La grossesse et nos priorités – 2 | Oum Soumeyya

0

…suite

Cet enfant jouissant d’une saine nature accepte le bien comme le mal, c’est pour cela qu’il a besoin d’être instruit, éduqué, aiguillé de manière correcte vers la voie de l’islam. (Umm Salamah, Faire triompher les droits des croyantes,p. 38)

[…] Si vous formez correctement votre enfant dès la petite enfance, il en profitera pour le reste de la vie. Même s’il s’affaiblira d’un point de vue de la pratique et ne fera pas toujours ce que vous lui avez appris, il reviendra un jour aux valeurs que vous lui avez inculquées. Et quand il retournera aux bases que vous lui avez données durant son enfance, il comprendra l’importance des valeurs que vous lui avez transmises. (Cheikh Sâlem Al Ajmi, Mes enfants, p. 98)

Notons aussi ceci :

Toute chose dans la création d’Allah soubhanaou wa ta’âla, qu’il s’agisse d’êtres humains ou objets, peut contenir un mal et en cherchant refuge auprès d’Allah contre ce mal, vous repoussez ce mal de votre personne. Le prophète sallallahou aleyhi wa sellem prononçait [l’invocation suivante] pour ses deux petits-enfants afin de repousser le mal et nous avons tous dans le Messager d’Allah un excellent modèle à suivre. (Cheikh Sâlem Al-Ajmi, Mes enfants, pp. 41-42)

Dis : Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante, contre le mal des êtres qu’Il a créés » (Sourate Al-Falaq, versets 1-2)

Lorsque nous nous consacrons à l’éducation de nos enfants, il faut que nous nous attendions à être récompensés par Allah soubhanahou wa ta’âlâ. Il nous faut comprendre qu’à travers cette éducation, nous accomplissions une oeuvre énorme, car notre objectif dans ceci est de permettre à notre progéniture de grandir dans le bien (Al-Ajmi, p. 18)

Le comportement des parents peut avoir de mauvaises conséquences sur les enfants, ceci en raison de leur ignorance et de leur éloignement du Livre de leur Seigneur et de la Sunna de leur Prophète sallallahou aleyhi wa sallam. Et le Messager d’Allah sallallahou aleyhi wa sellem a dit :

Vous êtes tous des bergers et vous êtes responsables de vos troupeaux. Le gouverneur est un berger et est responsable de son troupeau. L’homme est un berger dans sa famille et est responsable de son troupeau. La femme est une bergère dans la maison de son mari et est responsable de son troupeau. Le servant est un berger qui a pour charge les biens de son maître et il est responsable de son troupeau. Ainsi, chacun d’entre vous est berger et est responsable de son troupeau. » [Al-Bukhâri et Muslim]

Il dit aussi :

« La personne à qui Allah confie une responsabilité, puis ne s’en charge pas de manière consciencieuse, ne sentira pas l’odeur du Paradis » (p. 21)

Imaginez une soeur qui fait beaucoup d’invocations à Allah pour avoir un bébé. Un bébé sain. Une soeur qui désire avoir un bébé depuis très longtemps mais qui n’y arrive pas. Elle était peut-être enceinte, mais a perdu son bébé durant les premières semaines de sa grossesse. Ceci renforce sa foi car c’est une épreuve qui la rapproche d’Allah. Et puis, une fois enceinte, elle délaisse cette prière à laquelle elle s’était accrochée. Et retombe dans le train-train de la vie quotidienne, comme si tout ceci n’avait jamais eu lieu. Au lieu de remercier son Seigneur nuit et jour. Tout comme un jeune homme qui ferait des invocations pour épouse une femme pieuse, sur le chemin d’Allah, belle, et douce. Et puis, une fois qu’Allah la lui accorde, il ne prend plus soin d’elle et elle n’a pas la valeur qu’elle avait à ses yeux auparavant, avant d’acquérir cette femme tant désirée.

Une mère qui n’apprend pas la religion est une femme qui se néglige elle-même. Une mère qui n’apprend pas sa religion à son enfant comme il se doit est une mère qui néglige l’éducation de son enfant. De nos jours, les mamans vivent dans une autre dimension, celle de la technologie. Chacune d’entre elles s’est construite une vie sur la toile qu’elle partage avec les autres. Et les victimes de ces partages sont les enfants. Des photos de bébé qui joue, bébé qui dort, bébé à 2 mois, bébé qui fait sa première dent,… Plaire aux autres à tout prix, pour oublier l’essentiel : plaire à notre Seigneur Allah azzawajel. Juste des apparences. Et à l’intérieur, un grand vide. Un manque, une soif qui doit être assouvie au plus vite.

« Les enfants étant éduqués dans le giron de leur mère, si cette dernière est pieuse, ils apprendront d’elle le bien. Si elle n’est pas pieuse, elle risque de les pervertir. Un poète a dit :

Qui donc s’occupera d’éduquer les femmes

Car en orient, elles sont la cause de la décadence.

La mère est une école. Si tu la formes,

Tu formeras une civilisation avec de bonnes fondations.

La mère est un jardin qui, s’il est arrosé par la pudeur

Donnera de merveilleux fruits.

La mère est le professeur de tous ces professeurs

Dont le nom retentit aujourd’hui aux quatre coins du monde. »

(Conseils aux femmes musulmanes, p. 111)

A suivre…

Votre soeur fillah Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire