Ma soeur… | Oum Soumeyya

4

Ma soeur…

As salamou aleykoum ma chère soeur. Aujourd’hui, j’ai décidé de t’écrire une lettre. Il y a quelque temps, tu m’as confié un secret. Que tu désirerais porter le voile, mais que tu attends un signe, un coup de pouce, un encouragement.

Aujourd’hui, j’ai décidé de t’écrire une lettre pour être proche de toi sans devoir te mettre mal à l’aise en te donnant des conseils.

Ma soeur, j’aimerais tout d’abord te dire que je t’aime en Allah. Et ceci compte énormément pour moi. Ceci est la base de notre lien qui renforce notre amitié. S’aimer pour l’Unique. S’aimer pour Lui, pour se conseiller dans le bien. S’aimer pour Lui, pour se freiner dans le mal. S’aimer pour Lui, pour ouvrir les yeux de celle que l’on aime pour qu’elle se rapproche de Lui. S’aimer pour Lui, pour être heureuse de voir l’autre se rapprocher de Lui, comme l’amour qu’une mère donne à son enfant tout juste né il y a quelques secondes, sans attendre aucun retour.

Allah nous dit dans le Saint Coran :

« Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils ordonnent le bien, interdisent le blâmable, accomplissent la prière, acquittent la Zakât et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage ». (souate At-Tawbah, v. 71).

Ma soeur, sache que tu es belle. La création d’Allah est belle, mais toi, tu as une autre beauté en toi. Tu as gardé cette naïveté que beaucoup ont perdu. Tu as ce sourire, cette joie de vivre que tu transmets aux gens. Tu as un amour pour Allah qui est enviable.

On dit souvent que les apparences sont trompeuses. Ceci est vrai. Si je ne t’avais pas connue, je n’aurais peut-être pas su que cette femme en face de moi renferme un trésor qui est un coeur rempli d’amour pour son Seigneur, et puis pour les gens qui aiment leur Seigneur.

Tu aimes ton Seigneur. Tu t’éloignes de ce qu’Il n’aime pas. Tu fais ton possible pour accomplir ce qu’Il aime. Mais comme tout être humain, tu as tes faiblesses. Nous sommes toutes éprouvées. Et ton point faible se situe au niveau du hijab. Tu retardes, sans trop savoir pourquoi. Dans l’attente d’un signe. Qui ne te vendra peut-être pas.

Aujourd’hui, j’aimerais te tenir par la main pour t’aider à faire le pas. En ce mois de Ramadan, tu feras une chose inoubliable qui changera ta vie. Ton époux aimerait que tu fasses le pas, mais ne te forces pas. Il ne presse pas les choses. Il ne veut pas que tu le portes pour lui. Mais bien pour Lui, ton Bien Aimé.

Maintenant ma soeur, toi que j’aime en Allah et qui désire avoir des clés pour te rapprocher de ton Seigneur en gagnant Sa satisfaction. Sais-tu qu’Allah nous a dit ceci dans le Coran :

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de préserver leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrine ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, à leurs pères, aux pères de leurs maris, à leurs fils, aux fils de leurs maris, à leurs frères, aux fils de leurs frères, aux fils de leurs soeurs, aux femmes musulmanes, aux esclaves qu’elles possèdent, aux hommes impuissants qui vous suivent, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô vous les croyants, afin que vous récoltiez le succès. » (Sourate An-Nûr / La Lumière, verset 31).

Le hijab est une soumission. Oui. Mais pas celle que les autres croient. Le hijab est une soumission à notre Seigneur qui désire que nous nous préservions.

Chaque fois que tu obéiras aux préceptes de ce verset, tu seras récompensée.

Le porter comme Lui le veut et non pas comme les autres le voudraient. Le porter comme Lui nous encourage à le faire, et non pas comme la mode du foulard nous l’impose: une bosse de chameau, le porter par l’arrière, montrer sa poitrine, le porter serré de sorte que l’on aperçoive les parties du corps, le porter coloré à la mode du moment,… En somme, être plus attirante avec le hijab que sans celui-ci… Là n’est pas le but. Pourquoi croire obéir à notre Seigneur en lui désobéissant? Autant bien faire les choses dès le début.

Malheureusement ma chère soeur, chaque fois que tu ne suivras pas les préceptes de ce verset, ceci comptera pour toi comme un péché… Et ceci m’attriste, parce que tu es une fille bien qui fait tout pour plaire à son Seigneur.

Sache ma soeur que tout regard qui se poserait malencontreusement sur toi et qui te voudrait du mal me ferait du mal à moi aussi. Parce que tu es ma soeur en Allah, et je ne voudrais pas que tu sois blessée.

Il y a un début à toute chose et tout début aura quelque chose d’inoubliable. Te rappelles-tu de la première fois que tu as prié ? Une prière avec un tel goût inoubliable que tu ne saurais plus jamais avoir ou même décrire.

Le voile sera pour toi comme cette première prière. Un voile qui t’embellira de pudeur à un tel point que la beauté de ton coeur se reflétera encore plus sur ta personnalité par ton habillement. Je t’ai déjà vue habillée ainsi. Ce n’est pas un complexe pour toi. Mais il ne tient pas en place comme on dit.

Regarde ce qu’Allah nous dit dans la sourate Al-Ahzâb :

« Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles. Elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Alllah est Pardonneur et Miséricordieux. » (verset 59)

Allah a permis à beaucoup de soeurs de le porter. D’avoir l’honneur de le porter. Pour être reconnues et ne pas ressembler aux autres.

Voudrais-tu, ma soeur, toi aussi, compter parmi ces soeurs ?

Ta soeur Oum Soumeyya qui t’aime en Allah.

Partagez.

À propos de l’auteur

4 commentaires

  1. Salam Aleykum,

    Barak Allah oufik pour ton message, je me sens également concernée et ça encourage bcp :)

    Merci ma sœur que j’aime en Allah.

    ??

  2. salamalikoum mes soeurs

    Ça me fait drôle de lire cette lettre….machallah
    j’étais une femme active coquette et « moderne », et comme toi j’attendais un signe….et puis un jour je me suis dis aller j’essaye de sortir avec juste pour voir…puis finalement c’était pas si difficile, les gens ne me regardais pas plus que ça….j’ai éprouvé un bonheur si grand que jour après jour le regard des autres m,importait de moins en moins.
    Beaucoup de gens qui me connaissent peu sont très étonnés…mais el hamdoulileh mon cheminement c est fait par étape : robe longue ensuite gilet et puis un jour une amie ma dis ma sœur il ne te manque plus qu un voile, et j ai réalisé que finalement je n’étais pas si loin….
    Cela fait 2 mois que je le porte et je me surprend encore a me dire « ca yest je l’ai fait » !!!!!!!
    je suis heureuse !!!!
    Que dieu vous facilite mes soeurs…

Laisser un commentaire