Travail de recherche: l’éducation, la pudeur et le genre (5) | Oum Soumeyya

2
Crédit photo: Dana-esteline

Crédit photo: Dana-esteline

(…suite)

A ce stade, il est important de distinguer deux concepts inséparables. L’identité sexuelle et le rôle sexuel.

Lorsqu’on demande à un enfant s’il est une fille ou un garçon, il vous répondra correctement en fonction de son anatomie. Il vous répondra ‘je suis un garçon’ ou ‘je suis une fille’.

Le rôle sexuel est le rôle qui va de paire avec l’identité sexuelle que la personne a reçue à la naissance. C’est se comporter en accord avec ce rôle. L’identité sexuelle intérieure est donc reflétée à l’extérieur grâce aux comportements et gestes de la personne.

En tant normal, l’identité sexuelle et le rôle sexuel sont en harmonie. Toute femme qui se dit être femme le reflète à l’extérieur en se comportant comme une femme. Tout homme qui se dit être un homme se comporte également comme un homme extérieurement. C’est-à-dire qu’une femme accepte qu’elle est une femme et se comporte en accord avec son rôle. Et de même : un homme accepte qu’il est un homme et se comporte en accord avec ce rôle.

Un trouble d’identité sexuelle est le fait que la personne souffre continuellement de son identité sexuelle biologique ou même de ses rôles sexuels.

Les causes ?

Généralement, les causes de ce trouble sont :

  • les réactions mal placées des parents

  • les mauvaises fréquentations sociales

  • une figure de père qui n’a pas de rôle

  • un modèle de mère hyperprotectrice et dominante

  • les traumatismes liés à une agression sexuelle survenue durant l’enfance

  • les attentes des parents concernant le sexe de leur enfant

  • le fait que les parents rabaissent et sous-estiment leurs propres rôles devant leurs enfants. Par exemple : une mère qui souligne sans cesse qu’être une femme est un état de soumission, de faiblesse… sera un mauvais exemple pour sa fille. Soit cette fille commencera à développer des comportements masculins, soit, malgré ses capacités et talents, elle vivra avec une personnalité effacée et aura un manque de confiance en elle.

  • le fait que les parents soient inéquitables entre leurs filles et leurs fils.

  • Vanter les mérites de ses filles ou ses fils et rabaisser l’autre groupe d’enfant. Il est important de souligner que les comportements des parents relatif à leur propre identité sexuelle joue un grand rôle dans le développement de l’identité sexuelle de l’enfant.

  • La culture et les normes instaurées dans la famille ont une grande influence sur le développement de l’identité sexuelle de l’enfant.

  • etc.

Les signes qui peuvent vous aider à détecter ce problème chez votre enfant

Les signes suivants que nous allons citer vous aideront à détecter très tôt le problème d’homosexualité chez votre enfant.

1- La fille ou le garçon désire ardemment et exprime ouvertement son désir de ressembler ou appartenir au sexe opposé.

2- Le fait que l’enfant veuille porter des vêtements appartenant au sexe opposé. Chez le garçon : il voudra sans cesse porter des vêtements et accessoires de filles et il montrera des comportements féminins. Chez la fille : elle insistera à porter des vêtements masculins.

3- Le fait que l’enfant insiste à jouer le rôle du sexe opposé. Le rêve interminable dans lequel l’enfant s’imagine être une personne du sexe opposé. Lorsque les enfants jouent à la maman et au papa, le garçon voudra avec insistance jouer le rôle de la maman ou de la petite fille. Qu’il rêve concernant le fait qu’il est une fille et qu’il raconte des histoires concernant cela. En ce qui concerne les filles : leur désir de jouer les rôles masculins durant ces jeux et leurs comportements et gestes masculins.

4- Le fait que l’enfant ait un désir ardent de participer aux jeux des personnes du sexe opposé. Le garçon optera sans cesse pour des jeux de filles ; il se montre plus enthousiaste pour les jeux généralement joués par les filles. Et idem pour la fille qui est anormalement attirée par les jeux de garçons.

5- Le fait que l’enfant choisisse ses amis de jeu du sexe opposé. Au lieu que les garçons jouent avec les garçons et les filles avec les filles, le garçon désirera jouer avec des filles et refusera de jouer avec des garçons. S’il doit vraiment le faire, il ne sera pas du tout enthousiaste. Le garçon montrera un intérêt particulier pour les filles et les jeux joués par celles-ci.

6- Que la fille s’éloigne de la maman et qu’elle se rapproche de son papa et des autres hommes qui l’entourent.

7- Que la fille opte pour les gestes et comportements masculins et qu’elle les recopie : qu’elle marche comme un homme, qu’elle parle comme un homme, qu’elle choisit des vêtements masculins, qu’elle change son prénom d’origine en prénom d’homme.

8- Que le garçon s’attache exagérément à la maman, qu’il ait des problèmes de confiance à se lier à son père, qu’il ait une liaison très éloignée avec son père, qu’il refuse de s’intégrer dans un groupe d’hommes ou de garçons. La maman doit permettre au fils et au papa de passer du temps ensemble, elle doit leur permettre de se connaître. La maman doit faire confiance aux capacités du père à s’occuper de son fils. Elle doit laisser la possibilité au papa à se lier à son fils. La mère doit donc laisser de la place au père. Elle doit se retirer pour que cette relation père-fils puisse se créer. Dans le cas contraire, la relation du fils et de la mère sera trop forte. Le fils ne pourra donc pas s’éloigner de sa mère pour se rapprocher de son père. Le fils s’identifiera donc à la mère au lieu du père. Lorsque des cas de personnes souffrant d’un trouble homosexuel sont analysés, il apparaît que la relation avec la mère était très proche et fusionnelle. Le père a éloigné son fils de lui-même à cause de ses comportements négatifs ou alors, le père n’a pas eu de place dans la vie de son fils à cause de toute la place que la mère a prise dans la vie de celui-ci.

9- Lorsque vous demandez à un garçon de dessiner une personne, il dessinera généralement une fille avec insistance et très soigneusement, avec les détails qui s’y rapportent. Quand on lui demande de dessiner un enfant, il dessinera une petite fille avec beaucoup de détails et des bijoux. Il utilisera des couleurs vives. Par la suite, lorsque vous lui demandez de dessiner un petit garçon au verso de la feuille, le petit garçon sera dessiné très simplement, sans détail, petit, simple, sans couleur, presque une seule tête et un corps. Ceci démontrera qu’il a une souci d’identification concernant sa propre identité sexuelle.

 

Remarque : si ces points que nous venons de citer se produisent de temps en temps, il n’y a pas lieu de se tracasser. Il est très probable que l’enfant essaye de découvrir sa propre identité et celle du sexe opposé. Il est donc normal jusqu’à l’âge de 4 ans que ces signes se produisent très rarement. Ne vous affolez donc pas. Cependant, si ces comportements et gestes se produisent à répétition, que l’enfant le fait avec insistance, cela doit vous faire penser qu’il y a un problème au niveau de l’identité sexuelle de votre enfant.

(à suivre)

Résumé et traduit par Oum Soumeyya

Sources:

Adem Günes, Pédagogue, Mahremiyet egitimi.

Banu Yasar, Psychologue et psychothérapeute, Kizlari Kiz Gibi, Erkekleri Erkek Gibi Yetistirmek.

Ali Cankirili, Pédagogue

http://www.islamihayatdergisi.com/konular/detay/ocukta-mahremiyet-eitimi

http://www.psikodestekcocuk.com/cocuklarda-mahremiyet-egitimi.html

Partagez.

À propos de l’auteur

2 commentaires

  1. As salamu ‘alaykum,

    Je trouve ce travail de recherche intéressant et utile sur certains points mais certaines choses me chiffonnent. Beaucoup de mamans sont proches de leurs fils sans que ces derniers ne deviennent homosexuels. Beaucoup de mamans élèvent seules leurs enfants sans qu’ils ne deviennent homosexuels encore une fois. J’ai l’impression que les auteurs n’ont pas nuancé leur propos ce qui peut faire culpabiliser certaines mamans. Il y a un équilibre à tenir et bien entendu, chacun a son rôle à jouer, chacun à sa place dans une famille. Et généralement, les garçons sont plus proches de leur maman et les filles de leur papa. Et le monde continue de tourner.

    C’est comme ça que j’ai interprété leurs propos, j’espère m’être trompée.

    Qu’Allah vous préserve.

    • Wa aleykoum selam wa rahmatoullah ma soeur,

      Barakallahou fiki pour ton commentaire.

      Il faut bien lire toutes les parties de l’article. Le sujet est déjà assez sensible, il faut donc être concentrée durant la lecture.
      Il n’est écrit nulle part que les fils proches de leur mère deviennent homosexuels. Attention, ne faites pas d’amalgames. Relisez bien le travail de la première à la dernière partie inchaAllah.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.