Le caractère de l’enfant (6) : l’ennui – les punitions

1

As salamou aleykoum mes chères lectrices!

J’espère que vous allez bien inchaAllah ^ ^

Aujourd’hui, nous aborderons la sixième et dernière partie de notre série sur le caractère de l’enfant.

Bonne lecture à vous!

N’oubliez pas de prendre des notes =)

Pour celles qui le désireraient, voici les cinq premières parties que vous pouvez découvrir ici:

Le caractère de l’enfant (1)

Le caractère de l’enfant (2): retournons à votre grossesse

Le caractère de l’enfant (3): le rôle du papa

Le caractère de l’enfant (4): ses besoins

Le caractère de l’enfant (5): le chantage affectif – les enfants rebelles

Qu’Allah vous préserve!


Le caractère de l’enfant (6): l’ennui – les punitions

Je m’ennuie

Nombreux sont les enfants et jeunes qui répètent à longueur de journée qu’ils s’ennuient. La raison qui explique cet ennui est le fait que nous élevons des enfants dans des milieux qui ne répondent pas aux besoins du monde de l’enfant. Le milieu de l’enseignement est aussi ennuyeux pour les enfants.

Il faut pouvoir trouver et découvrir les lieux qui vont toucher le monde émotionnel, intelligible et le cœur de votre enfant.

Il se peut que l’école ne propose pas suffisamment d’activités qui peuvent répondre aux besoins de votre enfant. Le problème se situe dans le fait que nous basons l’apprentissage sur une dimension cognitive uniquement en accumulant l’étude de l’information. Du côté des activités d’éveil, il existe une réelle lacune. Tout ceci cause de l’ennui chez l’enfant.

Regardez la vie de l’enfant qui utilise ce genre de phrase qui traduit un ennui : il n’y a pas d’amusement, pas de joie, pas de bonheur, pas de surprise dans sa vie. En d’autres mots, tout repose sur une routine qui tourner autour des devoirs scolaires.

Mais un enfant doit rire, il doit rigoler et grandir dans un environnement joyeux. Il doit parfois faire des bêtises. Nous ne proposons aucune de ces choses à nos enfants. Et pourtant, elles sont une partie de leur vie. Comme ils n’ont pas l’opportunité de vivre cela, ces enfants s’ennuient.

Quelques fois, nous ne nourrissons pas la soif intellectuelle de nos enfants. Certains enfants ont plus de capacités que d’autres, cependant, nous nous contentons de leur donner ce que nous donnons comme matière aux autres enfants. Ces enfants sont à haut potentiel. Il faut donc nourrir cela.

Pourquoi ?

En tant que parents, vous devez savoir que votre enfant est votre enfant à la maison et votre enfant à l’école. S’il a un comportement inapproprié à l’école, c’est qu’il n’est pas suffisamment valorisé. Disons que les autres enfants de la classe reçoivent les meilleurs points et pas lui, il traduira sa colère intérieure en comportement inapproprié. Lorsqu’il y a un problème à l’école, vous devez le résoudre avec son professeur concerné. En agissant ainsi, l’enfant punit ses amis et se venge. Dans les classes qui n’encouragent pas la compétition mais bien l’entraide et le partage, les enfants ne réagiront pas de la sorte.

La communication entre les professeurs et les parents

Il est important de souligner le fait qu’une mauvaise communication entre les professeurs et les parents est l’un des facteur les plus importants qui détruit la communication entre les parents et l’enfant. Le fait que l’enfant soit sans cesse pointé du doigt et que les parents soient convoqués est un réel problème.

La méthodologie doit être changée

Les classes qui fonctionnent avec le système des punitions et récompenses sont des classes difficiles à gérer. Par contre, les classes où le jeu est utilisé comme outil pédagogique sont plus flexible. Si les instituteurs changent leur méthodologie, les résultats seront visibles dans le comportement des enfants.

Si le professeur prépare ses leçons en prenant en compte l’état d’âme et l’état d’esprit de l’enfant, il n’aura pas autant de difficultés.

Dans le système basé sur les récompenses et les punitions, les enfants, les parents et le professeur s’épuisent.

Être Maman, être Papa

Essayez de ne pas être une maman qui dirige. Faites votre possible pour passer du temps avec votre fille, au moins 30 à 45 minutes durant lesquelles vous discuterez avec elle.

Que les papas fassent de même avec leurs fils.

Rendons-nous compte que nous interdisons beaucoup de choses à nos enfants. Nous interdisons à nos enfants de toucher à telle ou telle chose, de faire telle ou telle chose.

L’enfant va rebeller contre tous les obstacles qui seront devant lui.

Laissez vos enfants tranquilles tant qu’il n’y a pas de danger de vie dans ce qu’ils font. Et bien sûr passez du temps avec eux, et occupez-vous d’eux.

(fin de cette série de 6 articles)

Téléchargez gratuitement un guide de l’éducation des enfants:

Comment protéger les enfants des troubles du genre

Source: Psychologue Mürsid Ekmel Aybek

Retranscription et traduction: Oum Soumeyya – Tous droits réservés

Share.

About Author

Un commentaire

  1. Salemalikoum wa rahmato Llah wa Barakatoh !!!
    Baraka Llahofiki pour tes articles tellement inspirants!
    Les journées sont tellement courtes, que parfois on ne prend même plus le temps avec nos enfants pour des choses simples, comme discuter ou faire un jeu… On se perd dans les apprentissages et la logistique de la maison ! Baraka Llahofiki de nous permettre de revoir les priorités !
    Surtout lorsque les enfants n’ont pas encore atteint l’adolescence, on a encore la possibilité de raffermir nos lien avec nos enfants. Plus on s’y prend tôt, moins cela devient compliqué à l’adolescence !
    Que Allah nous Assiste dans l’éducation de nos enfants.
    En parlant d’ado, une prochaine série sur le sujet ça serait bien ! ^^

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.