Les Femmes au foyer (2): les problèmes

2

Le piège du sommeil matinal

De nombreuses femmes tombent dans le piège du sommeil matinal. Le sommeil matinal est en fait une sorte d’échappatoire. Une femme dont la vie se résume à des conflits du genre ‘ma maman, ta maman’, une femme qui n’a pas eu le respect auquel elle a droit devant ses enfants, une femme qui est rabaissée, même légèrement, devant ses enfants, une femme qui est poussée à être complexée (par exemple : votre mère ne comprendra pas cela, pourquoi vous lui demandez ça, venez m’en parler à moi’) sera une femme épuisée moralement.

Il y a des femmes qui sont optimistes, souriantes malgré le peu d’heures de sommeil. D’autres femmes n’arrivent pas à se lever le matin de bonne humeur. Ce sont des signes de dépressivité, de problèmes qu’elle tente d’étouffer. Tout comme un enfant hyperactif qui utilise l’échappatoire du mouvement pour écraser le stress qu’il a en lui, la femme s’adonne totalement à son foyer pour oublier ses stress et angoisses. Durant des heures, elle frotte, nettoie, range. Ce qu’elle essaye de ranger n’est en fait pas sa maison, mais bien son propre univers, son propre monde.

Si une femme ne s’occupe que du nettoyage, c’est qu’elle a d’autres soucis et problèmes qui l’épuisent et fatiguent son esprit et son corps. En agissant de la sorte, sachez que vous vous détériorez pour rien. Vous vous faites du mal ! Malgré tout ce nettoyage, votre époux vous dira peut-être même que vous ne faites rien de vos journées, que vous ne servez à rien et que ce n’est rien par rapport à tout ce que lui fait en dehors du foyer.

Comment les autres membres de la famille doivent-ils réagir ?

Au lieu de dire à la maman ‘Arrête de nettoyer quand je suis là‘, il faudrait plutôt la remercier pour ce geste en lui disant ‘qu’Allah te récompense pour tes efforts, mais maintenant viens te reposer, tu le mérites vraiment’. Ou bien ‘Chérie, tu es vraiment fatiguée, je ne veux pas que mon épouse se fatigue autant’. Ce sont des phrases clés qui rechargent les batteries d’une femme. Il faut la remercier, la complimenter.

Un salaire ?

Si la femme au foyer dénigre son travail en se disant que les autres femmes qui travaillent en dehors de chez elles perçoivent un salaire en échange de leur travail mais elle, femme au foyer, ne reçoit rien du tout, ceci serait une grande perte pour elle et une pensée totalement matérialiste.

Même si vous n’êtes pas félicitées pour votre travail et vos efforts, n’oubliez pas que la satisfaction d’Allah compte plus que tout cela. Vous êtes une personne-clé qui favorise l’équilibre du foyer. Et ceci est vraiment très important.

Une femme au foyer parfaite

La société et l’entourage colle aussi des étiquettes à certaines femmes au foyer notamment. On leur dit par exemple ‘c ‘est une femme très propre, sa maison est nickel !’ Mais entendez-vous souvent des personnes dire ‘c’est une femme magnifique qui joue avec ses enfants’. Comme si le succès de la femme au foyer était limité au nettoyage et à la cuisine. Pas du tout ! Il faut trouver le juste milieu : ni de l’excès, ni du laisser aller.

Quel rôle d’abord : épouse, maman, femme au foyer ?

D’abord, la femme doit servir son Seigneur, Allah azzewejel. Elle ne doit pas négliger ce but pour lequel elle a été créé. N’oublions pas que nous allons rendre des comptes sur notre temps. Les tâches ménagères ne doivent être ni délaissées, ni être le but de votre vie. L’adoration doit être au centre de notre vie et nos journées.

Il ne faut pas oublier que chaque femme possède des qualités et des atouts que les autres n’ont pas forcément. Certaines cuisinent mieux que d’autres, certaines préparent de superbes pâtisseries, d’autres tiennent de jolies conversations enrichissantes, certaines sont un nid de douceur avec leurs enfants, d’autres sont plus ordonnées et organisées. Si nous étions toutes pareilles, la vie n’aurait aucun sens, nous aurions été comme des robots.

Le plus important est de ne se comparer avec personne d’autre pour les affaires de ce bas-monde. Messieurs qui lisez cet article : ne comparez jamais votre épouse et vos enfants avec ceux des autres. N’oubliez pas les frères que les femmes sont une amanah (un dépôt) pour vous. Si l’époux honore son épouse en la voyant comme une amanah, en contrepartie, l’épouse respectera son époux. Complimentez votre épouse. Ne vous inquiétez pas, elle ne fera pas la gâtée, au contraire, elle vous le rendra en vous montrant plus de respect.

(à suivre…)

Retranscrit et traduit par : Oum Soumeyya

Source : Psychologue Yasemin Yalçin Aktosun et ses deux amies, Aile Rehberi : un programme datant de 2015 sur le thème des femmes aux foyers.

Partagez.

À propos de l’auteur

2 commentaires

Laisser un commentaire