Les Femmes au foyer (3) : la douceur

2

As salamou aleykoum mes chères soeurs,

Aujourd’hui, nous en sommes à notre 3e partie sur la série intitulée ‘Les Femmes au foyer’. Celles qui désireraient (re)lire la première et deuxième partie, c’est par ici:

Les Femmes au foyer (1): définitions =>  ici

Les Femmes au foyer (2): les problèmes => ici

Bonne lecture! Qu’Allah vous garde!

Votre soeur Oum Soumeyya


Les Femmes au foyer (3): la douceur

Complexe

Généralement, les femmes qui travaillent n’ont pas de complexe puisque dans notre société, c’est un statut qui est considéré comme une fierté, une force et une puissance. Mais les femmes au foyer sont dénigrées et montrées comme des femmes qui essayent de prouver qu’elles aussi travaillent beaucoup et même plus que les autres femmes qui travaillent en dehors de chez elles.

Des rôles en douceur

La femme est la sultane de son foyer et l’homme est le sultan du foyer. Cependant, quelques fois, il nous arrive de faire accepter ce rôle de sultane à la manière d’un dictateur. Certaines femmes empêchent par exemple leur mari ou leurs enfants d’entrer dans certaines pièces de la maison parce qu’elles ont fait le ménage. Certaines sont si maniaques qu’elles deviennent folles à l’idée qu’une tâche d’eau salisse le sol et y laisse des traces. La mère met ses propres règles et cette fatigue causée par le ménage brise les liens de cette famille.

Sachez mes soeurs que notre priorité ne doit jamais être notre maison. Notre priorité est notre enfant, notre époux et durant le temps qu’il nous reste, l’organisation du foyer. Mais si vous n’arrivez pas à classer ces priorités, que vous n’arrivez pas à avancer tant que votre priorité n’est pas le ménage, que vous n’arrivez pas à jouer avec votre enfant parce que vous vous dites ‘je dois d’abord terminer le repassage’, demandez l’aide d’une spécialiste ou réfléchissez et dites-vous cela : ‘Pourquoi j’agis ainsi ? Qu’est-ce que j’essaye de prouver ?‘ N’oubliez pas que vous vous devez d’être douce, que c’est un service que vous offrez à votre famille, et que votre ménage ne doit pas vous rendre nerveuse et obsessive au point où vous direz ‘Arrête de toucher à ça, je viens de nettoyer !’

La vie est courte, et malgré cela, pourquoi tout ce nettoyage a-t-il autant d’importance ? Pourquoi blesser vos enfants et votre époux ? Vos plus beaux et meilleurs invités qui méritent le plus d’être honorés dans votre foyer sont votre époux et vos enfants. Si les enfants ne vont pas s’amuser dans cette maison, qu’ils ne vont pas vivre pleinement leur enfance dans cette demeure, alors à quoi sert-elle ?

Vous êtes la sultane de votre foyer, oui. Mais vous n’êtes pas le juge ou la police de votre foyer. L’homme et la femme sont différents d’un point de vue physiologique et psychologique, mais cela ne veut pas dire que l’un est supérieur à l’autre.

La violence

La violence au sein du foyer n’est pas forcément une violence physique. Être  violent, c’est aussi restreindre les frontières. Si votre enfant a peur de vous et qu’à tout moment il vous arrive de le réprimander parce qu’il a mis un objet au mauvais endroit, c’est qu’il y a violence dans cette maison. Cela ne veut pas dire non plus qu’il faut un laisser aller et qu’il ne faut pas délimiter les règles du foyer. Pas du tout. Il faut trouver l’équilibre entre le mariage de la douceur et de la discipline dans chaque foyer.

(à suivre…)

Retranscrit et traduit par : Oum Soumeyya

Source : Psychologue Yasemin Yalçin Aktosun et ses deux amies, Aile Rehberi : un programme datant de 2015 sur le thème des femmes aux foyers.

Partagez.

À propos de l’auteur

2 commentaires

  1. Salam aleykum

    Baraka llahou fiki okhty pour ses articles de très bonnes qualités !
    Je ne me lasse pas de lire.
    Continue comme ça ce blog et une mine d’or et un grand bien pour nous.
    Merci

Laisser un commentaire