Conseil Lecture d’Oum Soumeyya : Les Maladies du Coeur et leurs remèdes | Ibn Taymiyyah

3

As salamou aleykoum mes chères soeurs !

Il y a un petit temps, j’ai débuté la lecture du livre intitulé ‘Les Maladies du Coeur et leurs Remèdes’ du grand savant Ibn Taymiyyah. Aujourd’hui, je peux enfin vous le présenter ! Alhamdoulillah.

Tout d’abord un bref aperçu du livre.

Dans ce livre, Ibh Taymiyyah aborde divers thèmes qui tournent autour de deux sujets centraux : les maladies du coeur et celles du corps. Ibn taymiyyah nous expose les maladies, et nous décrit les causes de celles-ci pour ensuite nous donner des solutions de guérison. Tout cela est bien sûr basé sur des preuves du Coran et de la Sounna.

Les différentes maladies du coeur qui nous sont exposées sont les suivantes :

  • la mort du coeur,
  • l’hypocrisie,
  • le péché,
  • la jalousie,
  • la désobéissance,
  • la mécréance,
  • la concurrence dans le bas-monde,
  • les désirs et passions amoureuses.

Les remèdes donnés à ces maladies sont :

  • le Coran,
  • l’aumône,
  • la sincérité,
  • l’obéissance,
  • la rectitude du coeur,
  • la foi,
  • le droit chemin,
  • la pudeur,
  • la concurrence en religion,
  • la patience
  • et bien sûr: l’amour d’Allah.

C’est un livre qui est très fin mais ne se lit pas rapidement du à la sagesse de chaque mot et chaque phrase de ce grand savant. Les connaisseuses savent de quoi je parle.

Les références du livres pour les intéressées

Titre : Les maladies du coeur et leurs remèdes

Auteur : Ibn Taymiyyah

Maison d’édition : Tawbah

Collection : ‘Spiritualité’

Année de l’édition : 2008

Nombre de pages : 115

Prix : 5,50 euros

Pour celles qui désireraient le commander, c’est par ici: Maktaba-Tawhid

Quelques extraits pour vous mettre dans le bain ?

« La jalousie est une maladie de l’âme très répandue à laquelle n’échappe que très peu de gens, c’est pour cela que l’on dit : aucun corps (Jasad) n’est exempt de jalousie (Hasad). Cependant, seule une personne blâmable manifeste sa jalousie. Une personne de noble caractère quant à elle la dissimule ». (p. 93)

« Si le coeur aime sincèrement Allah et Lui voue exclusivement l’adoration, il n’est pas éprouvé par l’amour d’un autre. Encore moins par Al-‘Ishq [NdT : Al-‘Ishq désigne un amour interdit, pour une femme étrangère par exemple, ainsi ‘Âshiq désigne l’amant.]. Et s’il en est malgré tout atteint, c’est en raison d’un manque dans son amour envers Allah soubhanahou wa ta ‘âla. C’est pour cette raison que Yûsuf ‘aleyhi selam, qui aimait sincèrement Allah et Lui vouait exclusivement l’adoration, n’a pas été éprouvé par cela. […] . Quant à la femme du gouverneur (qui voulait séduire Yûsuf), elle était polythéiste tout comme son peuple, c’est pourquoi elle a été éprouvée par Al-‘Ishq. Et personne n’en est éprouvé, si ce n’est en raison d’un manque dans le Tawhîd (unicité d’Allah) et la foi. » (p. 110)

« […] Allah soubhanahou wa ta ‘âla invite Ses serviteurs [à l’adorer] à la fin de la nuit, au moment des deux appels à la prière (Adhân et Iqâmah), dans la prosternation et après les prières. Que le serviteur s’attache à demander pardon (à ces moments), car celui qui demande pardon à Allah et revient à Lui, Il lui accorde une bonne subsistance jusqu’à ce qu’Il reprenne son âme. Qu’il s’attache également à évoquer régulièrement Allah dans la journée et au moment de dormir. […] Qu’il ne désespère pas dans l’invocation et la demande, car l’invocation du serviteur est exaucée tant qu’il ne se presse pas et ne dit pas : j’ai invoqué et invoqué, et on ne m’a pas exaucé. Qu’il sache que le secours vient avec la patience, la joie avec la peine, et qu’après toute difficulté il y a une facilité. Et personne – prophète ou moindre – n’a atteint le bien si ce n’est par la patience. » (p. 112)

Qu’Allah vous garde !

En espérant, inchaAllah, que vous lirez cette belle oeuvre.

Votre soeur fillah Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

3 commentaires

  1. Aleykum Salam :) Barak Allah oufiki pour le partage, une de mes prochaine lecture inchaAllah.
    Par contre j’ai une question par rapport à l’extrait n°1 sur la jalousie. Il y a plusieurs sortes de jalousie; Qu’en est-il de la jalousie par rapport à son mari? Exemple ne pas vouloir qu’il s’habille court ou moulant et le lui dire, ne pas vouloir qu’il parle à d’autres femmes etc. Faut-il le lui faire savoir et lui manifester notre jalousie ou au contraire aussi la dissimuler comme le dit l’extrait…?
    merci ;)

    • Wa fiki barakallah ma chère Assia ))

      En ce qui concerne ta question: il faut lui faire le rappel, mais de la meilleure des façons. La douceur est la clé du rappel. Avec la douceur, tu pourras ouvrir beaucoup de portes. Une épouse sera bien sûr jaloux de son époux s’il sort habillé ainsi, mais à côté de ce concept de jalousie, l’époux est en train de désobéir à Allah azzawajel en se comportant ainsi. Un homme doit lui aussi porter des vêtements larges qui ne laissent pas apparaitre ses parties intimes, les parties de son corps et ne le rend pas exagérément attirant. Un homme peut lui aussi être la cause d’une fitna (trouble/tentation), mais ils ne s’en rendent pas compte. Les femmes sont souvent montrées du doigt, mais les hommes doivent aussi se secouer et s’habiller comme un musulman doit s’habiller. On ne leur ordonne pas de toujours s’habiller en khamis, mais porter des vêtements larges est une règle qu’ils doivent respecter.

      « Et rappelle; car le rappel profite aux croyants. » (Sourate 51, verset 55)

Laisser un commentaire