Chronique allaitement : le lait maternel uniquement les 6 premiers mois ? (1) | Adem GÜNES

3
Crédit photo: blogs.cotemaison.fr

Crédit photo: blogs.cotemaison.fr

As salamou aleykoum mes chères soeurs ! Désormais, nous avons une rubrique concernant l’allaitement. En tant que mamans musulmanes, nous ne connaissons pas toujours les bienfaits de cette période. Mon voyage m’a permis de dénicher des livres de pédagogues musulmans. Ici, c’est Adem Günes. Je vous traduirai des passages que je sélectionnerai durant mes lectures inchaAllah.


Durant l’allaitement, il y a une relation particulière qui se crée entre le bébé et la maman. Généralement, nous avons tendance à nous centrer sur les effets biologiques de celui-ci. Cependant, la période de l’allaitement n’est pas seulement une période de nourriture du bébé, mais c’est aussi une période de nourriture de l’âme de celui-ci. C’est-à-dire que le lien entre la mère et le bébé est aussi bien biologique que vital. Avancer que ‘après les 6 premiers mois, la valeur nutritionnelle du lait maternel diminue‘ est une très grande erreur. De plus, les recherches ont prouvé le contraire de cela. C’est la raison pour laquelle nous allons nous concentrer sur les idées erronées sur l’allaitement afin de vous éclaircir ce thème important.

Un cadeau venant d’Allah : le lait maternel

Durant les premières années suivant la naissance de bébé, des événements miraculeux se produisent entre maman et bébé. En tête de ces éléments se trouve l’allaitement du bébé par la mère.

Avant de passer à la dimension pédagogique de l’allaitement, attardons-nous brièvement sur la dimension physiologique de celui-ci puisque le lait maternel est la seule nourriture qui ne peut être recopiée ni produite malgré toutes les avancées technologiques. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, ce produit ne peut être remplacé et demain, il sera impossible de fabriquer un aliment qui prendra sa place.

Durant la minute qui suit la naissance de bébé, une biométrie (un chronomètre biologique) présente aussi bien chez la mère que chez le bébé commence à fonctionner de manière synchronique. Ceci est une chose innée chez ces deux êtres. Cette biométrie garantit un équilibre et une harmonie entre le bébé et la maman.

Par exemple, le premier jour de la naissance de bébé, cette horloge biométrique présente dans le corps de la maman transmet au cerveau de celle-ci le message qu’il est temps de préparer le premier ‘médicament’ de bébé. Grâce à ces signaux transmis au cerveau, le corps de la maman préparera un antibiotique pour le bébé. Ce premier lait, plus épais que le lait habituel, est appelé ‘colostrum’. Le colostrum est en fait une sorte de premier médicament pour bébé. Cette horloge biométrique présente dans le corps de la maman rappelle au cerveau de celle-ci ce dont bébé a besoin en fonction du jour et de l’heure. Ceci est un cadeau d’Allah offert uniquement aux mamans.

Les jours suivants, le lait maternel comprend des ‘prébiotiques’ qui protègent l’enfant des maladies. Les prébiotiques mélangés au lait maternel ont pour rôle d’augmenter le nombre des bonnes bactéries présentes dans les intestins de bébé et de renforcer son système immunitaire contre les maladies qu’il est susceptible d’attraper. Les bébés nourris au lait maternel n’attrapent pratiquement pas la maladie appelée la colite, aperçue surtout chez les bébés prématurés qui naissent avant 40 semaines.

Selon les recherches, les enfants qui n’ont pas été nourris au lait maternel ont un taux de mortalité de 4 à 6 fois plus élevé que les autres enfants. Si tous les bébés étaient nourris au lait maternel, chaque année, 1.5 millions d’enfants pourraient rester en vie sans devoir avoir recours à une thérapie médicamenteuse.

Les bienfaits du lien entre le bébé et la maman lié au lait maternel sont-ils limités à cela ?

Bien sûr que non. Grâce à l’horloge biométrique dont nous vous parlions, le corps de la mère suit celui de bébé jour après jour. Tout comme une horloge sonnante réglée à des heures précises, celle-ci rappelle au cerveau de la maman à l’aide de signaux tout ce dont l’enfant à besoin en fonction du mois dans lequel il se trouve. C’est ce que nous appelons l’instinct maternel. Grâce à ce sentiment maternel, parfois consciemment et parfois inconsciemment, la mère agit afin de subvenir à tous les besoins de son bébé. Parce que la valeur nutritive dont le bébé a besoin lorsqu’il a 15 jours est différente de celle dont il a besoin lorsqu’il a un mois. Aucune mère ne saurait deviner la valeur nutritive dont son bébé a besoin.

Il nous est impossible de mesurer le pourcentage de fer, le pourcentage de protéines dont bébé a besoin durant le premier mois suivant sa naissance. Alors que ce pourcentage doit être calculé si minutieusement afin que les organes de bébé qui vont fonctionner pour la première fois en dehors du ventre de la maman n’aient aucun mal à cause de la nourriture qu’il reçoit. À ce stade, nous voyons donc que l’horloge biologique présente chez la mère joue un très grande rôle. Cette horloge biologique se trouvant chez la mère transmet au cerveau de celle-ci combien de mois a le bébé. Suite à ces signaux, le cerveau de la maman calcule au microgramme près la nourriture qui convient le mieux au bébé durant le mois dans lequel il se trouve, et envoient le lait maternel au sein de la maman afin que bébé le déguste. Cet événement qui se produit en dehors de la volonté de la maman n’est autre qu’un miracle silencieux qui ne peut être défini autrement qu’avec l’adjectif fabuleux.

Ainsi, la contenance du lait maternel change à chaque instant et est donc inimitable.

Traduit par : Oum Soumeyya

Source : GÜNES Adem, Cocuk terbiyesinde dogru bilinen yanlislar, Nesil yayinlari, Istanbul, 2014, pp. 32-35.

Partagez.

À propos de l’auteur

3 commentaires

  1. Salam aleikoum ma soeur,
    Allaho akbar! Lire cela encourage à patienter pour allaiter 2 ans inchaAllah.
    Qu’Allah ta’ala te récompense ainsi que l’auteur de ce livre. Amin

Laisser un commentaire