Éduquer des enfants dans une maison achetée avec ribâ (intérêt usuraire)

9

cactus

As salamou alaykoum mes soeurs musulmanes !

Aujourd’hui, nous allons aborder le thème du recours à la ribâ (intérêt usuraire) chez les musulmans.

Débutons cet article par quelques versets :

« Ô les croyants ! Craignez Allah et renoncez à l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. » (sourate 2 – Al-Baqarah, versets 278-279)

« Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés. » (sourate 2 – Al-Baqarah, verset 281)

Il y a quelques jours, j’ai eu des invités à la maison. Cela m’a fait plaisir puisque j’aime recevoir et faire des préparatifs pour mes invités. Les femmes étaient dans une pièces et les hommes dans une autre pièce comme d’habitude. Entre femmes, nous avons eu la possibilité de parler et de bondir d’un sujet à l’autre. Une des invitées se trouvait à mes côtés et nous avons quitté l’autre groupe de conversation pour discuter entre nous. Cette personne est sur le point de faire un crédit bancaire avec intérêts dans le but d’acheter une maison. Elle a montré les photos de la maison, mais je n’ai pas voulu regarder. Elle a remarqué ma réticence, et a donc ressenti le besoin de donner certaines explications. Voici ce qu’elle m’a dit :

« Nous allons acheter une maison, nous allons avoir recours à un crédit avec intérêts, je sais que c’est illicite, mais nous avons trouvé un crédit avec le taux le plus bas. »

Je lui réponds alors, avec une expression de désolation sur le visage :

« Oui, mais, vous n’auriez pas dû. Vous auriez dû emprunter de quelqu’un ».

« Oui, mais ce n’est pas possible » me dit-elle.

« Oui, c’est possible, emprunter de plusieurs personnes, et leur rembourser au fur et à mesure. Nous avons un proche qui a fait cela ».

« Oui, mais c’est difficile, parce qu’après, ces personnes vont vouloir qu’on les rembourse quand elles en auront besoin »

J’allais continuer la conversation sur base du verset ci-dessus, mais malheureusement, notre conversation a été coupée. Une conversation basée sur des ‘oui mais’ et non sur Allah a dit…

De nos jours, ce péché n’est pas vu comme tel par beaucoup de personnes, c’est la raison pour laquelle celles-ci ne ressentent pas une honte en l’annonçant à leur entourage. Imaginez qu’une personne vous dise: ‘Dans quelques temps, je vais forniquer avec telle personne, viens, je vais te montrer sa photo…’. Cela vous choque n’est-ce pas? Pourquoi ceci choquerait-il plus que l’achat d’une maison avec intérêts?

En faisant une analyse de la situation des personnes qui y ont eu recours, nous pouvons en faire ressortir ceci :

  • problèmes de couple

  • problèmes de relation parents-enfants

  • enfant tombé dans la drogue

  • adultère

  • problèmes de santé graves qui durent depuis des années malgré que la personne soit jeune

  • manque de baraqa (abondance) dans les foyers

  • divorce

  • alcool

  • enfants loin du chemin d’Allah

  • etc.

Il est triste de remarquer tous ces malheurs dans les foyers musulmans. Cependant, il est également évident que ces problèmes ne viennent pas de nulle part. Une maison acquise avec l’intérêt usuraire est un cadeau empoisonné. C’est la raison pour laquelle ce grand péché semble être normal pour beaucoup. C’est un péché décoré, caché derrière des nouveaux meubles, des murs peints comme ‘elle’ le veut, une chambre de bébé immense, une cuisine équipée, un salon spacieux, des chambres pour tous les membres de la famille… C’est un péché qui aveugle la personne par le bien acquis.

Il existe trois types de familles dans notre communauté. Premièrement, ceux qui refusent catégoriquement d’avoir recours à cet interdit. Deuxièmement, ceux qui y ont recours en sachant que cela est interdit. Et troisièmement, ceux qui y ont touché mais qui sont aujourd’hui en train de vendre leurs biens acquis sur base de cet interdit. Parce qu’un bien mal acquis ne profite jamais. Ce qui est triste dans toute cette histoire, c’est que les jeunes couples attendent de commettre cet interdit qu’est l’intérêt usuraire pour acheter une maison et ensuite faire un enfant. Se rendent-ils compte de la grave erreur qu’ils sont en train de faire ? Cela revient à dire ceci : « Je vais d’abord signer un contrat de désobéissance à mon Seigneur étalé sur une période de 20-25 ans pour ensuite faire des enfants. » Imaginez-vous le pétrin dans lequel ils se mettent. Que pourras-tu attendre de ton Seigneur si tu lui désobéis ? Qu’attendras-tu d’un enfant dont l’éducation a été faite dans un interdit ? Avec quel courage oseras-tu Lui demander du secours lorsque tu auras besoin de Lui alors que tu as reçu, comme nous l’avons vu plus haut dans le verset, ‘l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager’.

L’être humain est avide. Ce qu’Allah lui a donné ne lui suffit pas. Il veut toujours plus, toujours mieux. Nous sommes sur terre pour une durée d’environ 75-80 ans. L’être humain se lève chaque jour pour payer les dettes d’une maison qui ne sera à lui que dans une trentaine d’années, mais ce n’est même pas garanti : peut-être qu’il décédera en cours de route, peut-être que le couple se séparera, un incendie peut tout ravager à tout moment. Ceci est une raison importante qui explique le matérialisme de cette génération égoïste dont l’éducation a été basée sur ce dicton : ‘on ne peut pas, nous devons payer nos dettes’. Des dettes interminables. La peur de perdre le boulot. Le stress. Des tensions dans le couple dont le seul point en commun est cette dette qu’ils partagent. Le manque de confiance en Allah dans l’octroi de la subsistance. Un être humain avide d’argent.

N’oublions jamais ce verset où Allah nous dit clairement :

«Tout bien qui t’atteint vient d’Allah, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même. » (sourate 4 – An-Nisa, verset 79).

Qu’Allah nous préserve de ce péché. Qu’Il nous permette d’être reconnaissants et patients dans l’acquisition des biens de ce bas-monde. Dites amine !

Écrit par: Oum Soumeyya

Les utilisateurs qui ont trouvé cette page en recherchant:

  • divorcer pour un credit en islam
Partagez.

À propos de l’auteur

9 commentaires

  1. J’aime ton article car il me touche personnellement.D’un commun accord on a décidé de vendre notre maison avec mon époux…Mais sache une chose on avait fait des recherches avant d’acheter et des personnes haut placées nous ont affirmé que certaines fatwas autorisaient l’achat à crédit dans les pays non musulmans etc
    …On s’est fait avoir.Moi je n’étais pas très partante et mon mari avait des doutes bien fondés mais il a cru en ces personnes qui nous ont induit en erreur…..Mais Hamdollah on a compris désormais et on a mis en vente et on ne veut faire aucun bénéfice ni de plus value sur cette vente:juste se débarrasser de ce crédit.Et heureusement on est d’accord sur ce point,on est même très soudés car beaucoup de personnes même parmi des « bons « musulmans » ont acheté et nous incitent à garder la maison en nous disant »maintenant que vous êtes dedans gardez la etc…..c’est pas haram même des imams le font etc… »??????On ne lâche rien on veut toujours la vendre et repartir sur la bonne base qu’on avait…Comme dit mon mari »Je ne veux pas faire une guerre contre Allah » ,tu vois parfois on est mal guidés dans notre communauté:j’aimerai qu’ils se mettent d’accord une bonne fois pour toutes avant de conseiller des couples à s’embarquer là dedans….Et nous hamdollah on s’en est rendus compte rapidement!Quand je vois des couples qui vendent pour faire construire encore plus grand je me dis que c’est vraiment grave!Les autorités musulmanes n’ont qu’à légiférer de façon claire et nette afin d’éviter ces erreurs!Excuse moi ma soeur pour ce roman mais j’avais besoin de me confier sur ce sujet…..Ton article est vraiment ce que je pense aussi et on se demande encore comment on en est arrivés là à cause d’eux parce que c’est de leur faute avec leurs fatwas….

    • Je comprends tout à fait ce que tu veux dire ma soeur! C’est très connu, surtout dans certaines communautés (pour ne pas stigmatiser, je ne donne pas de nom): ils nous disent ‘c’est permis pour la première maison, la première voiture, la première… ‘ n’importe quoi! Croire des imams qui lancent des fatawas en fonction de leurs envie ou le Livre d’Allah? Je pense que des fois, Cheytane profite de notre manque de science pour nous inciter à aller chercher la fatwa qui nous intéresse… J’avoue qu’il n’est pas toujours facile de rester sur ses positions lorsque l’entourage est laxiste, et qu’on vous pose sans cesse la question suivante: ‘quand est-ce que vous allez acheter une maison? ‘ en ayant marre de répondre à chaque fois ‘lorsque nous aurons l’argent pour acheter une maison’ et comme si l’appart dans lequel vous vivez n’était pas considérée comme une maison parce qu’elle ne vous appartient pas… C’est fatiguant de répondre à ce genre de personne qui n’ont aucune science et se foutent des preuves que vous leur exposer, à cause, comme tu dis si bien Ayda, des fatawas que l’imam de la mosquée leur émet. Qu’Allah nous guide!

    • sallam ou alikoum ma soeur, on est dans le même cas que toi, et l’hamdoullilah on a mis en vente notre maison, mais il y a tout même un détail, d’après une réponse de Cheikh At-turki, si la personne qui veut acheter notre bien est musulman et qu’elle a mentionné qu’elle voulait faire un crédit pour acheter il faut s’en éloigner donc éviter de lui vendre, mais si on ne connait pas l’origine de son argent alors ok. Voila je me devais de partager cette réponse du chekh avec vous. Qu’Allah nous pardonne nos pêchers et nous guide, Amine ya Rabbi Laalamine. Barrak allah ou fikoum.

  2. Salam aleykum!merci pour ta réponse c’est gentil d’avoir pris le temps de me lire et de me répondre…C’est clair que c’est pour nous désormais un choix de vie….C’est soit on accepte tout le Coran soit une partie je crois….donc nous on se repentit et Hamdollah ,ça commence à s’ouvrir pour nous…je ne t’en dis pas plus je te tiens au courant inchallah si ça peut servir à d’autres personnes dans le même cas.Donc on recommence à zéro!

    • Wa aleyki selam ma soeur !

      Après quelques recherches, je te résume en quelques points ce que j’ai trouvé et mes conseils personnels concernant l’éducation d’un enfant aveugle en islam.

      – utiliser des audios islamiques . Profiter dans ce cas de la technologie et télécharger différents matériaux en fonction de l’âge de l’enfant.

      – Lui raconter des histoires sur la vie des Compagnons ainsi que la vie du Prophète Mouhammad (saws) et aussi la vie des autres Prophètes.

      – Un exemple intéressant serait d’expliquer à l’enfant musulman aveugle l’histoire de Yaqoub (aleyhisselam) qui a perdu la vue de tristesse après avoir perdu son fils Yousouf (aleyhi selam). Le fait qu’il ai retrouvé la vue par après grâce à Allah donnera à l’enfant aveugle de l’espoir, et son lien avec Allah se renforcera.

      – Expliquer à l’enfant le cas du Sahaba Abdullah b. Oumm Maktoûm, aveugle, dont Allah parle dans la sourate ‘Abasa, versets 1 à 3. Lire le tafsir de ce verset et l’expliquer à l’enfant. Montrer à l’enfant qu’un aveugle a autant de valeur pour Allah qu’une personne qui voit. La preuve en est le fait qu’il en a parlé dans le Coran et qu’il lui a consacré des versets.

      – Il serait également important de donner des informations à l’enfant à propos de la vie après la mort, le Destin et le Paradis. Ce sont des choses que personne ne ‘voit’ et donc, ils sont sur le même pied que les autres. Et ont même un avantage : lorsque vous lui parlerez du Paradis, il pourra s’imaginer et ne pas comparer avec ce qu’il aura ‘vu’ sur terre, que les autres enfants feront.

      – mettez l’accent sur son imagination

      – A l’aide d’audios qui abordent les thèmes des bases de l’Islam, apprenez à l’enfant sa religion

      – Faites-lui écouter du Coran de différents récitateurs et laissez-le choisir celui qu’il préfère. Mettez l’accent sur les bons goûts qu’il a et félicitez-le sur le fait qu’il a l’oreille.

      – Étudiez des sourates avec lui et répéter ensemble,
      faites des petits jeux religieux de questions réponses avec votre enfant. Qu’il soit aveugle ou non, un enfant reste un enfant et le jeu est un élément essentiel dans son développement.

      – Faites une promenade dans les bois ou dans un parc et faites-lui sentir des fleurs, faites-lui toucher des feuilles, l’herbe, faites-lui sentir le soleil qui lui caresse le visage et expliquez-lui que tout ça, c’est Allah qui nous l’a donné pour nous embellir notre vie. Rappelez-lui ceci à chaque occasion.

      – Mettez en avant la beauté de son caractère, la beauté de son coeur. Dans la langue turque, nous faisons une différence entre le mot ‘aveugle des yeux’ et ‘aveugle du coeur’. Je vous conseille de mettre l’accent sur le fait qu’il voit avec son coeur.

      Conseils d’Oum Soumeyya paufinés avec ceux de Mehmet Emin Ay.

      Source : traduit d’un texte de Mehmet Emin Ay, publié en 2008.

      http://www.umutcocuk.com/yazi_detay.php?Yazi_id=8&yazar=4

      Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de documentations à ce sujet. Et je trouve cela très triste. Je vais voir ce que je peux faire inchaAllah. Qu’Allah t’aide ma soeur !

  3. Assalam ou alikoum, nous avons acheté une maison à crédit en 2004, et maintenant nous souhaitons la vendre car nous savons que les intérêts c’est illicites, il nous reste encore des intérêts à payer sur 13 ans, nous étions dans l’égarement et maintenant nous voulons nous repentir. Je précise que je suis une personne handicapée moteur, la cuisine et la salle de bain ont été aménagé avec l’aide de l’état, l’aménagement peut être fait également dans les locations. Maintenant je voudrais savoir si je peux vendre à un musulman qui veut faire un crédit à la banque pour acheter notre maison? Et ceux ci même si je l’ai mis en garde contre la Riba. Merci, barrak allah ou fikoum.

Laisser un commentaire