Confinés avec les enfants? (2)

1

As salamou aleykoum ma chère soeur,

Aujourd’hui, nous aborderons la deuxième partie du thème « Confinés avec les enfants ? ».

Pour celles qui n’ont pas lu la première partie, c’est par ici :

« Confinés avec les enfants ? (1) »

Bonne lecture ma soeur !

Qu’Allah te préserve !


(SUITE…)

Et ceux qui travaillent encore malgré ce confinement ?

Pour tous les membres du personnel soignant ainsi que tous les employeurs ou employés qui travaillent durant cette période, lorsque vous rentrez chez vous, imaginez-vous un porte-manteau à l’entrée de la maison sur lequel vous accrocher tout votre stress et conversations tournant autour du coronavirus, pour ensuite rentrer chez eux avec une énergie positive. Cela n’est pas simple, mais il le faut. Parce que les enfants ont besoin de ce lien parents-enfants durant cette période de stress. Sinon, l’enfant serait tendus. Essayez d’être rassurant avec l’enfant de par votre attitude. Mais bien sûr, il faut aussi informer les autres personnes qui s’occupent de vos enfants lorsque vous êtes au travail. Par exemple, ne pas être trop proche physiquement de l’enfant, ainsi que les règles d’hygiène (comment se laver les mains, etc.) et ne pas laisser l’enfant exposé à la télévision.

Quelles activités organiser durant ce confinement ?

Que les parents ne se sentent pas obligés d’organiser des activités variées et toutes plus sympathiques l’une que l’autre avec un but pédagogique bien précis, tout comme le font les institutrices de maternelle ou primaire. Le but de nos activités avec nos enfants doit être l’amusement. Et bien sûr, le renforcement des liens familiaux. L’objectif est d’accompagner l’enfant dans le jeu et lui laisser de beaux souvenirs. Soyez calmes et sereins durant le jeu.

Et les parents qui sont sans cesse à la maison ?

Il vous faut comprendre que vous n’êtes en aucun cas dans l’obligation de passer toute votre journée à occuper vos enfants et à vous occuper d’eux. L’enfant peut demander et attendre cela de ses parents. Cependant, chaque parent doit avoir ses moments de détente où il sera seul, sans les enfants à s’occuper d’autre chose que les enfants. La compétence de l’adulte est de pouvoir planifier cela.

Chaque famille doit planifier les journées en fonction de sa composition (bébés, enfant en bas-âge, adolescents,…). Si vous avez un bébé, durant ses siestes, profitez-en pour passer du temps avec vos autres enfants. Ou encore, savourez ce moment en restant seule.

Et le papa ?

Les époux doivent se départager les tâches. C’est le moment d’être une famille. Chaque membre de la famille doit participer à ce processus.

Et les voisins ?

J’aimerais lancer un appel aux voisins. Durant ces périodes pendant lesquelles les enfants doivent rester à la maison, tout le monde est à la maison. Ceux qui sont dérangés par le bruit n’ont qu’à se boucher les oreilles avec des boules quies. Et au contraire, prévenez vos voisins en leur disant « laissez les enfants tranquille, les pauvres, ils sont enfermés, nous devons tous patienter, ne te dis pas que vous allez déranger le voisin ! Laisse-les jouer ! ».

Encourageons cela ! C’est le moment d’être humains les amis ! Ceci semble banal, mais beaucoup de parents sont victimes de ces comportements déplacés de la part de leurs voisins. Et puis, comme solution, les mamans tentent de faire asseoir leurs enfants. Tout comme un enfant ne peut être laissé affamé, un enfant ne peut pas non plus être obligé à ne pas bouger. Il existe bien sûr des jeux calmes, mais encourageons nos enfants durant ce confinement à bouger. Par exemple, le tournoi des culbutes. D’un bout à l’autre du couloir, laissez-les jouer à cela et jouez avec eux. Jouez à sauter sur le lit. C’est très amusant ! C’est le plus grand soucis durant cette période de quarantaine. Nous devons donc autoriser nos enfants à bouger.

Thérapie

Durant cette période difficile, nous avons tous besoin de méditer. Méditer, oui, mais comment ? Nous avons tous besoin d’une thérapie par la prière. Certaines personnes nous critiquent en nous disant « on n’explique pas la prière à un enfant de cet âge-là ». Mais chaque adoration que notre Seigneur Allahou Ta’âlâ nous a imposé est un bienfait pour nous, être humains. L’être humain est si faible face à ce virus. L’être humain doit se tourner vers le Créateur, la Force qui est Capable de tout, Allah. La prière quotidienne 5 fois par jour est un bouclier pour nous comme toute épreuve. Nous avons besoin de la prière ! Nous en avons besoin chaque jour. Et durant cette épreuve du Corona, nous en avons encore plus besoin. Certains me critiquent lorsqu’ils m’entendent parler de ce sujet et me disent qu’on ne parle pas de prière à des enfants. Par contre, si j’avais abordé le thème du yoga et de la méditation pour enfant, cela aurait plu à ces personnes-là bien évidemment. Mais quand on parle de prière, les gens voient cela comme une pratique de «retardée ». C’est très triste. Pourquoi ? Parce que la prière, quand on l’analyse, est un retour et une prise en charge de notre âme. Soyons enfin conscients de cela, s’il vous plaît !

Un mot spécial pour les mamans

Nous ne sommes pas uniquement des femmes au foyer. Nous ne sommes pas uniquement des mamans. C’est à chacune d’entre nous de répartir nos différents rôles pour nous sentir apaisées psychologiquement. Choisissez des moments dans la journée pour faire un retour vers votre personne. Même ces mini-moments de détente vous feront du bien. Pensez-y !

Source : Hatice Kübra Tongar

Retranscrit et traduit par : Oum Soumeyya

Partagez.

À propos de l’auteur

Un commentaire

  1. Salemalikoum ma chère sœur,
    Baraka Llaho fiki pour tes précieux conseils !
    Pour ma part, les Mini moment que je me réserve, sont quand je prends mon goûter en solo, et en soirée, qd les enfants sont couchés.
    Hamdoulilleh, en y réfléchissant, le confinement est rempli de bienfaits mashAllah.
    On passe plus de moment en famille, les enfants peuvent à l’heure et sont préservés des environnements extérieur, on dépense moins ! Lol
    Le plus lourd je pense, ce sont les lieux de culte fermés, et les sorties au parc non autorisée, les problème autour de la visite des proches, des malades et des défunts…
    Le reste Hamdoulilleh est bienfaits.
    Que Allah nous protège et nous préserve.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.