« Mon mari ne m’apprend pas la science religieuse »

5
Crédit photo: Mabellephoto

Crédit photo: Mabellephoto

As salamou aleykoum mes soeurs !

Le thème que nous aborderons aujourd’hui se rapporte aux maris. J’ai entendu que certaines sœurs se plaignent de leur mari qui a beaucoup de connaissances religieuses, qui lit beaucoup et aime se documenter, mais au final, qui ne partage pas cette connaissance qu’il a acquise avec elle et ses enfants alors que c’est son devoir en Islam en tant que chef de famille.

Il n’est pas rare de voir un homme très religieux, qui aime se regrouper avec ses frères en Allah, parler de religion durant des heures, passer de longs moments à la mosquée, lire des livres pendant la nuit alors que les autres membres de la famille sont en plein sommeil… Mais ce même homme a une épouse très pieuse avec aucune connaissance religieuse. Une femme qui pourrait partager les connaissances que son époux lui apprend avec ses amies, mais malheureusement, son mari ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Il refusera d’apprendre une sourate à sa fille qui est pourtant celle qui demande ‘Papa, apprends-moi cette sourate’ ! Ou oubliera son fils qui a beaucoup de lacunes concernant des questions basiques islamiques.

Où se situe le problème ?

Tout d’abord, les hommes musulmans ne se rendent pas compte que le poids de l’éducation religieuse de leur famille repose sur leurs épaules et non sur celles de leurs épouses. Le jour du Jugement Dernier, Allah vous demandera des comptes ô frères en Allah sur ce que vous leur avez appris, sur ce que vous avez négligé de leur apprendre et la manière dont vous avez choisi de les éduquer. Aussi bien votre épouse que vos enfants.

La paresse joue un grand rôle dans ce problème. L’homme musulman préfère ne rien faire et rester dans son coin à lire ses livres et visionner ses vidéos islamiques jusqu’au repas ou l’heure de la prière plutôt que de rassembler sa famille et leur expliquer quelques éléments sur notre si belle religion.

Le manque de patience est un autre élément qui justifie ce problème. Pourquoi prendre la peine de préparer ce genre de choses pour sa famille alors qu’il peut le faire facilement avec d’autres frères qui ont le même âge que lui et qui comprendront les choses bien plus facilement que sa propre famille. Certains époux auront recours à la colère, aux cris, gifles et même aux punitions. Apprenez chers frères à contenir votre colère. Ce sont vos enfants, soyez doux avec eux et montrez-leur l’exemple afin que plus tard, ceux-ci soient doux avec leurs propres enfants. Le but n’est pas de dégoûter votre famille de la religion mais bien de leur faire aimer notre si belle religion, l’Islam.

Des solutions ?

Quand il y a des problèmes, il y a aussi des solutions. Je vous en propose quelques-unes. Si vous en avez d’autres, elles sont les bienvenues!

L’époux se doit de réserver un jour ou une tranche d’heures pour l’épouse afin que celle-ci se documente sur l’Islam. Beaucoup (si pas la majorité) des épouses sont scotchées dans leur cuisine. Elles n’en sortent que pour aller faire un petit tour aux toilettes et pour accomplir leurs prières. Chers frères, sortez votre épouse de la cuisine, faites quelques tâches à la place de votre épouse. Conseillez un livre d’un savant et qu’elle lise ce livre durant cette heure. A cela, elle peut ajouter quelques pages de Coran qu’elle n’a pas l’occasion de lire durant la journée à cause de ses occupations mondaines et des enfants qui courent partout dans la maison. Pendant ce temps-là, prenez vos enfants et rendez visite à votre maman, faites les courses avec vos enfants, ou promenez-vous avec ceux-ci dans un parc proche de chez vous.

En soirée, lorsque les enfants sont au lit, les époux doivent organiser une demi-heure (voire plus) consacrée à la documentation religieuse. Il est important de noter que celle-ci ne doit surtout pas être uniquement consacrée à regarder des vidéos religieuses sur le net. Non ! Il faut éteindre les ordinateurs et la technologie et se plonger dans des livres, sentir l’odeur de nouveaux livres, goûter au plaisir de tourner des pages ensemble avec l’être qu’on aime tant.

A côté de cela, les époux iront ensemble à la librairie et achèteront un livre en double. Ça sera leur livre du moment. Au moins une chose en commun dont il pourront discuter car avouons-le : certains couples n’ont vraiment rien à se dire. Nous avons oublié de communiquer à cause de cette technologie qui nous a poussé à être solitaire et non solidaire. Il est plus facile de s’isoler et de regarder seul dans son coin des vidéos islamiques, d’être égoïste et de garder toute cette science pour soi, plutôt que de faire un échange d’idées et d’informations avec son épouse. Certains époux n’aiment pas les échanges et feront tout pour contourner cette obligation du genre ‘je suis fatigué’, ‘pas maintenant’, ‘demain promis’… Mais mes sœurs, ne lâchez pas l’affaire ! ^^ Puis, lorsque le livre sera lu, ça sera l’occasion d’offrir le deuxième à un membre de votre famille ou de votre entourage.

En journée, cette demi-heure islamique que vous passerez en soirée entre époux doit également être adaptée pour les enfants, de façon à ce qu’ils ne s’ennuient pas. Ils doivent attendre ce moment avec impatience. Ça peut même être une demi-heure bricolage en rapport avec l’Islam, lié à leur âge.

Si vos enfants sont plus grands, une fois par semaine, le papa désignera une personne qui devra préparer un sujet au choix qu’il présentera à sa famille. Ceci aidera vos enfants à vaincre leur timidité.

Et surtout, n’oubliez pas les récompenses ! Ceci est primordial !

Sans oublier, je ne le répéterais jamais assez : faites un plan et un horaire pour votre famille. Le père devra préparer un exposé par semaine sur un thème précis se rapportant au respect, à l’importance de la mère,… Ces exposés lui permettront de remettre à jour ses connaissances religieuses et de mettre celles-ci sur papier. De cette manière, il les classera dans un dossier et pourra les réutiliser à n’importe quel moment.

Terminons cet article par quelques versets :

« Ô vous qui avez cru! Préservez vos personnes et vos familles, d’ un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’ Il leur commande, et faisant strictement ce qu’ on leur ordonne. » (Coran, sourate 66, verset 6).

Allah, Gloire à Lui, dit:

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier, et c’est Celui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. » (Coran, sourate 16, verset 125).

Il dit aussi:

« C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été doux envers eux. Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires, puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. » (Coran, sourate 3, verset 159).

Avant de faire le rappel à vos frères fillah, armez-vous de connaissances solides et n’oubliez pas votre famille, votre fille qui chatte avec ses amis du matin au soir, votre fils qui néglige ses prières, votre maman qui médit, votre épouse qui ne porte pas le hijab, votre père qui oublie la prière du Vendredi et bien d’autres.

Qu’Allah nous aide tous et toutes à rester sur Son chemin et à avoir une famille ainsi qu’une descendance qui sera la joie de nos yeux!

Ecrit par : votre soeur OumSoumeyya qui ne vous veut que du bien…

Partagez.

À propos de l’auteur

5 commentaires

  1. Salam uhaleykum

    Ma sha Allah ma soeur pour tes descriptions intelligentes et simples et humaines a comprendre sur les sujets tres importants !

    BarakAllah fik

Laisser un commentaire