Comment arrêter l’allaitement en douceur ?

8

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères soeurs !

Avant de débuter la lecture de l’article du jour, je vous invite à lire notre article intitulé La beauté de l’allaitement en cliquant ici.

Aujourd’hui, nous allons aborder un thème qui me tient à coeur, non pas parce que je suis contre l’allaitement. Au contraire, je vous encourage toutes à allaiter jusque 2 ans pour déguster ce lien très proche avec votre bébé que vous ne vivrez qu’une seule fois avec chaque chacun de vos enfants. Cependant, nous entendons souvent des mamans qui stoppent l’allaitement d’une manière si drastique, dramatique, et brutale. Des mamans qui ont parfois recours à des méthodes ancestrales de torture ! Oui, parce qu’appliquer du poivre ou d’autres sauces piquantes sur cette zone dans le seul et unique but de repousser le bébé. C’est vraiment horrible… Un traumatisme qui restera ancré à jamais chez l’enfant. L’allaitement a toujours été un plaisir pour cet enfant, un moment de délice où l’enfant est carrément en extase. Et tout à coup, cet instant devient pour lui un cauchemar. Pauvre petit bébé… On essaye de le dégoûter de la chose qu’il aimait le plus au monde, pour ensuite l’éloigner de ce lait maternel.

Ne faites surtout pas cela ! Car l’enfant ressentira du dégoût pour ce moment qui a été jusque là très chaleureux et intense pour lui et sa maman. Ce n’est pas correct d’un point de vue psychologique. Il ne faut jamais dégoûter l’enfant d’une chose qu’il aime.

En ce qui concerne la durée de préparation à l’arrêt, cela varie d’un enfant à l’autre. Pour certains bébés, en 1 à 2 semaines, le sevrage sera complété. Chez d’autres, en 3-4 semaines. Tout cela dépend du lien fort que la maman a avec le bébé durant le moment d’allaitement.

Arrêter pas à pas

Le sevrage d’allaitement doit avoir lieu en plusieurs étapes afin de ne pas briser ce lien de confiance qui existe entre la mère et son enfant.

Voici une méthode à suivre, parmi d’autres méthodes

1- Tout d’abord, la maman doit observer les tétées durant un jour entier et séparer celles-ci en deux catégories : allaitement du matin / allaitement du soir

2- Pour l’allaitement du matin : diminuer le nombre de tétées par 2 . Vous devez savoir que lorsque son envie de téter viendra, l’enfant se dirigera vers vous et pleurera, il réclamera du lait. À cet instant précis, la maman ne doit pas céder et donner son sein, mais elle doit « se donner » à son enfant en lui faisant des câlins, des caresses, en gagnant sa confiance, et lui faisant ressentir ce qu’il ressent durant les tétées. Et de façon très naturelle, elle doit dire les mots suivants à son enfant : « Je te donnerai du lait quand il viendra » en lui rappelant sa prochaine tétée.

Lorsque le moment de la tétée promise arrive, même si l’enfant ne s’en rappelle plus et qu’il ne réclame rien, prenez votre enfant dans vos bras et dites-lui : « Viens mon bébé, le lait est arrivé, tu peux en boire ». Ainsi, la mère augmentera ce lien de confiance qu’elle a avec son bébé.

Continuez ceci durant une semaine entière.

3- La deuxième semaine : ajoutez 2 à 3 heures d’intervalle en plus entre ces tétées.

4- La troisième semaine : ajoutez encore 2 heures d’intervalle entre chaque tétée.

=> avec ce système, l’enfant ne tètera plus que 2 fois par jour: une fois le matin, une fois le soir.

5- Lorsque l’enfant sera habitué à ce système de deux tétées, il faudra tout d’abord arrêter la tétée du matin. Et le soir, il boira durant une semaine encore le lait maternel.

Lorsque bébé se réveille la nuit et réclame votre lait, donnez-lui, en alternance d’abord du lait de suite. Laissez-le dormir. S’il se réveille encore et réclame votre lait, donnez-lui de l’eau. Mettez-le au lit. S’il se réveille encore, donnez-lui votre lait.

6- La dernière étape : la tétée du soir, juste avant de dormir. Cela durera quelques semaines pour ensuite totalement avoir sevré l’enfant sans avoir brisé ce lien de confiance.

La confiance

Durant cette période de sevrage, le point le plus important est de ne pas casser ce lien maman-enfant. Un enfant qui est en période de sevrage est un enfant qui se sent dans l’insécurité. Se séparer du sein maternel duquel l’enfant recevait un sentiment de confiance et de l’amour provoque chez l’enfant une tristesse qui engendre naturellement un changement comportemental. Cette situation ne doit surtout pas faire paniquer la maman. La maman doit être compréhensive face à ce changement sentimental. Elle doit le soutenir moralement.

Sans oublier: le fait que la maman dorme encore avec l’enfant le soir procurera et comblera en grande partie cette lacune.

Traduit et résumé par : Oum Soumeyya

Source : Adem Günes, Pédagogue

Partagez.

À propos de l’auteur

8 commentaires

  1. Emilie Oum Kalthoum sur

    Assalam aleykom

    Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il vaut mieux y aller progressivement et en douceur.

    En revanche, je ne pense pas qu’il y ait UNE méthode à suivre.
    Par exemple, je ne donnerais pas de lait de suite en remplacement du LM. Déjà parce qu’après 1 an, on peut donner du lait normal sans problème, mais aussi parce que l’allaitement est bien plus qu’une question de nourriture. A 2 ans, si bébé mange plus ou moins normalement, je ne pense pas qu’un tétée doive être systématiquement remplacée par un autre lait.

    Par ailleurs, cette méthode préconise de donner le sein sans que le bébé le demande. Perso, ça me dérange…

    Comme pour tout, je pense qu’il faut prendre ce qui nous parle et laisser le reste, et ainsi trouver la méthode qui nous convient à nous et notre bébé.

    • Wa aleykoum selam wa rahmatoullah ma chère soeur,

      Comme tu le dis, il n’y a pas une seule méthode. Tout dépend de la maman et du bien et de leur lien.
      Dans l’article ci-dessus, j’ai cité l’une de ces méthodes, j’aurais du le préciser. Tu as bien fait le me le faire remarquer ))
      Barakallahou fiki pour ton intervention.

  2. Salam alekum.
    J essai pour raison médicale de sevrer mon fils de 9 mois allah y Barek.

    Plusieurs obstacles tous de même.

    Il ne dors qu au sein ou bien après l’avoir bercé durant 1h.
    Il se reveille toutes les heures la nuit ..des fois 2h et tres tres rarement 3h.
    Qu’il soit sur son matelas au sol ou au lit avec moi.
    Si je le met au lit a 21h et que je dors pas..quand il se reveil a 22h juste je le berce et le rendors.
    Sinon c direct le sein.

    Autre souci j ai tester plusieurs LA.
    Et c’est refus catégorique…rien a voir avec le biberon vu que j’y met de l’eau dedans.

    Si vous avez des conseils je suis preneuse incha allah.

    • Wa Aleykoum selam wa rahmatoullah ma soeur,

      As-tu commencé la diversification alimentaire?

      Et ton petit, qu’Allah le préserve, a-t-il un doudou? une tétine?

      Ton bébé est attaché à toi, c’est normal, il a besoin de ton odeur, il n’a que 9 mois. C’est surtout ta présence qu’il réclame.
      Ce que je peux te suggérer, c’est de lui trouver un moyen de le calmer à côté des câlins. Ma nièce s’endort par exemple avec la sourate Bakara
      récitée par Maher, et pas un autre )) Habitue-le à une chose qui va le consoler.

      Pour le lait articificiel, pour être franche, même si on n’y a jamais eu recours alhamdoulillah, ça a un mauvais goût, et je comprends tout à fait le choix de ton fils. A côté du mauvais goût, ça sent mauvais aussi… Comparé au lait maternel )) Suite à mes nombreuses lectures à ce sujet, je te conseillerais de ne pas le forcer. Mon fils n’aime pas le lait de vache, j’en ai parlé à mon médecin, elle m’a dit que je ne dois pas le forcer et je dois opter pour d’autres solutions comme le fromage, le yaourt qui sont des sources de calcium, surtout le yaourt qui est riche en calcium. Et petit à petti, j’ai pu diminuer les tétées comme cela.

      Le tien a 9 mois, donc assez grand pour que tu puisses lui proposer des alternatives telles que des fruits en panade, des biscuits maison Bio en purée. Le sein = le réconfort. Fais-lui des câlins et joue beaucoup avec lui pour combler ces tétées qu’il n’aura plus.

      La soeur Emilie s’y connait bien à ce sujet, elle pourra peut-être t’aider si elle voit le message inchaallah.

      Qu’Allah te préserve, ainsi que ton fils!

      • Salam alekum..barak allah o fik pour la réponse…
        Alors oui mon fils est diversifié..il mange plus ou moins bien celon ses humeurs ou le repas.
        Il mange les compotes ..
        Les petits biscuit il ne les mange pas seul..ca ne l’intéresse pas donc j ecrase dans sa compote au gouter.

        Jai proposer les petits suisse refus
        Les petits gervais aussi..

        Au debut je voulais pas donner de tetines vu que je voulais pas foirer mon allaitement..jai ceder au bout de 6 mois mais il en veux pas.
        Il n a pas de doudou non plus.

        Pour le moment jai reussi a arreter le sein de midi.

        Manque plus que la tete de 16h et la nuit.

        Barak allah fik

        • Wa aleykoum selam wa rahmatoullah ma soeur,

          Wa fiki barekallah!

          Et les petits cubes de fromages, et encas tels que les olives dénoyautées coupées en mini-rondelles? Et des mini-cubes de cornichons?

          Concernant la tétine, j’ai commis cette même erreur disons, puisque maintenant, le mien prend le pouce… il est plus simple d’arrêter la tétine que le pouce…

          Les petits gervais, je ne conseille pas. C’est trop sucré et pas sain du tout. Tente un peu l’expérience du yaourt grec. Les enfants ont bien aimé chez moi. C’est naturel avec un petit arrière goût sûr qui les a séduit je pense.

          Pour ce qui est du doudou, essaye de trouver quelque chose qu’il pourrait aimer, quelque chose de simple mais mignon aussi, ça sera plus simple d’arrêter avec ce doudou qui sera une consolation pour lui. ET puis il s’en détachera par la suite. Mais sache que la meilleure consolation, c’est toi, sa maman. ))

          Essaye de voir ce que ton fils aime le plus manger et donne-le lui à cette heure précise (16h). Et vas-y à ton rythme. Une tétée ne se supprime pas du jour au lendemain comme tu l’as vu, il faut un peu de temps pour l’enfant et la maman aussi.

          Alhamdoulillah plus que deux tétées à arrêter. Ne baisse pas les bras, c’est pour raison médicale donc tu n’as pas le choix. Ne t’en veux surtout pas. Tu as fait de ton mieux jusqu’à présent. Tu vas y arriver avec l’aide d’Allah. N’oublie pas les invocations, c’est la règle numéro 1 de toute chose.

          Qu’Allah te préserve et te facilite cette épreuve!

          Oum Soumeyya

  3. Salam alekum

    Alors aujourd’hui jai vu le pédiatre quim ma pas troo faciliter..
    Il me dit d’arrêter stop car a son age il ne devrais pas se reveiller toutes les heures la nuit..(c est vrai que quand jen parle on est choqué)
    Je me rend compte que je suis la tetine a mon fils..au moment ou jescris mon mari essai de lendomir. ..ca fait 3/4h.

    Ca me fais peur d’arrêter brusquement comme ca…

    A cet age par quoi je peux remplace le lait ?
    En sachant que jai l’impression qu’il naime pas les laits

    Barak alla fik

    • Wa aleykumselam ma soeur Samira,

      Arrêter brutalement ne serait qu’un supplice pour toi et ton enfant.
      Où en es-tu à ce stade?

      Je te conseillerais d’acheter différents produits laitiers que tout enfant est susceptible d’aimer et lui faire goûter à différents moments de la journée. Il aimera bien quelque chose tu verras. Chaque enfant est différent. Ça ne nous facilite pas la tâche, mais ne baisse pas les bras. Allah va te faciliter la tâche.

      Donne-nous des nouvelles inchaAllah

Laisser un commentaire