Comment apprendre à mon enfant à être ordonné (2)

0

(…suite)

Dans la première partie de cet article (ici), nous avons souligné le fait que la maison ne doit pas être étouffée par les meubles et objets. Celle-ci doit être un lieu vivable pour l’enfant. Il faut aussi que vous sachiez que l’enfant ne doit pas avoir trop de jouets et objets qui lui appartiennent. Oui, les parents se sentent coupables en n’achetant pas les jouets que leur enfant voudrait. Cependant, il est erroné de croire que plus l’enfant a des jouets, mieux il se développera. Ceci est faut. Puisque l’abondance des objets et des jouets sont aussi la conséquence du manque d’attention et de concentration chez l’enfant. L’enfant a par exemple une voiture, un feu de signalisation et un troisième jouet. Avec ces trois jouets, l’enfant jouera en faisant usage de son imagination et ce, avec beaucoup de plaisir. Plus l’enfant aura des jouets, plus nous aurons nui au développement du développement sentimental de l’enfant.

Cela ne veut pas dire non plus qu’il ne faut pas acheter de jouets à l’enfant. Pas du tout. L’enfant doit avoir la possibilité de choisir un jouet qui convient à son stade de développement. Et les parents doivent ressentir de besoin.

Sachez qu’il ne faut pas remplir tous les jouets dans un bac et le verser devant l’enfant. L’enfant choisit de toute façon deux jouets parmi ceux-ci, et le reste, ce sont des vieux jouets qui ne ressemblent plus à rien. Il ne sert à rien de les faire attendre dans ce bas. Faites le tri ! Les jouets doivent lui être donné un par un, sans brouiller l’esprit et les émotions de celui-ci.

Vers 6 ans, après cette première période, vous pouvez rappeler à l’enfant certaines règles qui sont en vigueur dans votre maison. Parce que l’enfant s’approprie les règles que les parents appliquent.

Si la maman, lorsqu’elle se réveille, plie ses vêtements, les range dans son armoire; que le papa plie ses vêtements et les range dans l’armoire, ainsi que les autres membres de la famille, le plus petit fera de toute façon naturellement de même. Il appliquera ces règles tout naturellement. Mais si l’enfant est face à un papa qui a son pantalon par-ci, son pyjama par-là, les chaussettes par terre,… ça sera une souffrance et une torture pour l’enfant de lui apprendre à être ordonné. Quand l’enfant doit apprendre une chose, ceci doit être aussi appliqué par les parents. Tous les membres de la maison doivent veiller à être ordonnés durant l’apprentissage de cet enfant et même après.

Soulignons aussi le point des vêtements. L’exagération dans le choix des vêtements de l’enfant sera un pas vers le désordre et le manque de concentration chez l’enfant. L’armoire de l’enfant doit être simple et ne doit pas être bondée de vêtements.

Les parents ne doivent pas se lasser d’être ordonnés et montrer l’ordre à leur enfant en pliant les vêtements de leur enfant devant l’enfant et en les mettant bien à leur place à chaque fois.

Au commencement , il ne faut surtout pas faire de pression sur l’enfant. Le fait que l’enfant connaisse l’emplacement de chaque objet sera suffisant. Si l’enfant se rend compte qu’on essaye de lui faire pression pour qu’il fasse une chose, l’enfant essayera peut-être de façon passagère de suivre ces règles, mais il ne pourra pas les appliquer de façon permanente.

Il ne sert à rien de fatiguer votre enfant avec ce genre de phrases: « Tu es une grande fille, regarde, tes vêtements sont par-ci par-là, ton lit est dans cet état, tu n’as pas honte ??!! ». Vous démotivez l’enfant avec vos mots lourds. Un enfant qui grandit dans les mains de ce genre de maman ne sera pas ordonné. Avec cette phrase que vous venez de lui dire, qu’est-ce que l’enfant a-t-il compris ? Le lit, les vêtements, son armoire… vous n’avez fait qu’énumérer ces choses les unes après les autres. Tout comme pour les objets et les jouets, l’enfant ne pourra acquérir cette habitude à être ordonné uniquement s’il est entre les mains de parents qui parlent une langue simple. Les parents doivent parler avec leur enfant en voyant que chacun des mots qu’ils ont prononcé a été compris par l’enfant. Vous parlez avec l’enfant comme si vous parliez à un adulte. Vous parlez trop vite, avec des phrases à la chaîne, l’une après l’autre, sans écouter votre enfant. Qu’est-ce que cet enfant a compris ? Des cris, des bruits, que vous avez dit quelque chose, que vous avez des attentes. Il a juste compris cela.

Si l’enfant grandit auprès d’une maman et d’un papa qui parlent simplement, et doucement, l’enfant aura plus facile à acquérir un ordre intérieur et extérieur.

Adem Günes

Traduit et retranscrit par: Oum Soumeyya

 Sources:

Retranscription et résumé ainsi que traduction du programme radio d’Adem Gunes datant du 10.02.2010 (programme n° 270)

http://ademgunes.com/kose-yazilari/16/107/cocuklara-duzen-aliskanligi-nasil-kazandirilir#sthash.J2qU2xno.dpuf (Écrit datant du 6 janvier 2014)

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire