Comment préserver mon enfant de la drogue? [2] + conseils

0

…suite

L’âge de la première consommation de drogues

Aujourd’hui, l’âge de la première consommation de drogues est descendu jusque 13 ans.

Cet enfant n’ira jamais consommer de la drogue de façon consciente.

Il ne dira jamais « Je suis malheureux, je ne sais pas prendre de responsabilités, ni résoudre de problèmes, je vais donc aller consommer de la drogue ! » Non ! Cela ne se produit pas de cette manière !

De part sa saine nature, l’être humain recherche le bonheur et la tranquillité.

Si cette recherche de bonheur et de tranquillité n’a pas de réponse dans la famille, à la maison, l’enfant commencera à les rechercher à l’extérieur…

L’enfant sera attiré par le groupe qui lui semble le plus joyeux, le plus heureux.

Il sera attiré par le groupe qui a en apparence le plus de plaisir.

Le bonheur et la paix qu’il ne trouve pas à la maison, il les recherchera dehors.

La première étape

La première étape du processus qui fait tomber la personne dans la drogue, c’est la recherche du bonheur. Personne ne peut nier cela.

À côté de cela, la curiosité qui le pousse à connaître la cause de cette joie, bonne humeur dans ce groupe le pousse à rejoindre ces groupes.

C’est la toute première étape où votre enfant côtoie ces groupes consommateurs de drogues.

Les rôles dans la famille

Cette curiosité intense qui pourrait pousser l’enfant à aller vers ces groupes nocifs peut être freinée par un sentiment qui est le respect.

Ici le modèle maternel et paternel jouent un rôle très important !

Une maman ou un papa ne peuvent PAS être amis avec leurs enfants.

Nous l’entendons souvent dans la société. Des toxicomanes viennent nous rendre visite [dans nos centres de désintoxication]pour nous demander de l’aide pour s’en sortir, et leurs familles nous disent « Nous sommes comme des amis avec notre enfant ! ». NON ! Je n’accepte pas cela.

Le père doit être le père de la famille. (lire l’article: Le caractère de l’enfant (3): le rôle du papa)

La mère doit être la mère de la famille.

L’ami doit être un ami.

Il existe des changements de rôles dans de nombreuses familles, où :

  • la mère prend la place et le rôle du père

  • le père prend la place et le rôle de la mère

  • la grande sœur agit comme un grand frère

  • le grand frère agit comme une grande sœur

Tout est emmêlé.

L’enfant ne sait plus où s’arrêter, jusqu’où aller, à qui s’adresser.

Conseil aux familles

Dans une famille, c’est le papa qui doit incarner l’autorité.

Même s’il y a des problèmes entre le père et la mère, ils ne doivent en aucun cas les répercuter sur l’enfant.

La mère ne doit pas commettre l’erreur de rabaisser son époux devant les enfants en leur disant « ton père est un bon à rien, ton père est comme ceci ou comme cela,… !! »

Il existe des papas qui disent « mon fils fume, qu’il vienne fumer devant moi ». Non, je n’accepte pas ceci. L’enfant doit avoir peur de fumer devant son père, il doit être gêné de ce geste. C’est une marque de pudeur et de respect vis-à-vis de son père. Nous ne parlons pas d’une peur violente, nous parlons de cette fine frontière qui existe entre la peur et le respect. Lorsque tu aimes une personne, par respect, tu t’abstiens d’agir d’une certaine façon.

Eh bien l’autorité du père et la [douceur]de la mère doivent faire ressentir cela à l’enfant.

Si cette peur empreinte de respect n’est pas présente, cela poussera l’enfant, par curiosité, à aller vers des groupes de personnes qui lui semblent très heureuses, joyeuses dans lesquels il pensera pouvoir vivre des moments agréables.

Généralement, ce sont des groupe de jeunes qui consomment de la drogue.

Si nous ne voulons pas que notre enfant soit dépendant aux drogues,

la famille doit être une vraie famille !

De notre temps, la situation était comme celle-ci.

Vous allez vous dire : oui mais, pourquoi vous, vous êtes devenu toxicomane dans ce cas ? Mon processus de dépendance aux drogues est différent. J’ai grandi dans une famille où la pression, l’excès d’autorité et dont le niveau d’études, le niveau d’éducation est bas, et c’était une famille qui ne connaissait rien à ce siècle. Je suis le seul dépendant aux drogues de la famille. La raison qui explique ma dépendance, c’est que je suis passé de la culture de quartier conservateur à la culture populaire pour aller faire mes études. Ma dépendance a débuté comme ceci.

(à suivre…)

Pour mieux comprendre le sujet, lire aussi:

La dépendance aux drogues

Comment préserver mon enfant de la drogue? [1]

Source: Fatih Budak – Ancien toxicomane désormais Conseiller en toxicomanie dans un centre de réadaptation en toxicomanie en Turquie.

Traduit et retranscrit par: Oum Soumeyya©

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.