Ma soeur, es-tu envahie par la paresse? Lis ceci…

4

As salamou aleykoum wa rahmatoullah mes chères soeurs,

Aujourd’hui, nous aborderons le thème de la paresse. Un vice qui affecte nos vies de temps à autre.

Mais au fait, comment se débarrasser et surtout éviter cette paresse?

Cheikh Ibrahim At-Turki nous donne aujourd’hui 7 conseils en or concernant ce défaut.

Qu’Allah nous en préserve!

À vos stylos!


Question

As-salaamou ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakaatouh,

Quels seront vos conseils pour les frères et soeurs qui négligent leurs adorations, qui ne prient pas et négligent leurs prières par paresse, qui ne lisent pas le Coran, qui ne font pas du zikr (évocation), qui n’invoquent pas (dou’a) et ne demandent pas pardon (istigfâr), et quand ils font le pardon n’arrivent pas à pleurer, qui ont un coeur qui a durci, qui n’arrivent pas à s’éloigner des tentations, qui sont paresseux pour la da’wa et l’acquisition de la science islamique?

Nous avons une soeur qui est dans cette situation. Dans le passé, cette soeur étudiait la science et la partageait. Malheureusement, elle se trouve aujourd’hui dans cette situation. Elle se sent très mal. Elle ne sait désormais plus rien faire. Quels seront vos conseils pour cette soeur?

RÉPONSE

As salaamou ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakaatouh

1- Mon premier conseil concernant la paresse est l’invocation (dou’â). Vous devez faire des invocations, demander à Allah. Vous devez Lui demander de l’aide, avec sincérité.

Allah azzewejel dit ceci dans le Saint Coran :

« N’est-ce pas Lui qui répond à l’angoissé quand il L’invoque, et qui enlève le mal (…) »

(Sourate 27, verset 62)

Qui va vous sauver et vous sortir de cette paresse ? ALLAH. Qui fera dissiper le mal d’une personne qui est face à un mal ? ALLAH.

Rasoûloullah sallallahou aleyhi we sellem se réfugiait auprès d’Allah contre la paresse.

Ô Seigneur ! Je me réfugie auprès de Toi contre les soucis et la tristesse, contre l’incapacité et la paresse (Sahih Boukhâri, 6363)

El Hazani wel adjzi wel keseli, kesel : la paresse les amis. Rasoûloullah sallallahou aleyhi we sellem se réfugiait auprès d’Allah contre la paresse. Que nous arrive-t-il à nous ?

Rasoûloullah se réfugie auprès d’Allah azzewejel contre la paresse pour ne pas être paresseux, il demande à Allah, mais que nous arrive-t-il à nous les amis ? Nous disons que nous avons beaucoup plus besoin de nous réfugier auprès d’Allah.

2- Deuxièmement : les amis, le Coran ! Comprendre le Coran comme il se doit et lire ses tafsir (exégèses).

Allah azzewejel dit ceci dans le Saint Coran :

Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants

(Sourate 17, verset 82)

Le Coran est une guérison, la guérison des cœurs. La guérison du cœur est la miséricorde, mais nous parlons d’une personne qui comprend vraiment le Coran, qui aime le Coran, qui écoute le Coran, qui veut le Coran. Il n’y a aucun doute sur le fait que le Coran aura quel effet sur cette personne ? Il sera la cause de la dissipation de la dureté de son cœur, de la dissipation de la paresse de son coeur.

Wal djibâl, c’est-à-dire les montagnes.

Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, on la verrait s’affaisser et se fendre par crainte du Seigneur. Ce sont là des exemples que Nous offrons aux hommes pour les amener à réfléchir. (Sourate l’Exode (59), verset 21)

Allah azzewejel dit que s’Il faisait descendre le Coran sur la montagne, comment verrais-tu cette montagne, soubhanallah ! Faites attention à cela les amis !

3- Troisièmement : évidemment, demander à Allah avec la prière. Demander de l’aide à Allah par l’intermédiaire de la prière. Si tu es paresseux/se, lève-toi pour la prière, prie 2 unités de prières. Demande à Allah ! Lève-toi pour la prière la nuit (qiyâm al-Layl). Où es-tu pendant la prière de la nuit ? Lève-toi pour la prière du Douha. Où es-tu ? Lève-toi pour les prières sounna, demande de l’aide à Allah.

Ô croyants ! Cherchez du réconfort dans la patience et la salât ! Allah est, en vérité, avec ceux qui savent s’armer de patience. (Sourate Al-Baqarah (2), verset 153)

Les amis, ne dénigrez pas la valeur de la prière. Ne priez pas par coutume, par habitude ! Ne priez pas de cette façon, prenez du plaisir à prier. Prenez de la foi de la prière. Que votre foi augmente avec la prière.

4- Quatrièmement : les amis, pourquoi ne nous asseyons-nous pas 5 minutes, 10 minutes, mais nous nous asseyons pour les commérages (la namîmah), mais nous nous asseyons devant la télévision, mais nous nous asseyons devant le journal télévisé. Cependant, nous ne pouvons même pas nous asseoir 5 minutes avec un petit livret pour lire les invocations du matin et du soir avec leurs explications et traductions. POURQUOI ? Nous n’avons pas besoin de ce genre de paresse. Allah nous a créé pour l’adoration, pas pour les nouvelles, pour ceci ou pour cela, faites attention à cela les amis !

5- Cinquièmement : Que doit faire une personne pour s’éloigner de la paresse ? Elle doit se regrouper avec de bons amis, des amis motivés, travailleurs, elle doit discuter avec des personnes qui vont être une cause de l’augmentation de sa foi, même si c’est une seule personne elle doit l’appeler, la trouver, l’aimer, la respecter, l’honorer. Elle ne doit pas la blesser, s’éloigner d’elle. Quand elle trouve une personne pieuse, elle doit se rapprocher d’elle.

6- Sixièmement : les amis, faites attention. Que doit directement faire la personne qui tombe dans cette paresse ? Elle doit tout de suite s’inscrire à des cours d’étude, d’apprentissage du Coran. Elle doit s’inscrire à des cours d’apprentissage de la langue arabe. (…)

Elle doit rechercher des maisons, des mosquées où se donnent des cours. Elle ne doit pas se dire qu’il n’y en a pas dans son pays. Oui, il y en a. Il y en a à une distance de 50km, 60km, 70km. Rends-toi y même une fois par semaine. Rends-toi y même une seule fois mon ami. Même s’il se trouve à 100km.

Faites attention. Restez loin des actions qui vont diminuer votre foi. Éloignez-vous des commérages, de la namimah. Éloignez-vous de la télévision. Éloignez-vous des personnes qui ne parlent que de futilités et choses mondaines. Oui, même si vous êtes au travail, votre cœur doit être lié à la mosquée. Votre cœur doit être lié aux adorations. La personne travaille, elle est dans la rue, dans son magasin, dans son commerce, devant son ordinateur, mais où est son cœur ? La personne doit avoir en elle la volonté d’adorer, qu’Allah veut que nous ayons en nous. (…)

7- Finalement : concernant les affaires mondaines, je vous conseille de faire du sport. Même un peu de sport, même 20 minutes de sport pour permettre à votre sang de se purifier.

Ensuite, nous vous conseillons d’accorder une importance aux bienfaits du miel et de la hijama. Nous parlons du vrai miel. Accordez de l’importance au sujet de la hijama. La hijama apportera du dynamisme, de la vitalité à la personne.

Wallahu a3lam, toutes ces choses sont des causes. Nous disons que tout vient d’Allah.

Cheikh Ibrahim At-Turki

Qui est Cheikh Ibrahim At-Turki?

Ibrahim At-Turki est un Cheikh du minhaj Alhamdoulillah.

Pendant 6 ans, il fut l’élève de Cheikh Muqbil (qu’Allah lui fasse miséricorde).
Après la mort de Cheikh Muqbil (Rahimahoullah), Ibrahim At-Turki est resté à Dammaj (Yémen)

Il a étudié pendant 15 ans à Dammaj:

  • Il a étudié auprès de Cheikh Imam pendant 7 ans
  • Ibrahim At-Turki est connu par Cheikh Abdurrahman Al Adani, Cheikh Abdullah al Adani, Cheikh Nazir el Abbas, Cheikh Bur’i, et autres savants.

 

En ce moment, il vit à Médine.

Traduit par votre soeur Oum Soumeyya

Lire aussi:

Es-tu stressée? Ceci est pour toi ma soeur (1) ici

Es-tu stressée? Ceci est pour toi ma soeur (2) ici

Partagez.

À propos de l’auteur

4 commentaires

Laisser un commentaire