« Eh! Zemel! »

2

As salamou aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh mes chères soeurs !

Il y a des jours où vous patientez,

et d’autres où vous n’y arrivez plus…

Saviez-vous que certains jeunes de notre communauté ne s’appellent plus « frère » mais bien « zemel ». Soubhanallah !

Dernièrement, une soeur a interpellé un jeune âgé d’une quinzaine d’années dans le bus. Celui-ci s’adressait à un ami de classe : « Eh, Ilyas, zemel ! » Oui, vous avez bien lu… Sur une durée de cinq minutes, il lui a dit ce mot au moins une dizaine de fois.

Elle s’est donc retournée pour observer Ilyas.

Ilyas avait l’air habitué à ce mot. C’est un garçon timide. Un garçon souriant malgré tout. Les yeux rivés sur son téléphone portable, il ose à peine lever la tête pour regarder ses amis.

Ilyas a une lueur de tristesse dans son regard.

La parfaite victime pour des agresseurs…

Pour celles qui ne le savent pas, « zemel » veut dire «pd » ou « homo ».

C’est devenu normal. La réponse de ce jeune est époustouflante : « Mais on rigole, c’est notre ami, on le connaît ».

Et elle de répondre : « Ça ne me fait pas rire. » Le jeune s’excuse alors auprès de la soeur et elle de dire « Ce n’est pas auprès de moi que tu dois demander pardon, mais bien auprès de lui ».

Il s’est retourné vers son ami Ilyas, et… Il n’a pas osé…

« Zemel » est plus simple à prononcer que « pardon ».

Deux syllabes chacun.

Lourds de sens chacun.

Destructeur pour le premier. Réparateur pour le deuxième.

Connaître une personne leur donne donc le droit d’insulter et de coller une étiquette de zemel à un jeune.

C’est de la violence verbale.

C’est de l’intimidation.

C’est du harcèlement.

Et les conséquences sont extrêmement graves et destructrices.

La violence cause de l’impuissance. Et c’est ce qui est arrivé avec ce Ilyas qui avait tout ce groupe d’ « amis » qui l’appelle par ce surnom ordurier.

Tolérance zéro à toute violence mes chères soeurs ! N’autorisez pas vos enfants à se faire appeler comme ceci. Et interdisez-leur de dénigrer qui que ce soit par ce genre de surnom qui colle finalement à la peau soubhanallah.

Comme l’écrit Laurence Dudek dans son Livre intitulé Parents Bienveillants, Enfants éveillés le meilleur livre sur l’éducation des enfants que je n’ai jamais lu auparavant et que je vous conseille vivement d’acheter si vous êtes un parent bienveillant ici :

« Les enfants soumis quotidiennement à des jugements péjoratifs et des reproches (…) finissent par s’y conformer. Car l’inconscient reçoit ces qualificatifs et ces jugements comme des prophéties et s’applique à les confirmer. Ce qui est perçu consciemment comme un reproche est reçu inconsciemment comme une injonction. Un enfant n’est jamais « turbulent », « menteur », « désobéissant », « distrait », « lent », « paresseux », « nerveux », « timide », « rebelle »,… Ces étiquettes collées sur les enfants (…) les enferment dans un ou des comportements indésirables ». (p. 127)

Sachez que les études démontrent qu’une grande majorité des garçons qui se disent homosexuels et font leur « coming out » comme ils appellent cela, sont des personnes qui, durant leur enfance, se sont fait étiqueter comme tels par leurs pairs. Ce mot conduit à une remise en question pour se transformer ensuite en acceptation. « Si tout le monde le dit, c’est que je le suis. »

Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre ce grand mal !

Chers parents, ne laissez personne détruire votre enfant par les mots.

Nous avons la responsabilité de contrer cette violence qui règne entre les enfants et les jeunes. En tant que parents, nous pouvons changer les choses si nous les inculquons à nos enfants dès le plus jeune âge.

On ne rigole pas avec la violence !

On ne joue pas avec la violence !

La violence n’est ni un jeu, ni une blague.

Chers parents, parlez beaucoup avec vos enfants.

Laissez-les se confier à vous sur tous les sujets, au risque d’aller se réfugier chez des mauvais conseillers. Qu’Allah nous en préserve !

Apprenez à vos enfants, et ce dès le plus jeune âge, à dire NON à la violence. Qu’elle soit physique ou verbale.

Concernant la violence, c’est tolérance zéro!

De nombreux livres et supports existent à ce sujet.

Qu’Allah nous guide et qu’Il guide cette jeunesse qui est parfois irrespectueuse.

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille de lire les articles de Joseph Nicolosi qui sont très enrichissants. Veillez à partager ce lien qui vaut de l’or.

https://www.josephnicolosi.com/translations-french

Si tu es un parent bienveillant et que tu souhaites avoir des enfants épanouis qui ont un bon comportement, je te conseille vivement le livre de Laurence Dudek ‘Parents Bienveillants, enfants éveillés : les 10 clés de l’Éducation Efficace’. Tu peux l’acheter ici.

Qu’Allah protège nos enfants et notre descendance entière de tous les maux et perversions.

Écrit par : Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

2 commentaires

  1. Salemalikoum ma chère sœur,
    Baraka Llaho fiki pour cet article, et le partage du livre.
    Si par hasard tu as d’autres auteurs en tête pour nous aider dans l’éducation de nos enfants, n’hésites pas à nous les partager!
    C’est dommage qu’en matière d’éducation, il n’y ait pas beaucoup de livres traduits en français. Kheir inchAllah !

    • Wa aleykoum selam wa rahmatoullah ma soeur,

      Wa fiki barakallah!
      Je continuerai à partager des titres de livres inchaAllah.
      Qu’Allah te préserve toi et ta famille!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.