Tentative de halalisation de la fornication | Oum Hümeyra

1

As salamou aleykoum mes chères soeurs !

Alhamdoulillah, notre religion nous oblige à préserver notre regard de la fornication visuelle! Alors que nous devons porter une attention particulière lorsqu’il s’agit d’un seul regard porté sur une personne du sexe opposé qui nous est étrangère (non mahram), nous vivons dans une période où les relations illicites sont embellies pour nous être présentées sur un plateau en or. Ainsi, les enfants qui sont en maternelle, les enfants de 5-6 ans qui ont des ‘amoureux/ses’ nous sont montrés comme étant ‘mignons’. Tandis que les jeunes de 16-17 ans qui désirent se marier doivent faire face à des réactions négatives, parce qu’ils sont considérés comme des enfants. Par Allah, soyons sincères !

Pendant que l’on transforme la fornication en amour, le mariage effectué au nom d’Allah est piétiné. Pendant que la fornication nous est présentée sous les euphémismes de ‘concubinage’ ou ‘relation dans le but du mariage’, le mariage nous est présenté comme un fardeau. Remarquez que l’âge minimum du mariage est en nette augmentation ; les études universitaires ou les attentes financières jouent un grand rôle dans ce changement. Cependant, en parallèle, nous savons que l’âge du premier rapport sexuel est descendu jusqu’à 12 ans.

Dès lors, je m’adresse à ceux qui s’opposent au mariage : pourriez-vous, s’il-vous plaît, nous expliquer la manière de repousser les pulsions sexuelles de ces jeunes personnes jusqu’à l’âge de 25-30 ans ? Somme toute, est-il possible d’y parvenir quand on sait à quel point tout est sexualisé dans nos sociétés ? Sans compter qu’au lieu de canaliser les pulsions et sentiments sexuels, les médias incitent nos jeunes à la débauche. En d’autres mots, le mariage est endigué et, d’une part, les jeunes sont seuls face à leurs pulsions sexuelles et, d’autre part, les médias innocentent la fornication. Comment pourrait-on qualifier cette situation si ce n’est par l’exploitation sexuelle ?

Cela me désole qu’une génération soit en train de vivre, jour après jour, tel que dicté dans les séries télévisées. Les parents, quant à eux, regardent ces séries avec leurs enfants et sont silencieux face à ce qui se passe. Or, en agissant de la sorte, ils approuvent en quelque sorte le style de vie exposé dans ces séries. Alors, interrogeons-nous, ceux qui se taisent face à cette dégénérescence, ne sont-ils pas aussi coupables que les producteurs de ces séries ? Prétendre que la faute revient uniquement aux séries et aux réseaux sociaux, n’est-ce pas de l’hypocrisie ?

Pendant que le concept de famille perd de sa valeur, que nos valeurs spirituelles sont mises à mal, nous acceptons le mode de vie qui nous est présenté sans peser le pour et le contre ou, tout au moins, nous autorisons que celui-ci entre jusque dans nos foyers par l’intermédiaire des médias. Or, le changement doit commencer par notre propre famille. Nous devons nous débarrasser de ce mode de vie que l’on essaye de nous imposer. Même si cela constitue un petit pas pour l’humanité, croyez-y fermement que ceci sera un grand pas pour votre propre famille.

Dans le chemin qui vous mènera à vous débarrasser des dictats des médias, le premier pas consistera à vous débarrasser de la télévision et à contrôler l’usage des réseaux sociaux. N’ayez aucun doute que les moments passés en soirée devant la télévision, à observer les modes de vie présentés dans les séries vont être à la longue assimilés par vos enfants. L’éducation que vous devriez vous-mêmes inculquer à vos enfants leur est donnée par ces séries, cela de manière planifiée. Et vous, pendant ce temps-là, vous les soutenez dans leur entreprise. En effet, regarder ces séries ‘innocentes'(!) revient en quelque sorte à offrir à vos enfants le mode de vie vécu par les acteurs de ces séries. C’est ainsi que les jeunes ont aujourd’hui assimilé les concepts de fornication et amour, tout en éprouvant de la peur envers le mariage.

Le deuxième pas à franchir consiste à tout mettre en œuvre afin de présenter à vos enfants un mariage modèle. L’enfant doit voir un couple et une union basés sur le mariage islamique qui sera un modèle et un apaisement pour celui-ci, face à toute cette pollution des mœurs. Les enfants privés de cet environnement familial paisible espéreront une vie nouvelle et monteront davantage de faiblesse face au monde construit par les médias qui leur vend du rêve. Or, vos enfants doivent prendre conscience qu’un époux/une épouse est un être aimé. Et, cet être aimé est si précieux qu’une vie entière ne suffit pas pour l’aimer; cette affection se prolongera après la mort, dans l’au-delà.

N’oubliez pas que vos enfants vont davantage être enclins à se rapprocher de ce qui leur plaît. Si nous ne désirons pas nous noyer dans cette saleté, nous sommes dans l’obligation de nager à contre-courant. Mes amies, embellir la fornication n’est qu’une petite partie de ce plan. Ce but étant pratiquement atteint. La deuxième étape consiste à montrer l’homosexualité comme un choix et un droit. Ne le prenez surtout pas à la légère, ils essayent d’injecter ce microbe dans notre corps. Alors que nous savons qu’ils tentent de nous imposer la perversité sous le concept de liberté.

En conclusion, le mariage a un prix, celui du dévouement. Se débarrasser de cette responsabilité en préférant les relations hors-mariage revient à porter son choix sur un mode de vie animal. Bien que cela procure une joie éphémère, une impression d’avenir bouché et le sentiment d’avoir uniquement servi à assouvir les désirs d’aucuns seront inévitables sur le long terme. Cependant, quand le mal est fait, quel sera le remède ?

Paix à tous ceux et celles qui façonnent leur vie en fonction de ce que qu’Allah a décrété comme licite et illicite.

Ecrit par: Oum Hümeyra

Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

  1. Asselem aleyki ouhkty mashallah je partage également ta position , tu as tout à fait raison, commençons par se débarrasser de notre télévision et à montrer l’exemple à nos enfants en ayant un bon comportement en tant que parent

Laisser un commentaire