Pas de punition: oui, mais pourquoi?

0

As salamou aleykoum mes chères soeurs,

Dans l’article précédent, nous avions abordé le thème de l’éducation sans punition (pour les soeurs qui veulent le (re)lire, c’est par ici).

Aujourd’hui, nous parlerons de la raison qui doit nous empêcher d’avoir recours à la punition durant l’éducation de nos enfants.

Je vous invite à lire attentivement cet extrait d’article très instructif.

Qu’Allah vous préserve!


L’enfant n’a pas besoin qu’on lui fasse payer le prix de ses mauvais comportements, mais il a besoin de savoir comment corriger ses erreurs. De toute façon, pour chaque erreur que l’enfant fera, il devra naturellement en assumer les conséquences. Parfois cela s’appellera la tristesse, parfois la colère, et quelques fois ceci s’appellera la peur qui se répercutera chez l’enfant. À côté des prix naturels que l’enfant devra payer, le fait que l’adulte lui fasse lui aussi payer le prix à sa façon est une erreur pédagogique.

Le but de l’éducation est d’informer à propos de la vie ce jeune enfant qui vient à peine de naître. C’est l’aider durant cette période où il en a le plus besoin, sans lui faire vivre le ‘sentiment de gratitude‘ ou ‘la sensation de se faire rabaisser‘. L’enfant a besoin de savoir, connaître et apprendre. Et encore plus important que cela : il a une tendance à mal faire les choses qu’il apprend. Le devoir de l’adulte n’est pas de corriger ces erreurs en lui donnant des punitions, en lui faisant subir de la violence, et en lui faisant payer le prix. L’adulte doit, dans les situations où l’enfant commet des erreurs, apprendre à l’enfant à maîtriser le sentiment de honte, d’embarras et de peur.

Dans la pédagogie, la violence est le nom de tout acte qui blesse sentimentalement.
Ce n’est pas forcément un acte physique.

Traduit par : Oum Soumeyya
Source : extrait d’un article écrit par Adem Günes dans Parents Dergisi le 2 décembre 2016

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire