Un voile qui dévoile

1

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères soeurs,

« Ô Prophète, dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est pardonneur et miséricordieux » (Sourate al ahzab – verset 59)

Aujourd’hui, vous aurez l’occasion de lire un article un peu spécial.

Le 25 août 2019 – il y a quelques jours à peine – la Youtubeuse Sara de la chaîne Molem Sisters publie une vidéo intitulée :

« Pourquoi on voit mes cheveux avec mon hijab ? – FAQ »

Dans cette vidéo, elle répond aux question de ses abonnées.

Suspense…

À la minute 4.38, une soeur dénommée mariamalk_25 pose la question suivante :

« Salam ma soeur en Islam. » (ici, la Youtubeuse rit d’un petit rire narquois, moqueur…)

« Pourquoi tu fais sortir tes cheveux de devant avec ton voile ? »

Fin de la question.

Ici, lisez la réponse de la Youtubeuse en question :

« Alors, ça c’est une question qui est revenue deux fois ! Je pense même que ça va être le titre de cette vidéo ! Parce que y a beaucoup de commentaires et tout à ce sujet. Euuuh… Pourquoi on voit le fameux cheveux devant mon foulard ? Aïe aïe aïe aïe aïe !!! Sara, Sara, ça va pas du tout ! Une fois j’ai eu même ‘C’est comme si tu ne le portais pas’. Déjà, je trouve que y a une de ces sacralisations comme ça autour du foulard ! On attend de la femme en foulard qu’elle soit The Model Parfait, un ange de l’islam ! Donc t’es musulmane. Et puis t’es musulmane + + et puis quand t’es musulmane + + + + BIM ! Tu mets un foulard ! Et c’est pas du tout ça en fait (rires). Le foulard n’est pas aussi sacré ! Je considère pas que le foulard… en fait je trouve que l’importance que l’on donne au foulard dans nos vies euh.. est trop grande par rapport à la place qu’il a en fait dans notre religion. C’est pas un pilier de l’islam. C’est pas quelque chose de si fort que la prière, ou comme le pèlerinage, ou comme le fait de donner de l’argent aux pauvres… Voilà, il fait pas partie des péchés capitaux. Et on s’attarde pas sur tout ça, non non non non ! On préfère se focaliser, et débattre et parler et encore et encore et encore sur le foulard. Alors moi, mon foulard il n’est pas aussi saaaacré et intouchable que certaines personnes. Voilà, les personnes qui posent ce genre de question. Moi j’ai pas de problème. J’ai pas de problème avec le fait que ben y a… que j’ai mis mon foulard et que y a mes cheveux qui dépassent ; on voit un peu mon cou, on voit quelque chose… J’en fait pas une focalisation. J’en fais pas une maladie ! OK ?! C’est juste ça. J’en fais pas une obsession ! Comme certains… Donc voilà (sourire). Donc merci d’arrêter d’en faire une obsession. Et merci de vous attarder sur des choses beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP plus importantes dans la vie. Surtout en ce moment. Y a quelque chose à faire là, avec la crise environnementale là. En tant que musulmans, on a une responsabilité. On va rendre aussi des comptes pour notre planète ! Qu’est-ce qu’on a fait ? La société dans laquelle ont vit. Est-ce qu’on fait du bien autour de nous ? Est-ce qu’on aide son prochain ? Est-ce qu’on aide les autres ? Qu’est-ce qu’on fait pour nos jeunes ? Qu’est-ce qu’on fait pour l’éducation des jeunes ? Plein de choses comme ça ! Où vous en êtes vous ? Quand j’ai vu certaines bloggeuses quand elles l’ont enlevé tout ce qu’elles ont eu droit ! WOUAW !! Je me dis on a encore du chemin à faire hein ! »

SOUBHANALLAH…

Un peu de pudeur s’il vous plaît pour aborder un thème si pudique…

Sans voix, je voudrais simplement répondre à la question que l’on t’a posée chère Sara.

Pour toi, le foulard semble être est un accessoire, voire un gadget…

Tu te permets de le porter à ta façon, comme tu le sens, en fonction de tes envies, tes désirs, ton humeur, de la saison, de la mode.

C’est pour cela que tu oses en parler de cette façon.

En d’autres mots : à ta façon… de façon négligée.

Des milliers de filles te regardent et tu oses parler comme cela ?

Je ne parle même pas du fait de dévoiler ta vie sur la toile. N’en parlons même pas… ( Lire aussi: Aux soeurs youtubeuses)

Ces derniers temps, tu es présentée par les médias comme ‘défenseuse du voile’.

Mise en avant par la presse, la télévision.

Dans tes discours, tu as l’air de te plaindre d’une oppression liée au voile.

Et puis, il y a quelques jours, tu ‘balances’ une vidéo avec comme titre très attractif (pour avoir de nombreuses vues sans doute) :

« Pourquoi on voit mes cheveux avec mon hijab ? »

Dans ce monde des paradoxes, il fallait s’attendre à tout. Même à cela… Soubhanallah.

Les langues commencent à se délier voyons…

Quelle détérioration!

Mais au fait, pourrions-nous avoir une réponse précise à la question suivante : quel voile défends-tu ma chère Sara?

J’ai posé la question de ton intitulé à ma fille (5 ans): « Soumeyya, qu’est-ce que tu dirais à quelqu’un qui porte le foulard et en même temps montre ses cheveux ? »

Bouche bée, elle m’a répondu : « Tu n’as pas le droit de faire ça sinon ça ne sera pas accepté ».

La vérité sort de la bouche d’une enfant…

Sache que chaque adoration comporte des règles bien précises à respecter afin qu’elle soit acceptée.

Le port du hijab est une obligation islamique qui est une adoration en soi.

La perfection n’est aucunement une exigence à laquelle un être humain doit répondre.

Cependant, chaque croyant se doit d’agir de la meilleure des manières afin de plaire au mieux à notre Seigneur, Allah azzawajel.

Nous avions déjà pu visionner l’une de tes anciennes vidéos où tu montrais comment le porter (à ta façon encore une fois).

Cette fois, tu es allée trop loin en te permettant de dénigrer ce magnifique commandement d’Allah, imprégné de pudeur et de sensibilité.

Quel déshonneur de tenir ce genre de discours.

Les soeurs qui ont visionné cette vidéo en question l’ont sans doute vu : des paradoxes tout le long.

Passer du coq à l’âne pour chercher des excuses, sans devoir aller à l’essentiel.

Une technique d’évitement en somme…

La planète, le sort de nos enfants, l’éducation, l’aumône, la prière,… tout cela est déjà au centre de nos vies en tant que musulmans et musulmanes.

Le pire dans tout cela, c’est ce petit rire narquois que tu nous laisses apparaître suite à l’expression « ma soeur en Islam » dont une soeur fait usage pour te manifester cette fraternité religieuse.

Même ça, c’est trop pour toi chère Sara?

Cette attitude est d’une bassesse indéfinissable qui devrait faire l’objet d’une remise en question personnelle.

Pourquoi faire de notre si belle religion un jouet, un élément de vente et un atout culturel qui rapporte des vues et de l’argent ?

Oui, parce que tes abonnées sont majoritairement musulmanes.

Sur cela tu devras aussi rendre des comptes.

Le porter de cette façon, ce n’est pas le voile légiféré.

Le porter en turban, ce n’est pas le voile légiféré.

Le voile est un tout qui comprend le recouvrement de la tête mais aussi du corps sans laisser apparaître les formes.

Encourager les autres soeurs à le faire en s’exposant si naturellement de cette façon est aberrant.

Souvenez-vous du paradoxe de l’habillée nue dont notre Noble Prophète sallallahou aleyhi we sellem nous parle.

Regardez mes soeurs ce que devient notre religion quand elle est entre les mains de personnes qui n’ont aucune science.

Uniquement des ‘je pense que…

Quand une personne parle sans science, qu’elle se prononce au sujet d’un concept si sublime qu’est le voile islamique, cela se transforme en ce que vous avez pu lire plus haut.

Il faut veiller à bien choisir chaque mot que l’on voudrait prononcer lorsqu’on aborde un sujet si important.

Voile.

Hijab.

Pudeur.

Décence.

Modestie.

Bienséance.

Délicatesse…

L’être humain est faible.

Oui. C’est un fait.

Avouer une faiblesse aurait été très noble de ta part chère Sara.

Mais de là à rabaisser le Hijab, voire cautionner les déviances.

Soubhanallah…

Se taire…

Et si on apprenait à se taire et dire ‘je ne sais pas’ ?

Qu’Allah nous aide à être fortes.

Qu’Il nous permette de ne jamais faire de concession pour plaire aux autres.

«Certes Allâh ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque associé. À par cela, Il pardonne à qui Il veut. » (Sourate 4 verset 48)

Qu’Allah te guide,

Qu’Allah nous guide,

Votre soeur Oum Soumeyya

Lire aussi :

H&N

Aux soeurs youtubeuses

Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

  1. Wa 3aleyki as salam wa rahmatu llah wa baarakatuh

    Subhana llah youtube c’est de pire en pire en ce moment !!

    Amin pour les dou3a

    J’avais pas vu les autres articles je fonce les lires

    Jaazaki llah kheir pour tes rappels -)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.