La peur chez les enfants

3

La peur est un concept que l’on rencontre très souvent chez les enfants âgés de 6 ans. Beaucoup de parents trouvent ces peurs ‘exagérées’, et comme ils n’y portent pas une attention particulière, ceci peut engendrer des problèmes dans les années futures. En fait, cette période de peur est une période naturelle. Cependant, la manière dont les parents abordent cette période et ce concept de peur est problématique. La plus grande erreur commise par ceux-ci est d’accuser leur enfant de mentir. De cette façon, les problèmes ne font qu’augmenter et prennent une autre ampleur dans les années à venir. La peur est un réflexe humain. Si votre enfant vous dit qu’il a peur, c’est qu’il a peur. Au lieu de lui répondre en lui disant ‘Qu’y a-t-il d’effrayant à cela ? Il n’y a pas de quoi avoir peur !‘, il faut s’approprier cette peur. Supposons que l’enfant mente réellement à ce sujet, et qu’il ait une autre intention en avançant qu’il a peur, l’attitude à adopter est de trouver l’origine de ce mensonge.

Prenons en exemple le cas de l’enfant qui désire dormir le soir avec ses parents. Même s’il n’a pas peur et qu’il avance qu’il a peur du noir, la réaction des parents ne doit surtout pas être de l’accuser de mentir et lui dire ‘tu mens ! Tu veux juste dormir avec nous !’. Si l’enfant utilise comme excuse la peur du noir pour pouvoir dormir avec ses parents, les parents doivent se remettre en question en s’interrogeant comme suit : ‘Pourquoi notre enfant n’arrive toujours pas à se détacher de nous ?‘ Il se peut que l’enfant n’ait pas eu assez d’affection en temps voulu, et qu’il se sente seul et abandonné. Lorsque votre enfant vous dit qu’il a peur, accueillez-le avec un sourire, et montrez-lui que vous le comprenez en lui disant ‘Tu as peur ? Viens à côté de moi…‘ et lui montrer que vous le soutenez et vous le comprenez. L’enfant ment peut-être réellement dans le but d’attirer l’attention de ses parents. Néanmoins, ce n’est pas l’enfant qui doit être remis en question, mais bien les parents qui doivent se remettre en question.

La peur est un sentiment naturel. Un être humain sans peur n’existe pas. Une personne qui n’aurait peur de rien, et qui aurait été épurée de toutes ses peurs serait un danger potentiel pour la population. La peur est un réflexe important qui permet aux personnes de vivre en harmonie avec son entourage, en ayant des limites. Cependant, c’est durant des périodes bien particulières que l’être humain apprend à contrôler et faire usage de ce réflexe. Ainsi, il évolue pour être un adulte.

Résumé et traduit pas : Oum Soumeyya

Source : GÜNES Adem, Cocuk terbiyesinde dogru Bilinen Yanlislar (Les erreurs commises durant l’éducation des enfants), éditions Nesil, janvier 2014 (Istanbul), pp. 139-143.

Partagez.

À propos de l’auteur

3 commentaires

  1. Salam aleikoum oukhti,
    Comment vas-tu ainsi que tes proches?
    Barak Allaho fiki pour cet article. L’auteur aborde-t-il dans le reste de son livre comment gérer les peurs de son enfant, mis à part le fait de ne pas les nier?

    • Wa aleyki selam wa rahmatoullah ma soeur,

      Tout va bien alhamdoulillah, juste que Oum Soumeyya est très occupée… Je fais mon possible pour ne pas délaisser le blog, parce que je sais que beaucoup de soeurs tirent profit des articles.

      Concernant ta question sur la peur des enfants: il ne faut pas instrumentaliser la peur de l’enfant pour arriver à nos fins. Je m’explique: par exemple, si ton enfant a le courage de monter les escaliers tout seul, mais que tu lui rappelle sans cesse le cas du petit voisin qui est tombé des escaliers, ce courage courage va faire place à la peur. Et l’enfant ne saura plus monter les escaliers seul. Au début, a arrangera la mamn, mais au fur et à mesure, elle se rendra compte qu’elle a commis une grosse erreur.

      Pour gérer la peur de l’enfant: il faut lui montrer qu’on est avec lui, ne pas dénigrer sa peur, lui montrer qu’on le comprend, et aussi que c’est norma d’avoir peur. Un autre élément: lui dire que quand on était petit, on avait des peurs semblables, mais que après ça passe. Ca rassurera l’enfant. Il ne se sentira pas anormal.

      La maman et le papa doivent être patients, parce qu’une peur n’est pas une autre et puis, ça ne passe pas toujours rapidement. Rassurer l’enfant, lui dire que ‘Allah est là pour nous protéger’ est aussi une belle façon de redonner confiance à l’enfant. C’est ce que je fais avec Soumeyya. Je lui dis ‘Allah est là pour nous protéger, et puis y a maman et papa’. Quand elle a peur, je l’entend dire ça, et ça la rassure.

      Qu’Allah te garde ma soeur!

  2. Assalamou aleikoum ma chère soeur,
    Barak Allaho fiki pour ta réponse très complète et très utile.
    C’est vrai que je m’inquiétais un peu de ton absence, mais comme tu le dis une épouse et mère de famille musulmane a tant de missions à accomplir pour satisfaire son Créateur. Ton blog est unique dans le sens où tu passes des messages forts sans attendre la satisfaction des gens mais, Allaho a3lem, uniquement la satisfaction de ton Seigneur. Continue de temps à temps à nous faire des rappels qui revivifient nos cœurs ma soeur, en fonction de ton emploi du temps.
    JazakiLlahi khayran

Laisser un commentaire