Travail de recherche: l’éducation, la pudeur et le genre (6) | Oum Soumeyya

0
Crédit photo: Dana-esteline

Crédit photo: Dana-esteline

(…suite)

Généralement, ces signes apparaissent durant la période pré-adolescence. Si un des signes suivant est visible chez votre enfant, demandez l’aide d’un spécialiste qui a des principes religieux et est sur la même longueur d’ondes que vous. Veillez à bien faire votre choix de spécialiste ! Car il existe énormément de psychiatres et psychologues pour qui l’homosexualité est une chose normale, un troisième genre qui doit être accepté par tous selon eux. Il existe même des psychologues et psychiatres qui pensent que l’enfant doit pouvoir lui-même choisir son identité sexuelle. Ils voient cela comme un droit de liberté individuelle. Alors que les personnes souffrant d’un problème d’identité sexuelle n’ont pas fait ce choix. Ils sont victimes de mauvaises approches de la part de leurs parents ainsi qu’une mauvaise influence sociale. Ces groupes de psychiatres et psychologues défendent l’idée que ce problème serait génétique et inné, qu’il faut accepter cette situation et vivre avec cette homosexualité. Ils ferment donc les portes aux patients qui veulent se soigner et ne pas accepter cette situation troublante. Des études sérieuses démontrent que les homosexuels ont eu durant leur enfance, des expériences traumatisantes concernant leur relation avec leurs mère et père. Il est rare de rencontrer une personne homosexuelle qui aurait vécu et grandi dans un environnement stable. Parce que si une personne a des tendances homosexuelles, c’est qu’il y a inévitablement une famille à problèmes, une enfance difficile et un traumatisme sexuel. Sachez qu’il n’y a aucune étude sérieuse qui démontre que l’homosexualité est un problème génétique. Relier tous les problèmes à la génétique est en fait une paresse pour se décharger du fardeau du problème auquel nous faisons face. Soyez donc vigilants en tant que parents.

Auparavant, les troubles d’identité sexuelle chez les enfants ainsi que chez les adultes étaient approchés comme des problèmes. Il y a quelques temps, on a essayé de faire passer l’idée que bien que chez les enfants, cela soit un trouble, chez les adultes, ceci est normal. Aujourd’hui, le lobby LGBT (Lesbienne-Gay-Bi-Transsexuel) et les activités homosexuelles du monde entier font tout un travail pour normaliser l’homosexualité chez les enfants et les adultes. Ce problème d’encouragement à faire basculer les normes et les valeurs poussent les personnes souffrant de ces troubles d’identité sexuelle au désespoir. Ils souffrent, mais on leur dit que ce qu’ils sont en train de vivre est tout à fait normal, alors que non !

Il est clair que tout enfant calme et renfermé sur lui-même ne veut pas dire qu’il a un problème d’identité sexuelle. Pas du tout. Il faut que d’autres facteurs entrent en jeu pour pouvoir tirer cette conclusion. Il est important de souligner ceci.

(à suivre)

Résumé et traduit par Oum Soumeyya

Sources:

Adem Günes, Pédagogue, Mahremiyet egitimi.

Banu Yasar, Psychologue et psychothérapeute, Kizlari Kiz Gibi, Erkekleri Erkek Gibi Yetistirmek.

Ali Cankirili, Pédagogue

http://www.islamihayatdergisi.com/konular/detay/ocukta-mahremiyet-eitimi

http://www.psikodestekcocuk.com/cocuklarda-mahremiyet-egitimi.html

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.