L’immoralité de Disney

0

As salamou aleykoum mes chères soeurs,

J’espère que vous allez bien ^ ^

Aujourd’hui, nous parlerons de Disney et des messages que leurs films et dessins animés véhiculent.

Pour celles et ceux qui ne sont pas encore convaincu(e)s, je vous invite à lire l’article suivant.

Bonne lecture!


L’immoralité de Disney

Vous est-il déjà arrivé de vous asseoir avec vos enfants afin de visionner avec ceux-ci un film pour enfants, et vous dire que ce film n’est pas fait pour les enfants ?

« Attendez, c’était censé être un film pour enfants, non ?! »

Je ne pense pas que ce soit une surprise pour nombreux d’entre nous, musulmans.

Les films pour enfants ne sont plus des films pour enfants,

et même pas pour adultes…

Une princesse qui danse avec un homme qu’elle vient juste de rencontrer.

Une sirène qui sacrifie sa voix au profit d’un homme étranger qu’elle vient juste de rencontrer.

Une princesse qui ne peut être réveillée de son sommeil qu’après avoir été embrassée par un homme

étranger qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

Une princesse capturée dans un château et qui tombe amoureuse d’un prince qu’elle vient de rencontrer.

Ce prince qui se transforme en grenouille et qui doit être embrassé par une princesse pour retrouver son apparence antérieure.

Tout ceci nous semble familier avec ces films, n’est-ce pas ?

Bien que certains ont salué le fait que Disney et d’autres films d’animation sont « progressifs en rendant des personnages féminins indépendants, le problème de la représentation féminine est encore d’actualité.

Prenons par exemple la Reine des Neiges, l’un des films à succès que Disney a réalisé récemment.

Elsa, la princesse « libre et indépendante », a attiré l’attention parce que son périple « d’émancipation » ne reposait pas sur un homme ou un intérêt amoureux.

Au début du film, sa robe et son comportement étaient relativement conservateurs.

Cependant, lorsqu’elle est embarquée dans son voyage, elle « s’émancipe » en chantant une chanson et en se débarrassant de son habillement conservateur pour opter pour une tenue plus suggestive.

La problématique se situe dans le fait que le réalisateur juge nécessaire d’associer l’émancipation à un personnage embelli et sexualisé.

Il n’est pas surprenant de voir que Disney véhicule ces idées libérales.

Cependant, en tant que musulmans, nous devrions comprendre les effets néfastes de telles histoires, et à la place, apprendre à nos enfants ce qui est et ce qui n’est pas accepté en Islam.

Par exemple, comme la société est de plus en plus libérée vis-à-vis de leurs valeurs sexuelles, nous pouvons dire qu’il existe une augmentation du contenu suggestif depuis une décennie. Dans le passé, les films contenaient une ou deux scènes suggestives. Ce taux d’insinuations suggestives a considérablement augmenté.

Aujourd’hui, nous voyons de plus en plus de représentations de relations non-islamiques dans des films qui sont normalement destinés aux enfants.

Néanmoins, il n’est pas surprenant que ceci a conduit à un plaidoyer de pratiques sexuelles extrêmes, même celles qui furent dans le passé condamnées par les normes sociales, telles que les relations incestueuses vues dans les émissions télé destinées au grand public et des films qui, souvent et finalement se retrouvent dans les films pour enfants.

Le rôle des parents

Les parents sont les gardiens de leurs foyers et doivent contrôler ce qui y entre et ce qui en sort.

Donc pourquoi ne pas appliquer la même censure à leurs écrans où les plus grands maux sont véhiculés.

Les parents devraient prendre la résolution d’apprendre à leurs enfants ce qui est en opposition à nos croyances islamiques et ce qui nuit à la croyance.

Les musulmans devraient apprendre à leurs enfants l’importance d’être conscients de ce qu’ils regardent et les habituer à baisser leur regard.

Les parents devraient jouer un rôle proactif dans ce que leurs enfants visionnent.

Il est nécessaire aux parents de faire des recherches avant d’autoriser ce genre de contenu dans leur foyer.

Néanmoins, ceux-ci sont des objectifs à court terme qui ne peuvent qu’en faire assez pour contrer le contenu préjudiciable.

En tant que musulmans, il est primordial que nous ne soulignions pas simplement ce qui est et n’est pas haram (illicite), parce que les enfants peuvent avoir un accès facile à tout contenu, à tout moment.

Il nous incombe, en tant que musulmans, de mettre sur pied une solution alternative halal (licite).

Nous nous devons d’être à la pointe de l’inventivité dans les médias.

Nous nous devons d’établir une atmosphère islamique dans nos maisons.

Une atmosphère qui nourrit des principes et valeurs islamiques dans les coeurs de nos enfants.

Une atmosphère qui ne favorise pas l’individualisme.

Qu’Allah protège nos enfants de tous les maux et

qu’Il les guide sur le droit chemin.

Amin!

Téléchargez le guide gratuit de l’éducation des enfants:

Comment protéger les enfants des troubles du genre

Source : One Path Network – Vous ne regarderez plus jamais les films Disney de cet oeil.

Retranscrit et traduit par : Oum Soumeyya – Tous droits réservés

Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.