’est pas correct de réagir violemment face à un enfant qui vous montre son désir de porter une pince ou un élastique de cheveux comme une fille. Avant l’âge de 4 ans, l’identité sexuelle de l’enfant n’est pas tout à fait acquise. Expliquez calmement à votre enfant que les pinces, élastiques et chouchous sont utilisés par les filles. Les garçons, quant à eux, utilisent des accessoires tels que des casquettes ou des montres d’hommes. S’il insiste à en porter, il n’est pas un souci qu’il essaye. Cependant, s’il voit et ressent votre inquiétude, ceci peut se transformer en une obstination. Les comportements auxquels aucune attention n’est prêtée n’auront pas de suite. Il ne serait pas correct de tirer une conclusion en se basant uniquement sur un seul comportement.

Si le petit garçon joue uniquement avec les filles et désire ardemment porter des accessoires qui leur sont destinés, les parents doivent prendre des précautions et reconsidérer leurs propres rôles et erreurs.

S’en rendre compte aussi tôt que possible

Il est important de mettre le doigt sur le problème très tôt. Certains parents n’acceptent pas que ceci puisse arriver à leurs enfants et ils ferment les yeux sur cela en faisant mine de ne pas voir le problème. Dans ce cas, l’enfant s’imprégnera de ce rôle et ses comportements qui vont avec. Alors qu’avec une reconnaissance précoce du problème, l’enfant pourra avoir une identité sexuelle saine grâce à certaines précautions qui seront prises.

Certains parents ont du mal à accepter et à s’avouer que leur enfant à un problème et que tout ne tourne pas rond. Le traitement et la thérapie commencent justement par l’acceptation du problème. Ceci est une grande partie du traitement. Devant un problème que nous rejetons, il ne sera pas possible d’avoir une aide pour s’en sortir. Le pronostic précoce facilitera le traitement des problèmes d’ordre psychologique.

Ecrit et traduit par Oum Soumeyya

(à suivre…)

Sources:

Adem Günes, Pédagogue, Mahremiyet egitimi.

Banu Yasar, Psychologue et psychothérapeute, Kizlari Kiz Gibi, Erkekleri Erkek Gibi Yetistirmek.

Ali Cankirili, Pédagogue

http://www.islamihayatdergisi.com/konular/detay/ocukta-mahremiyet-eitimi

http://www.psikodestekcocuk.com/cocuklarda-mahremiyet-egitimi.html

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.