Et rappelle…

0

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères soeurs,

Aujourd’hui, j’aimerais attirer votre attention sur le concept de Rappel. Un terme qui est important dans notre belle religion qu’est l’Islam. Mais malheureusement, une pratique que nous délaissons. Même si nous ne la délaissons pas, nous ne la faisons pas de la bonne manière, ce qui a pour conséquence que les personnes qui nous entourent s’éloignent de nous.

On entend parfois des personnes nous dire que les problèmes des autres ne nous regardent pas, que ‘chacun sa vie’, ou même qu’elle assume les conséquences de ses actes‘, ou pire encore ‘tant pis pour elle, chacun sa tombe‘.

Non…

Mes soeurs, sachez que nous nous trompons si nous pensons de cette façon. Toutes les croyantes qui nous entourent sont nos soeurs. C’est la raison pour laquelle nous nous devons, avec douceur, de faire des rappels aux personnes qui nous entourent, en commençant par notre propre famille, et en commençant par la base : le Tawhid et la prière. Si seulement nous nous rendions compte du nombre de soeurs et frères qui ne prient pas les 5 prières quotidiennes, ceux et celles qui n’arrivent pas à se lever pour le Fajr mais qui, par honte, n’osent pas demander l’aide d’une personne, ou même des conseils pour pouvoir se lever pour la prière.

Les apparences sont trompeuses mes soeurs. Certaines soeurs sont tellement faibles qu’elles délaissent leurs prières durant une dure épreuve. C’est la raison pour laquelle nous sommes toutes responsables des personnes qui nous entourent. C’est la raison pour laquelle mes soeurs nous nous devons de nous souder et nous faire mutuellement le rappel.

Finissons-en avec nos regroupements remplis de futilités. Des regroupements pour papoter, manger et rigoler. Et tenons la main d’une soeur qui est prête à accepter des rappels pour l’aider, avec l’aide d’Allah, à se relever.

‘Le malheur des uns fait le bonheur des autres‘ n’est pas notre proverbe, c’est leur proverbe. Nos versets et hadiths nous éclairent à ce sujet.

Allah nous dit dans le Noble Coran :

« Et rappelle; car le rappel profite aux croyants. » [S51. V55]

J’aimerais souligner une seconde fois ce que vous avez pu lire plus haut mes sœurs : ne vous fiez jamais aux apparences. Faites le pas, osez. J’ai personnellement vécu une chose qui m’a donné une bonne leçon. Nous étions regroupées chez une sœur pour se faire des rappels religieux et puis soudainement, quelqu’un a sonné à la porte. Nous n’attendions personne. Une sœur est arrivée. Et nous lui avons expliqué que l’on parlait de la prière et de religion, ne sachant pas trop comment elle va réagir à cela. ‘Oui, je sais, c’est pour cela que je suis venue‘, a-t-elle répliqué.

En entendant cette réponse, la joie s’est installée dans nos cœurs alhamdoulillah.

Personnellement, je ne m’attendais pas à cette réaction.

Des fois, vous pensez connaitre une personne, mais vous ne la connaissez pas. Des fois, vous n’osez pas faire le rappel à une personne, parce que vous pensez qu’elle ne les acceptera pas, que les thèmes religieux la dérangent. Des fois, vous pensez que la personne en face de vous n’est intéressée que par les futilités. Mais non mes sœurs : les apparences sont vraiment trompeuses. Beaucoup de sœurs n’appliquent pas la religion, parce qu’elles ne savent tout simplement pas comment s’y prendre et par où commencer. De nombreuses sœurs ignorent vraiment le contenu de notre belle religion qu’est l’Islam. S’il y a encore des sœurs qui ne connaissent pas les sourates basiques, s’il existe encore des sœurs qui ne savent pas comment prier, nous en sommes responsables. Si des sœurs que nous côtoyons ne prient pas, et que nous ne leur avons jamais fait le rappel de la meilleure des façons, nous en sommes également responsables.

Ayez ce hadith à l’esprit en agissant.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Toute bonne action est une aumône et celui qui montre un bien est comme celui qui l’a fait ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4556)

Conseillez avec douceur, en choisissant bien vos mots, en ne dénigrant pas la personne, et surtout : veillez à motiver et complimenter la soeur que vous avez décidé, avec la Volonté d’Allah, de tenir par la main. Les cadeaux sont aussi très efficaces durant ce cheminement. Et n’oubliez pas d’être patientes.

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah aime la douceur et il en est satisfait et il aide par la douceur ce qu’il n’aide pas par la dureté ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2668)

Terminons cet article par ce hadith concernant les cadeaux:

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Faites vous des cadeaux alors vous vous aimerez ».
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°594 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°462)

Je vous invite à lire ce rappel de l’honorable Cheikh Ibn Taymiyya en cliquant ici.

Pour terminer, je vous conseille vivement l’écoute de ce très bon rappel sur le Prière:

Qu’Allah vous préserve mes soeurs!

Votre soeur fillah Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire