La tenue idéale

1

sarouel

As salamou ‘aleykoum mes chères lectrices ! Parlons aujourd’hui d’un thème différent, un peu plus joyeux que mes autres articles (qui reflètent pourtant la réalité) : parlons habillement ! Il y a peu, j’ai découvert le sarouel. Une tenue que j’ai adoptée et qui a pris sa place dans ma garde-robe.

Flashback. Tout a commencé il y a un an. Pas loin de chez moi se trouve un magasin de vêtements islamiques pour femmes. Iqra boutique, vous connaissez ? Avant d’aller faire une ‘Omra, ma tante m’a demandé de l’accompagner dans ce magasin. Elle s’est acheté des jilbeb pour son voyage spirituel. Et tout à coup, mon oncle me dit:

‘Choisis ce que tu veux, je te l’offre !’

Et moi de dire:

‘Nooon, je ne veux pas, c’est gentil !’

Alors il reprend :

‘Dépêche-toi, tu choisis quelque chose, tout le monde nous regarde maintenant!’ :D [Adorable mon oncle ^^]

Et il précise bien:

‘Tu choisis quelque chose que tu mettras’.

Je me trouvais comme par hasard près des sarouels ! Je regarde vite fait et j’en prends un. Je l’essaye. Ça me semble très confortable et il me l’achète. Merci tonton ! ^^ Ceci, c’est l’épisode ‘découverte’ du sarouel.

Passons maintenant à ‘l’adoption’ du sarouel. Au début de la grossesse, je n’ai eu aucun problème pour trouver des vêtements adaptés à ma nouvelle ‘corpulence’. Avec mes vêtements larges du quotidien, je me sentais à l’aise. Même qu’on voyait même pas mon ventre (C’est mon mari qui l’a dit ^^). Même pas besoin d’acheter des vêtements de grossesse ^^. Cependant, au cours du temps, j’ai commencé à gonfler, gonfler, gonfler ! J’exagère un petit peu, mais tout de même, il me fallait de nouveaux vêtements, surtout pour sortir. Le problème est que les vêtements de grossesse coûtent très chers. Exemple concret : chez C&A, le prix d’une jupe ‘maternité’ se situe entre 25 et 29 euros. Je précise bien que cette ‘jupe’ c’est une mini-jupe. Un mini bout de tissu à ce prix là ! Oublions. J’ai donc du trouver une autre solution. Et pourquoi pas le sarouel ! Comme la taille est serrée à l’aide d’un élastique, il est très facile à porter durant la grossesse. Et c’est un achat de longue durée puisque même après la grossesse, vous pouvez l’enfiler sans problème. Évitons le gaspillage ! A côté de cela, c’est également une tenue confortable, en été comme en hiver. Contrairement aux jupes longues, le sarouel est resserré au niveau des chevilles, ce qui empêche les coups de vent et même une marche rapide, de laisser apercevoir une partie de la jambe. Embêtant d’être concentrée sur ça lorsque vous marchez.

En fait, le sarouel, je connais depuis ma tendre enfance. Comment vous allez me dire ? En Turquie, dans les villages, c’est (disons c’était…malheureusement) la tenue traditionnelle des femmes. En turc, ils appellent cela ‘chalwar’. Des femmes en faisaient même une activité lucrative: coudre des sarouels afin d’apporter un petit quelque chose au budget du foyer. Des tissus de qualité, du plus fin au plus épais pour l’hiver. Chacun en faisait coudre en fonction de ses moyens. Ma maman en mettait aussi lorsque nous allions au village. Les femmes avaient même des sarouels ‘spécial cérémonie’. Très très beaux. Aujourd’hui, ces sarouels ne sont plus que des tenues de femmes âgées, oubliées au fin fond des armoires. Les jeunes ont oublié cette belle tradition afin d’adopter – triste mais vrai – les jupes, les pantalons et les jeans moulants… Je ne sais pas ce qu’il en est de votre côté, mais en ce qui me concerne, je ne reconnais plus mon village. Je n’ai même plus envie d’y aller. Le village de mon enfance me manque… Bref, c’est un autre sujet qui mériterait un article entier d’ailleurs.

Le prix d’un sarouel ? 15 euros pièce. Les tissus sont de qualité. La matière est agréable au toucher. De plus, impossible de voir à travers. Il cache les formes et convient pour toutes les silhouettes et avec toutes sortes de tenues. En tant que maman allaitante, j’ajouterais que c’est l’idéal pour le moment. Un bébé nous oblige quelques fois à faire des petites acrobaties, lors de l’allaitement ou encore durant le changement des couches. On n’est pas toujours chez soi, donc très pratique. De plus, lorsqu’il faut allaiter devant d’autres femmes, il est très facile de remonter le sarouel pour cacher le nombril, afin de respecter les règles qu’Allah nous a imposées.

Le conseil que je vous donnerai aujourd’hui : si vous avez des talents de couturière, n’hésitez surtout pas ! Achetez votre tissus et cousez votre propre sarouel, selon vos goûts. En tout cas, moi, le sarouel : j’aime et je vous le conseille à toutes, que vous soyez mamans ou non ! Toute femme musulmane doit bien se sentir dans ses vêtements. Le sarouel, c’est un vêtement qui regroupe à la fois confort et style. Testé et approuvé ^^ Si vous aussi vous avez d’autres ‘trucs’ habillement à partager, n’hésitez pas!

Ecrit par: Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

  1. Le sarouel c’est une grande idée, c’est pratique, on peut bouger avec. J’ai adopté l’été dernier une boutique de vêtements indien en vendait de très jolis a pas cher avec de beaux coloris, ma fille ainée aussi en porte beaucoup.

    Je suis tombée sur ton blog par hasard et je le trouve bien fait. Pas besoin de partager une religion pour apprécier les conseils des gens. Bonne continuation a toi et beaucoup de bonheur a toi et ta famille

Laisser un commentaire