La colère (1) | Mehtap Kayaoglu

0

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères soeurs,

Aujourd’hui, nous allons aborder le thème de la colère que nous sommes beaucoup à ne plus pouvoir contrôler. Au moindre petit désaccord, à la moindre dispute : des cris ! Mamans surchargées, mamans fatiguées, perdues entre les enfants-tâches ménagères, et quelques fois un époux irresponsable, nous n’en pouvons plus : ça éclate, ça crie dans tous les sens et puis tout ceci fait place au regret.

Débutons donc cet article avec un merveilleux hadith dont nous devrions chaque jour nous rappeler afin de ne pas tomber dans le piège de la colère :

Abou houreyra (qu’Allah l’agréé) rapporte qu’un homme demanda un jour au Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sellem) de lui faire une recommandation.

Le Prophète (sallallahou aleyhi wa sellem) dit :

?? ????

(Ne t’emporte pas)

L’homme réitéra plusieurs fois sa demande et le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sellem) de lui donner inévitablement la même réponse :

?? ????

(Ne t’emporte pas)

Rapporté par Al-Bukhâri

Commençons en définissant ce que le concept de ‘contrôle de la colère’.

Contrôler sa colère ne signifie pas la supprimer totalement, la cacher dans toutes les situations ou encore se laisser faire sans rechercher ses droits. Au contraire, il faut pouvoir mettre cette colère de côté pour pouvoir l’utiliser au bon moment, en tant voulu. Contrôler sa colère, c’est se débarrasser des côtés négatifs de cette colère. Pouvoir contrôler sa colère, c’est pouvoir maîtriser celle-ci sans devoir se faire du mal ou faire du mal aux personnes qui nous entourent. Contrôler sa colère, c’est retenir les réactions négatives qui nous mettent mal à l’aise et nous rendent malheureux suite à cette colère. C’est éviter ces réactions pour éviter d’être malheureux.

Si ces explosions de colère vous font du mal à vous et votre entourage, il est temps de prendre les choses en main afin de contrôler cette colère.

En fait, la colère n’est pas un mauvais sentiment comme on pourrait le croire. C’est un sentiment normal qui est d’une grande utilité lorsqu’on sait bien l’utiliser au bon moment. Ce qui est mauvais, ce n’est pas la colère, mais bien vos réactions agressives au moment de la colère. C’est ce que nous allons aborder dans cet article : mais au fait, comment contrôler cette colère ?

Que fait une personne qui ne sait pas contrôler sa colère ?

Elle crie et est agressive. Elle peut citer tout ce qui lui passe par la tête au moment de sa colère. Même si par après, ceci fait place au regret.

Comment réagit une personne qui sait, elle, contrôler sa colère ?

Elle essaye de comprendre la raison de sa colère ; elle ne lie pas cette colère à d’autres événements qui appartiennent au passé. Son but est de résoudre les problèmes. Cette personne est consciente de sa colère, et elle exprime ses sentiments et son ressenti par rapport à cette colère.

Personne ne peut rejeter sa famille ou tous les événements qui nous énervent. La seule chose que nous pouvons faire : c’est maîtriser ce sentiment qui nous met des fois hors de nous.

Vous avez besoin d’apprendre à contrôler votre colère si vous vous reconnaissez dans les situations citées ci-dessous:

  • lorsque vous êtes en colère, vous ne vous contrôlez plus et ne savez plus ce que vous faites.
  • Lorsque vous êtes en colère, vous réagissez ou dites des choses que vous n’auriez pas dites en temps normal
  • Si, ces derniers temps, vous vous êtes souvent embrouillés
  • Si votre colère met vos relations avec les personnes qui vous entourent en danger
  • Si, à cause des problèmes que vous n’arrivez pas à résoudre dans votre tête, ceci se transforme en colère et que vous ne supportez plus votre boulot, vos tâches, ou vos responsabilités. Par exemple, si vous êtes professeurs et que vous ne supportez plus vos élèves et en conséquence, vous les réprimandez souvent. Si vous êtes mamans et que vous criez souvent sur vos enfants ou votre époux…
  • Si vous commencez à ‘payer’ la facture de votre colère avec des amendes sur la route, ou encore êtes convoqué à la police à cause d’une dispute au supermarché, si vous avez eu une querelle avec un voisin à cause d’une place de parking…
  • Si après chaque colère vous avez des regrets du genre ‘Je ne suis pas ce genre de personne en temps normal, que m’arrive-t-il ?’

Eh bien, il est temps de prendre les chose en main pour contrôler votre colère.

Les personnes colériques ont pour la plupart une personnalité qui se ressemble. Voici quelques caractéristiques que vous pouvez retrouver chez une personne colérique :

  • la plupart des personnes colériques, de par leur éducation, garderont leur colère en elles. Elles ne la dévoileront pas. C’est la raison pour laquelle leur colère s’exprimera sous forme de maladies ou troubles tels que les maux de tête, nausées, hypertension, palpitations, une fatigue chronique, trop d’heures de sommeil… Comme vous l’aurez compris, la liste des plaintes corporelles des personnes colériques est longue.
  • Les personnes colériques sont généralement pessimistes. Elles voient le mauvais voire le pire côté de chaque événement.
  • Elles ont la capacité de se disputer presque chaque jour, ou avoir une explosion de colère à un certain moment de la journée. Et la personne colérique, qui a des sauts d’humeur, et s’emporte souvent, croira fermement qu’elle a raison de se mettre en colère. Pour elle, sa colère est justifiée, puisqu’elle est causée par des personnes de son entourage qui causent et donc méritent cette colère.
  • Elles se plaignent plus souvent que les autres personnes. Ceci se traduit souvent chez les femmes par des pleurs.
  • Ces personnes se mettent également en colère contre elles-mêmes. Elles ne supportent pas les erreurs de autres, mais aussi leurs propres erreurs.
  • Il n’est pas difficile pour ces personnes de trouver des éléments qui les mettront en colère à la maison, au boulot,…
  • Elles sont sensibles et trop susceptibles.
  • etc., etc.,

Comme vous pouvez le voir, la liste est longue. Si dans les éléments cités ci-dessus, vous vous reconnaissez, essayez de les changer. Vous verrez que vos colères et emportements diminueront nettement.

(à suivre…)

Traduit et résumé par: Oum Soumeyya

Source: Mehtap Kayaoglu, Sorularla ve Örnek Vakalarla Öfke Kontrolü, éditions Nesil (9e édition), 2013, Istanbul.

Pour celles qui désireraient se procurer le livre d’Oum Soumeyya intitulé Éducation, Pudeur et Genre‘, c’est par ici :

page-1-740x431

[purchase_link id= »1566″ text= »Ajouter au panier » style= »button » color= »blue »]

Votre soeur fillah Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire