Oum Hümeyra se met au vert – 4 : le pique-nique

1

Esselemou aleykoum mes chères soeurs!

Cela fait quelques semaines que la chronique n’est plus mise à jour. À vrai dire, avant le mois de Ramadan, je désirais rédiger une chronique concernant un pique-nique « vert ». Mais les circonstances en ont décidé autrement. Bien que nous jeûnions toujours, je me permets donc de partager avec vous quelques astuces à suivre afin de respecter au mieux notre planète lors de pique-niques. En effet, ces moments de partage dans la nature sont généralement ceux qui produisent de nombreux déchets.

La première chose à ne pas oublier lorsque l’on planifie un pique-nique est d’utiliser des contenants réutilisables. Généralement, afin de rendre les choses très pratiques, les emballages utilisés sont innombrables ! Or, n’est-ce pas un paradoxe de polluer la nature lorsque l’on désire profiter de celle-ci ? Ici, les contenants en verre et les sacs en coton que nous avions réalisé seront d’une aide précieuse. De même, pensez à partir avec un grand sac réutilisable ou, mieux encore, un panier pour pique-niquer.

Le deuxième point concerne les assiettes et les couverts. De nouveau, ils doivent être réutilisables et de préférence résistants au lave-vaisselle. Il ne vous restera ainsi qu’à placer vos couverts dans ce dernier de retour à la maison. Personnellement, j’ai du faire un petit investissement et ai opté pour des assiettes en bambou qui sont très légères. Les gobelets en bambou m’ont été offerts par ma sœur. Du reste, les fourchettes et couteaux de la maison peuvent très bien faire l’affaire. Pourquoi donc vouloir acheter du « jetable » à tout prix ?

Troisièmement, préférez des aliments sains tels que des fruits plutôt que des aliments emballés ; rien de tel qu’une bonne pastèque ! Il est vrai qu’un paquet de chips ou de graines de tournesol se trouvent vite dans la liste des choses à emporter. Si vous ne pouvez vous en passer, préférez un grand paquet que vous déverserez dans une assiette, ce qui est du même coup plus convivial. Quand on parle de chips… Pensez à prendre une bouteille d’eau de 5 litres et un essuie afin de vous nettoyer les mains. Par ailleurs, concernant les sucreries, préparez des gâteaux et biscuits à la maison plutôt que d’en acheter ; c’est écologique et, en prime, vous saurez ce qu’il y a dedans !

Le quatrième point consiste à ne pas prendre de sac en plastique pour les déchets (tels que les épluchures des fruits) qui seraient produits lors du pique-nique. Un contenant en plus sera l’idéal. Vous n’auriez qu’à le déverser dans l’une des poubelles du parc !

Dans la mesure du possible, rendez-vous sur les lieux du pique-nique en transports en commun ou à vélo. En plus d’être moins polluante, cette alternative éliminera le soucis de la place de parking. Certains pourront même se rendre sur les lieux du pique-nique à pied. Il est à noter qu’il ne sert à rien de s’encombrer à outrance. Mais si, malgré tout, vous êtes nombreux, vous pourrez prendre votre caddie de courses.

Sixièmement, essayez de bannir les jus de fruits divers et contentez-vous d’eau, c’est tellement plus sain. Une autre alternative est de préparer une limonade maison. Dans la mesure du possible, utilisez des bouteilles isolantes en inox. Si vous n’en possédez pas, c’est peut-être un investissement auquel vous devriez penser. En outre, il existe des fontaines à limonade, des grands bocaux en verre avec une sorte de robinet. Une autre idée est d’utiliser des bocaux en verre que vous aviez mis de côté pour vos confitures ou sauces. J’y ai déjà eu recours et cela est super pratique ! Chacun peut avoir son bocal et rassurez-vous le couvercle est bien hermétique ; rien ne coule !

Pour tenir tout cela au frais, n’oubliez pas vos blocs réfrigérants.

Et, dernièrement, profitez bien du bon air !

À suivre…

Oum Hümeyra

Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

Laisser un commentaire